Conditions du dialogue contre termes du débat    Le procès d'Ali Haddad aura lieu le 3 juin    Les étudiants ne lâchent pas prise    Les souscripteurs accéderont à leurs logements samedi    Médéa : Portes ouvertes à la Caisse de retraite    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Affaire ASO – WAT : La commission de recours déboute Tlemcen    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    On vous le dit    Nouvelles d'Oran    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    Les armes affluent vers Tripoli et Benghazi malgré l'embargo : Libye, une guerre par procuration ?    Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli, la nouvelle année de grâce !    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    «Faire de la politique n'est pas dans le rôle de l'armée»    La deuxième phase entamée hier    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Report du procès de Ali Haddad    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Le pire a été évité    Trois ans pour le faussaire    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Le tableau des demi-finales connu    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Des partis réagissent    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nedjma de Kateb Yacine brille toujours
Nouvelle création d'El Gosto Théâtre
Publié dans El Watan le 31 - 05 - 2009

Il s'agit d'une production fraîchement émoulue d'El Gosto Théâtre intitulée L'Etoile et la comète, s'inspirant de Nedjma de Kateb Yacine, adaptée par Arezki Mellal (Maintenant, ils peuvent venir) en signant le texte à partir de L'Etoile noire dont il est l'auteur (paru aux éditions Barzakh en 2008), et traduite en arabe dialectal par Noureddine Saoudi, assurant aussi la direction musicale, et mise en scène par le dramaturge Ziani Chérif Ayad (Les Bains, Galou Laârab Galou, Les Martyrs reviennent, ce soir, Hafila Tassir...).
Aussi, hier matin, au Théâtre de verdure d'Alger ( Etablissement arts et culture), Ziani Chérif Ayad, a animé une conférence de presse à la veille de deux dates de représentations, les 2 et 3 juin 2009 au palais de culture Moufdi Zakaria, à Alger. En présence des comédiens de la pièce L'Etoile et la comète, comme Tounès, Fattoum Habib, Malika Guemat, Tarik Bouarara, Mohamed Bouallag ou encore le chanteur, auteur et anthropologue Nourredine Saoudi, Ziani Chérif Ayad présentera sa nouvelle création théâtrale — déjà étrennée en France — non sans passion dévorante pour Kateb Yacine, son univers, aura et legs : « L'Etoile et la comète retrace la vie et l'œuvre de Kateb Yacine. L'idée d'adapter Nedjma date de 2003 avec Mohamed Kacimi. L'univers de Kateb Yacine est méconnu. Son amour impossible pour Zoulikha (Nedjma)... Le contenu de Nedjma est profond. On essaie de donner des clés pour entrer et découvrir l'univers de Kateb Yacine. Et ce, de par un questionnaire anachronique de Zoulikha avec des jeunes sur le rôle de l'écriture et l'héritage citoyen et universel de Kateb Yacine. L'Etoile, c'est Nedjma bien sûr et la comète, c'est Kateb Yacine. Cette pièce est un challenge quant à une dramaturgie contemporaine et déclinée en deux langues (arabe et français). Un travail fastidieux. Et puis, la rhétorique et les subtilités de Kateb Yacine, un réel plaisir... ». Noureddine Saoudi, à propos de cet ambitieux projet indiquera : « C'est Ziani (Chérif Ayad) qui m'a sollicité pour la traduction du texte d'Arezki Mellal en arabe dialectal ponctué de chants. J'ai composé des morceaux en adéquation avec la rime, et ce, pour la musicalité. C'est que du bonheur ! ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.