Chlef.. L'abattage clandestin de volailles prend de l'ampleur    Action sociale pendant le ramadhan à Sidi Bel-Abbés.. Plus de 31 milliards de centimes dégagés    Djelfa et Khenchela.. Contrebande de boissons alcoolisées    Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    Bouteflika veut imposer sa conférence nationale    MINISTERE DE LA DEFENSE : Ahmed Gaïd Salah en visite de travail à la 3e Région Militaire    PREMIERE SESSION DE L'APW : Le dossier des affaires sociales en débat    POUR DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A L'ADE BOUHADJAR : Arrestation de trois fonctionnaires à El Tarf    NOUVEAU GOUVERNEMENT : Le CNES refuse de participer aux consultations    «Il faut faire confiance aux jeunes»    L'Union européenne trouve un accord provisoire sur une protection des lanceurs d'alerte    Une AG extraordinaire pour baliser le terrain à l'Hyproc    Un staff technique collégial pour terminer la saison    La Mekerra en quête de 18 points pour éviter le purgatoire    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Formation du nouveau gouvernement    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Ligue des champions (6e et dernière journée)    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    Le football national doit faire dans l'optimisme    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La menace terroriste plane à nouveau sur la France
Un assaillant armé tue deux personnes à Strasbourg
Publié dans El Watan le 13 - 12 - 2018

La crainte de subir des attentats terroristes en période de Noël en France s'est réveillée mardi soir à Strasbourg. Deux personnes (un Français et un touriste thaïlandais) ont été tuées par un jeune assaillant à bout portant. Douze autres ont été blessées, dont six sont dans un état critique.
Un malheur ne vient jamais seul, dit-on. Après l'ambiance quasi insurrectionnelle imposée par les «gilets jaunes», la ville de Strasbourg (est de la France) a été le théâtre, mardi soir, d'une attaque qui ressemble à bien des égards à un acte terroriste perpétré par un jeune de 29 ans. Cherif Cheikhat a visé le marché traditionnel de Noël, faisant deux morts et douze blessés, dont six dans un état grave.
Les forces de police ont continué, tout au long de la journée d'hier, à rechercher le jeune homme. Il aurait dû être arrêté mardi dans la nuit lors d'une perquisition effectuée à son domicile, mais il ne s'y trouvait pas. Connu des services de police, le jeune Cherif, né en France, a été condamné plusieurs fois pour des faits de droit commun, en majorité des vols.
En 2017, il a été emprisonné en Allemagne pour des actes similaires avant d'être expulsé vers la France. Fiché S, après un passage en prison de 2013 à 2015, au cours duquel il avait attiré l'attention des services de renseignement français pour des violences, la radicalisation de sa pratique religieuse et son prosélytisme, il était suivi de manière assez sérieuse, selon le secrétaire d'Etat au ministère de l'Intérieur français, Laurent Nuñez.
«Même s'il était considéré comme faisant partie des radicalisés religieux qu'il fallait suivre à tout prix, ce jeune homme n'a jamais été connu, pour autant, pour des délits liés au terrorisme», a précisé M. Nuñez. Depuis mardi soir, la ville de Strasbourg, réputée pour son marché de Noël qui accueille des millions de visiteurs, est transformée en «bunker».
Tous les passages vers l'Allemagne voisine ont été fermés. Des hélicoptères tourbillonnent dans le ciel à la recherche de la moindre trace, tandis qu'une chasse à l'homme a été lancée dans tous les quartiers de la ville et les banlieues proches.
Lors d'une conférence de presse tenue hier à l'Hôtel de la Ville, le maire de Strasbourg, Roland Tries, s'est demandé comment «le terroriste a pu échapper aux contrôles», assurant que «le marché de Noël sera rouvert aujourd'hui afin de permettre aux visiteurs de continuer leurs emplettes de fin d'année».
Arrivé sur place juste après l'attaque terroriste, le ministre de l'Intérieur français, Christophe Castaner, a indiqué que «le présumé terroriste s'est confronté par deux fois aux forces de l'ordre mardi entre 20h et 21h, avec systématiquement des échanges de tirs». Malgré le quadrillage de la ville, l'assaillant, qui semble bien connaître les coins et recoins de la ville de Strasbourg, a réussi à s'enfuir. Sans doute bénéficie-t-il de complicités ? L'enquête le dira….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.