Enquête au FLN    «Les problèmes sécuritaires n'ont pas empêché l'avancement»    Les ambitions du ministère de l'Agriculture    L'électrique à portée de tous    La mobilité de demain    Et un million pour la 2008 !    Baghdad Bounedjah sacré    Tahrat forfait face à la Gambie    Le programme arrêté    Les localités touchées par la fièvre aphteuse demandent des quotas de vaccins en urgence    Bataille de communication    La perte, la peur et le mystère des yeux bandés    ACTUCULT    Les écrivains et les écrevisses    Tunisie, Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ?    L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Expositions, conférences et ateliers à Bouira    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    LFP - Réunion demain pour présenter le nouveau SG    Ballon carré    Education: 2 500 enseignants au concours de promotion    Bouira- Monoxyde de carbone : trois personnes sauvées de la mort    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Importation de blé: Moscou évincera-t-il Paris du marché algérien ?    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    6 productions en compétition    Un aboutissement de la revendication identitaire    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    L'énigme Hamrouche    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La menace terroriste plane à nouveau sur la France
Un assaillant armé tue deux personnes à Strasbourg
Publié dans El Watan le 13 - 12 - 2018

La crainte de subir des attentats terroristes en période de Noël en France s'est réveillée mardi soir à Strasbourg. Deux personnes (un Français et un touriste thaïlandais) ont été tuées par un jeune assaillant à bout portant. Douze autres ont été blessées, dont six sont dans un état critique.
Un malheur ne vient jamais seul, dit-on. Après l'ambiance quasi insurrectionnelle imposée par les «gilets jaunes», la ville de Strasbourg (est de la France) a été le théâtre, mardi soir, d'une attaque qui ressemble à bien des égards à un acte terroriste perpétré par un jeune de 29 ans. Cherif Cheikhat a visé le marché traditionnel de Noël, faisant deux morts et douze blessés, dont six dans un état grave.
Les forces de police ont continué, tout au long de la journée d'hier, à rechercher le jeune homme. Il aurait dû être arrêté mardi dans la nuit lors d'une perquisition effectuée à son domicile, mais il ne s'y trouvait pas. Connu des services de police, le jeune Cherif, né en France, a été condamné plusieurs fois pour des faits de droit commun, en majorité des vols.
En 2017, il a été emprisonné en Allemagne pour des actes similaires avant d'être expulsé vers la France. Fiché S, après un passage en prison de 2013 à 2015, au cours duquel il avait attiré l'attention des services de renseignement français pour des violences, la radicalisation de sa pratique religieuse et son prosélytisme, il était suivi de manière assez sérieuse, selon le secrétaire d'Etat au ministère de l'Intérieur français, Laurent Nuñez.
«Même s'il était considéré comme faisant partie des radicalisés religieux qu'il fallait suivre à tout prix, ce jeune homme n'a jamais été connu, pour autant, pour des délits liés au terrorisme», a précisé M. Nuñez. Depuis mardi soir, la ville de Strasbourg, réputée pour son marché de Noël qui accueille des millions de visiteurs, est transformée en «bunker».
Tous les passages vers l'Allemagne voisine ont été fermés. Des hélicoptères tourbillonnent dans le ciel à la recherche de la moindre trace, tandis qu'une chasse à l'homme a été lancée dans tous les quartiers de la ville et les banlieues proches.
Lors d'une conférence de presse tenue hier à l'Hôtel de la Ville, le maire de Strasbourg, Roland Tries, s'est demandé comment «le terroriste a pu échapper aux contrôles», assurant que «le marché de Noël sera rouvert aujourd'hui afin de permettre aux visiteurs de continuer leurs emplettes de fin d'année».
Arrivé sur place juste après l'attaque terroriste, le ministre de l'Intérieur français, Christophe Castaner, a indiqué que «le présumé terroriste s'est confronté par deux fois aux forces de l'ordre mardi entre 20h et 21h, avec systématiquement des échanges de tirs». Malgré le quadrillage de la ville, l'assaillant, qui semble bien connaître les coins et recoins de la ville de Strasbourg, a réussi à s'enfuir. Sans doute bénéficie-t-il de complicités ? L'enquête le dira….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.