Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Propagation du virus de la grippe A en milieu hospitalier : Les médecins résidents de Constantine s'insurgent
Publié dans El Watan le 07 - 12 - 2009

Des médecins crient au scandale et interpellent les responsables du secteur afin de les doter de moyens de protection.
L'inquiétude des médecins résidents des services des maladies infectieuses et de réanimation du CHU de Constantine était grande et se lisait sur leurs visages quand ils ont rendu visite, hier, à notre rédaction. Craignant une expansion irréversible de la grippe porcine en milieu hospitalier, ils nous ont fait savoir que ces deux services, par où passent les personnes atteintes, vont, « si on n'y prend garde, se transformer en un foyer certain de propagation de cette pandémie insidieuse ». Devant le délai d'établissement définitif du diagnostic, dépassant les 5 jours, le personnel médical et paramédical, qui n'est pas vacciné, est sans aucune protection, mis à part, nous diront les médecins, « la distribution d'une bavette par personne et par jour, alors que la norme universelle d'utilisation de ladite protection n'est que de quatre heures ».
La situation au niveau du CHU est qualifiée de « lamentable » en l'absence d'un vaste et sérieux travail de sensibilisation sur les risques de propagation du virus en milieu professionnel. Le fossé entre le discours politique et la réalité du terrain se creuse encore plus, ont relevé ces résidents. C'est à partir de cette réactivité lourde et pesante du corps médical face à un fléau qui ne pardonne pas que les médecins du CHU crient au scandale et interpellent les responsables du secteur afin de les doter de véritables moyens logistiques et d'une protection appropriée, à la mesure des risques encourus. Sur un ton de colère, l'un d'entre eux nous dira : « Nous comptons réagir énergiquement à ce silence sur nos conditions de travail déplorables et dorénavant périlleuses pour nos vies et celles de nos familles. »
La sous-estimation des dangers d'une propagation à grande échelle de la grippe A trouve son explication dans des comportements inconscients, notamment quand on permet à des gens de rendre visite à des malades censés être en quarantaine. Joint par téléphone, le docteur Zerman, directeur du CHU de Constantine, tout en reconnaissant qu'« un petit climat de panique » règne parmi le personnel hospitalier, a affirmé que « la situation est totalement maîtrisée et tous les moyens nécessaires à la protection existent et en quantités suffisantes », ajoutant, cependant, que « les visites dont parlent les résidents sont le fait de l'indiscipline et du manque de conscience des personnels ». Par ailleurs, nous apprenons qu'une directive ministérielle, adressée le 3 décembre dernier aux directeurs des hôpitaux, stipule que seuls les cas sévères de grippe porcine présentant une pathologie associée seront hospitalisés. Pour les autres cas de grippe A, ils seront confinés chez eux et recevront leurs doses de Tamiflu avec un suivi médical. A ce propos, un médecin dira : « C'est une mesure très grave, car les risques de propagation décupleront et la situation sera alors incontrôlable. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.