UGTA: Appel à la sauvegarde des salaires et des emplois    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Le formidable élan de solidarité des Algériens    1.572 cas confirmés et 205 morts enregistrés    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    Tebboune nomme un directeur général adjoint    Coronavirus: 104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès    Général-major Chanegriha : l'ANP prête à soutenir le système sanitaire national dans la lutte contre le coronavirus    104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès en Algérie    Liverpool: Sadio Mané prêt à tous les sacrifices pour le Ballon d'or    Réunion Opep-non Opep : garantir les conditions d'équilibre pour une reprise du marché    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    On vous le dit    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Barça : Ca chauffre entre les dirigeants !    Journées virtuelles du court métrage: audience appréciable, organisateurs satisfaits    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Covid 19: proposition d'un revenu au profit des travailleurs privés affectés par la crise    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La "citoyenne du monde" revisitée en pleine crise sanitaire    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    La Banque d'Algérie annonce des mesures de soutien    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Bourebbou reconnaît : "Je suis fils de harki"    Après la pandémie, gouverner autrement    ASO Chlef : Les joueurs en contact avec le préparateur physique    AGE des Ligues de Wilaya : Les experts et la loi    Université Ferhat Abbas-Sétif I : L'outil informatique, un élément d'une équation à plusieurs inconnus    Royaume-Uni : Transféré en soins intensifs, Boris Johnson lutte pour sa survie    Pandémie du nouveau coronavirus : La France toujours en «phase d'aggravation»    Pandémie de coronavirus en Afrique : L'appel à l'aide de Moussa Faki Mahamat    Enseignement à distance : Les cours basculent sur le Net    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    Riche programme culturel sur le web    Mahmoud Aroua. Médecin anesthésiste-réanimateur et auteur : «L'exercice de la médecine enrichit l'imagination»    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evidences à Kouba
Publié dans El Watan le 23 - 04 - 2016

Récemment, dans une rue de Kouba, une petite migrante (mais peut-on la qualifier ainsi, elle qui n'a demandé ni à naître ni à prendre les chemins de l'exil ?) m'a tendu son beau regard implorant et sa petite obole de plastique. Je lui ai demandé d'où elle venait. Comme elle ne comprenait pas, je lui ai cité les pays du Sahel. Au nom de Niger, elle a acquiescé. Comme à chaque fois, j'ai pensé à elle bien après l'avoir quittée, car chacun de ces trimardeurs d'outre-désert vient directement nous interroger sur le sort de l'Afrique, la marche du monde et le sens de l'histoire, si jamais elle en a un. Là, j'y ai pensé plus que d'habitude…
Le matin même, j'avais lu cette nouvelle d'une autre Nigérienne, une certaine Augusta Uwamanzu-Nna, âgée de 17 ans, dont les parents se sont installés aux USA voilà quelques années. Elle vient de réaliser une performance rarissime : se faire admettre à la fois par les huit plus prestigieuses universités nord-américaines ! Soit ce qu'on appelle la «Ivy League» qui regroupe Harvard, Dartmouth, Princeton, Cornell, Yale, Colombia, Brown et l'université de Pennsylvanie.
«Ivy» signifie «lierre», car cette plante grimpante décore la plupart de ces institutions aux architectures britanniques anciennes, façon Oxford. Donc, Ivy symbolise surtout le fait de s'accrocher durement. Car, outre les moyens des parents, il faut en baver pour accéder à des lieux de savoir comme Harvard où les chances d'entrer sont évaluées à 5,2 % cette année. Augusta était déjà finaliste du prix Intel Science Talent et avait participé à des recherches dans son lycée de New York.
Elle m'a rappelé un autre Africain, Utof Ekong, étudiant nigérian à l'Université Tokaï du Japon. L'an dernier, il avait défrayé la chronique en obtenant les meilleurs résultats de cette institution depuis 50 ans. Maîtrisant quatre langues (le yoruba maternel, l'anglais, le français et le japonais), ce brillant garçon, qui se spécialise en robotique, aurait réussi à résoudre une équation mathématique demeurée insoluble depuis trente ans ! Il a, de plus, déposé deux brevets à son nom pour la conception de voitures électriques. Et pour couronner le tout, ne disposant d'aucune aide, il occupe deux emplois pour financer des études au moins ardues.
Respect et admiration donc à Augusta et Ufot. Mais pas d'étonnement, car si l'Afrique est le berceau de l'humanité, elle est aussi forcément celui du cerveau humain. Ma petite mendiante de Kouba aurait bien pu se trouver à la place de sa compatriote new-yorkaise. C'est là une évidence. Mais dans le monde où nous vivons, rien n'est moins évident que les évidences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.