Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elargissement des points de vente des moutons
Publié dans El Watan le 23 - 08 - 2017

A quelques jours de l'Aïd El Adha, les vendeurs informels s'installent dans différents quartiers. Ils s'approvisionnent et vendent sans avoir la moindre autorisation et beaucoup d'entre eux sont même des «habitués». La vente anarchique de moutons revient chaque année, et ce, à grande échelle. Pour rapprocher les bestiaux des citoyens, les revendeurs louent n'importe quel local pour tasser les ovins aux dépens de l'hygiène des lieux.
Pour encadrer ces opérations et mettre un peu d'ordre, les pouvoirs publics tentent d'imposer une certaine rigueur. Le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a procédé à l'élargissement des points de vente directe de moutons de l'Aïd à l'ensemble des wilayas du pays, a indiqué un communiqué de ce département ministériel. «L'opération de vente directe des moutons de l'Aïd El Adha a été élargie à toutes les wilayas du pays, en plus des 23 sites qui ont été identifiés, le jeudi 10 août 2017, dans les quatre grandes wilayas, à savoir Alger, Annaba, Constantine et Oran», a précisé la même source. A cet effet, 638 sites de vente directe de moutons sont opérationnels au niveau des wilayas du pays afin de permettre aux citoyens d'acheter un mouton directement chez l'éleveur.
Au niveau des sites opérationnels, toutes les commodités sont disponibles pour la réception du cheptel (eau, électricité et sécurité).En outre, la couverture sanitaire du cheptel est garantie, le ministère ayant mobilisé plus de 890 vétérinaires. Par ailleurs, le jour de l'Aïd, «un dispositif spécial sera opérationnel à l'échelle nationale à travers l'ouverture de tous les établissements d'abattage afin d'inciter les citoyens à sacrifier leurs animaux dans une enceinte conforme et contrôlée», indique-t-on encore.
Il est également prévu le déploiement des équipes vétérinaires sur l'ensemble du territoire national pour assurer le contrôle sanitaire des carcasses et des organes d'animaux sacrifiés. S'agissant des abattages rituels s'effectuant en dehors des abattoirs, des brigades mobiles composées de vétérinaires et de techniciens effectueront des tournées dans différents lieux susceptibles d'abriter des abattages, notamment en milieu rural, afin de répondre aux besoins et aux sollicitations des citoyens. Beaucoup d'Algériens ont tendance à ne pas prendre au sérieux les mises en garde sur le kyste hydatique.
Lors de l'Aïd, les vétérinaires retrouvent souvent des foies et des poumons infestés de kystes. Les gens les mettent alors dans des sachets et les jettent n'importe où. Des animaux tels que les chiens et les chats déterrent ces organes pour les consommer et deviennent ainsi vecteurs de propagation. Ils vont contribuer à ce que la maladie touche l'homme à travers leurs selles qui contaminent le sol et les légumes ou quand les gens les caressent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.