La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maintenance aéronautique en Afrique : Air Algérie plaide l'union sacrée
Publié dans El Watan le 24 - 03 - 2010

Abdelwahid Bouabdellah, PDG d'Air Algérie, a plaidé hier pour la « fédération des moyens des compagnies aériennes africaines en matière de maintenance, réparations et révision (MRO) », car selon lui « la bataille du ciel se prépare aujourd'hui au sol ».
Le PDG de la compagnie nationale a relevé cet aspect dans un discours à l'ouverture de la 19e conférence des centres de maintenance aéronautique « MRO Africa », organisée à Alger par Air Algérie en partenariat avec African Aviation et l'association des compagnies aériennes africaines (AFRAA). Les contrôles SAFA dans les aéroports européens se font aussi bien sur la qualité de la cabine que sur la fiabilité des moteurs et de la cellule. « Sur ce point-là, nous n'avons rien à envier aux compagnies européennes. Nous avons les ressources humaines, les installations et la flexibilité. Nous visons l'Afrique. Il faut aller vers une économie d'échelle au niveau continental, par exemple en créant un stock stratégique de pièces de rechange même s'il faut le partager entre plusieurs pays », souligne le premier responsable de la compagnie aérienne nationale.
A ses yeux, l'objectif à moyen terme est de développer l'industrie aéronautique africaine. Il dira d'ailleurs : « Nous avons les moyens. Nous avons commercé au Maroc (sous-traitance Airbus) et en Tunisie (Boeing a choisi ce pays comme site de fabrication de composants pour ses appareils). Il y a un embryon. » Le marché de la maintenance a été freiné en raison de la santé financière fragile des compagnies du continent. Aujourd'hui, cette activité pèse moins de 5% par rapport au marché de la maintenance mondiale. Pourtant, les récentes évolutions de la croissance du trafic et les livraisons de nouveaux aéronefs ont augmenté ce genre de services, même si la crise mondiale a tempéré l'évolution. Le MRO est porté par l'expansion des compagnies financièrement saines.
Certains marchés, comme celui du tourisme, témoignent de l'utilisation croissante d'avions, ce qui encourage la demande sur les services MRO. L'introduction des nouvelles pratiques de maintenance en conformité avec les règles de plus en plus strictes de l'assurance qualité et l'agressivité commerciale des fournisseurs de services encouragent l'expansion soutenue dans les prochaines années. Dans le marché du transport aérien, dominé par des opérateurs de petite et moyenne taille, leur capacité financière est limitée et ne leur permet pas de budgétiser la maintenance moderne. Amar Tou, ministre des Transports, a affirmé : « La sécurité des voyageurs est l'objectif majeur de l'activité maintenance en aéronautique en Afrique et il est indispensable de coopérer entre Africains pour atteindre cet objectif. » En Afrique, il existe une dizaine de centres de maintenance pour une flotte de 500 avions. Un chiffre qualifié par le ministre de « très insuffisant par rapport aux besoins ».
Il a rappelé que l'Etat a participé au développement d'Air Algérie en lui accordant des conditions très favorables, notamment en matière de crédit, de délai de remboursement et de différé (plus de 10 ans ) avec 1% de taux d'intérêt. Il souligne que l'acquisition des 11 aéronefs (4 ATR et 7 Boeing) par Air Algérie lui permettra d'améliorer en plus de son réseau algérien, son réseau africain. Pour le représentant du gouvernement, « la base de maintenance de Dar El Beïda a un niveau très avancé, mais il faut aller au-delà de la maintenance, c'est-à-dire vers l'usinage dans le cadre de la sous-traitance industrielle ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.