Aourag : Promouvoir la recherche appliquée, un réel plus pour le développement socioéconomique    LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue    Aboutrika encense Mahrez et critique Guardiola    Collision de deux bus à El Oued : Etat de santé ''stable'' des blessés    M.Beldjoud depuis El-Oued: 96% des accidents sont dus au facteur humain    Foot/Mercato d'hiver : le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Hand/CAN-2020: l'Algérie bat le Maroc 33-30 et termine en tête du Gr D    Irak : nouvelles manifestations réclamant une refonte du système politique    La Conférence internationale sur la crise libyenne débute à Berlin    Examens de promotion aux grades d'enseignant principal et enseignant formateur: les résultats lundi    Habitat : Un nouveau programme d'un million de logements pour la période 2020-2024    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    OUVERTURE DE REPRESENTATIONS CONSULAIRES A LAAYOUNE : L'Algérie recadre sévèrement la Guinée et le Gabon    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Le Real fixe une condition pour le départ de James Rodriguez    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Tebboune revoit le protocole officiel    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Une mosquée, et le tour est joué !    15 militants devant le juge ce matin    Non, le Hirak n'a pas échoué !    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Le PAD appelle à une adhésion massive    Le saviez-vous… ?    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    Sept Algériens visent les minimas des JO-2020 et des championnats d'Afrique    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    Biens waqfs mis au profit de la science    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    L'entraîneur Yaïche tire la sonnette d'alarme    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Où est passé le chantier-école ?
Publié dans El Watan le 11 - 01 - 2018

Plus grave encore, les grandes écoles algériennes, spécialisées dans les filières du secteur des travaux publics, n'avaient pas jugé utile d'orienter leurs étudiants vers «ce projet-école» pour acquérir de précieuses connaissances sur les techniques utilisées dans ce monstrueux projet par les ingénieurs et les techniciens chinois, notamment dans la construction exceptionnelle des ouvrages. Le gouvernement de Abdelmalek Sellal avait pris une décision inédite, en cédant ce projet à CSCEC (China State Construction Corporation), selon la formule du gré à gré.
Une enveloppe financière d'un montant, estimée à 2000 milliards de dinars avait été allouée pour la réalisation de ce contournement. Hélas, l'étude réalisée avant le lancement du projet n'avait pas évalué sérieusement les caractéristiques du difficile relief où devait passer le contournement. Le délai de réalisation a plus que doublé. En ce début de l'année 2018, le projet n'est pas encore totalement livré.
Avant d'entamer les travaux du viaduc, d'une longueur qui avoisine le kilomètre, les cadres et les techniciens de la direction des travaux publics de la wilaya de Tipasa avaient été invités par les responsables de l'entreprise chinoise à visiter leurs chantiers de la wilaya de Médéa, afin de pouvoir s'enquérir et de s'imprégner des techniques utilisées dans ce chantier de la wilaya de Médéa, pour suivre le contournement de Cherchell. L'appel est lancé aux écoles et instituts de formation par les responsables chinois et leurs homologues de la wilaya de Tipasa.
Tous les moyens seront mis en œuvre pour encadrer et accompagner les étudiants et stagiaires algériens sur ce projet du contournement, afin d'apprendre comment organiser d'abord ce chantier complexe, d'autant plus que les hauteurs des piles du viaduc varient entre 50 et 96 m, alors que les pieux sont construits sur des fondations profondes allant jusqu'à 20 m. L'unité de fabrication des poutres précontraintes installée sur le site s'articule sur les ateliers de ferraillage et de bétonnage. Des rails sont au sol afin de pouvoir manœuvrer le lanceur de poutres sur les piles.
L'analyse du béton, les essais sur les barres de fer à béton, autant de techniques qui ne sont pas exploitées par les stagiaires algériens. Outre la présence de l'encadrement des techniciens de CSCEC et leurs compatriotes du bureau d'étude chinois, la présence de la Saeti, du LCTP et des techniciens de la direction des travaux publics de la wilaya de Tipasa constitueront des atouts qui seront bénéfiques pour les connaissances des universitaires algériens. Le contournement comprend des ponts ordinaires, classiques et des viaducs de grande portée.
Selon le DTP de Tipasa, «le plus long viaduc (900 m) sera réceptionné en juin 2018». La 2e section du contournement sans ses 2 viaducs sera opérationnelle pour la saison estivale 2018, «les automobilistes peuvent éviter le congestionnement de Cherchell», affirme notre interlocuteur. La 3e section du projet est la plus facile. L'évitement de Cherchell sera effectif à compter de 2019. Malheureusement, l'Algérie débourse des milliards de dollars pour construire de gigantesques projets sans pouvoir profiter des techniques chinoises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.