Pour une redynamisation de la coopération algéro-russe    WOB - GSP programmé le 29 janvier    «J'ai démissionné pour des raisons personnelles»    Quatorze propositions pour le redressement national    A l'avenir, l'Algérie visera le marché étranger    «L'ANP est déterminée à garantir la sécurité des citoyens et du pays lors des élections présidentielles»    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    Messahel s'entretient à Davos-Klosters avec son homologue saoudien M. Ibrahim Al-Assaf    32 lettres d'intention dont 9 de partis politiques déposés    Les employeurs doivent se soumettre à la loi    Quand la mémoire fait défaut    L'arbre qui cache la forêt    1 720 transporteurs contrevenants comptabilisés en 2018    APC ou carnaval fi dachra    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Jusqu'à la fin des temps en lice    Assises nationales du tourisme : Poursuite des travaux au niveau des quatre ateliers    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Commerce : L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Coupe d'Algérie (1ère partie- 8es de finale) : La logique qualification du CRB, l'USMAn et la JSMB    Hamrouche ne sera pas candidat    VFS annonce une nouvelle mesure    Mouwatana met en garde contre le 5e mandat    Mariée à son insu à un "terroriste"    Un concours prévu pour le 2 mars prochain    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Soudan : Al-Bachir rejette la responsabilité de mort de manifestants, accuse les protestataires    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    TRIBUNAL ADMINISTRATIF : La grève de l'intersyndicale de l'Education déclarée illégale    POUR EVITER LA FUITE DES CERVEAUX : L'ordre des médecins appelle au dialogue    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Le NAHD voit désormais grand    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Au royaume des poètes arabes    Accord commercial Union européenne-Maroc : Le Front Polisario saisira de nouveau la justice    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Colloque sur l'œuvre de Sidi Yahia Al Aïdli
Publié dans El Watan le 30 - 03 - 2010

La Zaouïa de Tamokra et l'association Gehimab organiseront les 19 et 20 mai prochains à Béjaïa un colloque sur l'œuvre du savant Soufi Yahia Al Aïdli avec la participation d'une vingtaine d'éminents théologiens, anthropologues et chercheurs algériens et étrangers.
Cheïkh Bouamrane (président du Haut conseil islamique), Cheikh Tahar Aït Aldjat de Tamokra, Judith Scheele (doctorante en anthropologie sociale à l'université d'Oxford), Kamal Chachoua (sociologue et chargé de recherches au CNRS), Salah Baïzig (professeur d'histoire à l'université de Tunis) et Tassadit Yacine, anthropologue et enseignante-chercheuse à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Paris, sont entre autres attendus pour y animer des conférences. Les thèmes qui y seront traités concernent particulièrement la vie de Sidi Yahia Al Aïdli, son ouvrage intitulé « Al Wadhifa », ses rapports avec ses contemporains Sidi Touati, Al Taâlibi et Al Barnoussi ainsi que l'influence de la Zaouïa éponyme dans la région des Bibans.
Les auteurs désirant faire des communications sur ce sujet sont invités par les organisateurs à transmettre leur travail ne dépassant pas les six pages avant le 1er mai prochain. Les organisateurs cherchent surtout à faire connaître l'action de ce savant sur sa société. Ils veulent en outre recenser tous ses manuscrits qu'ils se trouvent chez des particuliers ou dans des bibliothèques publiques. Ce travail favorisera à coup sur la publication des œuvres de ce savant connu surtout par la station thermale dont il porte le nom.
Natif de Takorabt, un village de l'actuelle commune d'Ighil Ali, Yahia Al Aïdli a suivi ses études coraniques à Tamokra puis à Béjaïa où il a été l'élève de « l'un des plus grands Fakihs d'Al Malikyya en son temps », Ahmed Ben Brahim Al Bija'i, en l'occurrence. Il fonda à Tamokra vers 1440 l'une des toutes premières zaouïas qui portera son nom après sa mort en 1477. Elle fut détruite en 1956 par l'armée française pour avoir servi de base de repli aux Moudjahidine avant d'être reconstruite par le Cheïkh Tahar Aït Aldjat et ses pairs. Son fils, Cheïkh Mohand Salah, nous fera remarquer que « le colonel Amirouche s'est réuni avec les étudiants à Tigharmine en les incitant à poursuivre leurs études pour devenir des cadres de la future Algérie indépendante ». Bon nombre d'entre eux ont, en effet, investi les institutions de l'Etat une fois l'indépendance acquise, à l'image de feu Mouloud Kacem Naït Belkacem, alors que des dizaines d'entre eux tombèrent en martyrs lors de la révolution armée.
Une stèle a été érigée en leur mémoire dans la cour de l'institut. Une nouvelle école coranique à la hauteur de l'aura de Sidi Yahia Al Aïdli est en cours de réalisation à proximité de l'actuelle structure désuète de la zaouïa. Ce projet imposant, pouvant recevoir 250 élèves dont 150 en régime d'internat et s'étendant sur une superficie de 8869 m2, est estimé à 150 millions de dinars. « Nous le financerons avec nos propres moyens mais aussi avec l'aide de donateurs bienfaiteurs et de l'Etat que nous ne manquerons pas de solliciter dans ce sens », ajoutera le vénérable cheikh qui tient à rappeler aux habitants de la région la disponibilité de la zaouïa à accueillir leurs enfants ayant échoué dans leurs études en vue de les extraire aux fléaux sociaux qui rongent la société.
B. B. , H. A. D.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.