Présidentielle.. Fin de la révision des listes électorales    Favorisant l'issue constitutionnelle et mettant en garde les «conspirateurs».. Les messages forts de Gaid Salah    Le général Chentouf a fui via l'aéroport d'Oran    Rebrab sous mandat de dépôt, les frères Kouninef entendus.. L'appareil judicaire mis en branle    Le ministre des Transports y a effectue une visite, Hier.. La nouvelle aérogare d'Alger inaugurée lundi    le président du snapo tire la sonnette d'alarme.. 244 médicaments en rupture    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Al-Sadd.. Bounedjah frappe encore    Fédération algérienne de cyclisme.. Barbari seul candidat à la présidence    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Msila.. Psychotropes saisis    Grève à l'Université de Sidi Bel Abbès.. Les étudiants passent au vote    Baromètre.. En Baisse : Djamel Ould Abbès    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    La Chine dénonce Washington    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    EL KERMA (ORAN) : Sit-in des élus devant le siège de l'APC    ORAN : 2 éléments de soutien aux terroristes arrêtés    PRESIDENTIELLE DU 4 JUILLET : Fin de la révision des listes électorales    MOUVEMENT PARTIEL DANS LE CORPS DES WALIS : Abdelkader Zoukh limogé    Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Fausses statistiques, vraies subventions    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    «Je n'ai peur d'aucune équipe»    Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Un documentaire en cours de réalisation    Libye: au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 72 dollars le baril    "Tout le système doit partir"    Décès d'un supporter    Les manifestants soudanais maintiennent la pression    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    Cinq morts et sept blessés dans une collision    La croissance économique de l'Algérie ne suit pas    Les recettes douanières en légère hausse en 2018    "C'est une épreuve provocatrice et humiliante"    …sortir…sortir…sortir…    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    La déliquescence de l'Etat    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    La condition féminine en débat    Hommage à Yamina et Malika...    La semaine de la langue espagnole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





24 heures
Publié dans El Watan le 22 - 01 - 2019

Commune de Bachdjarrah : Le marché informel revient
Les vendeurs informels qui ont élu domicile durablement dans les entrailles de la cité et aux abords du marché de fruits et légumes continuent d'exercer leurs activités commerciales illégales en toute impunité. Les multiples opérations d'éradication qui ont été menées par le passé n'ont servi à rien, puisque l'anarchie et le désordre ont repris de plus belle, altérant de surcroît le cadre de vie des résidents. Le relâchement et la permissivité des autorités locales ont fait que le commerce informel à Bachdjarrah revient avec cette fois une étendue plus importante. Toutes les venelles se trouvant à proximité du marché de fruits et légumes sont occupées par les marchands, qui obstruent le passage aux voitures et même aux passants. En plus de l'insalubrité et de la pollution sonore qui émanent du marché informel, les résidents sont pris en otages par les marchands qui, par leur présence anarchique, entravent même les déplacements des habitants. Rappelons qu'une opération d'éradication a été lancée par les services de sécurité il y a quelques années. Il a fallu beaucoup d'efforts et de moyens pour parvenir à dégager toutes les ruelles et venelles de la cité, qui a retrouvé un tant soit peu un cadre décent. Cependant, le relâchement qui s'en est suivi a fait que ces commerçants sont revenus et réoccupent les mêmes endroits. La nécessité d'éradiquer ce marché est exprimée par les habitants des immeubles, «les autorités compétentes doivent tenir leurs engagements quant à l'éradication de ce marché qui a bousillé notre cadre de vie», fulminent-ils.
Solidarité avec les sans- abri : Une moyenne de 90 personnes prises en charge par jour
Le directeur du bureau de la solidarité sociale relevant de la wilaya d'Alger, Mohamed Laïchi, a fait savoir, dans une déclaration faite à la presse, que son établissement prenait en charge et hébergeait une moyenne de 85 à 90 sans-abri par jour depuis début janvier 2019. Les brigades mobiles de cet organisme ont pris en charge depuis début janvier 2019 près de 900 sans- abri à Alger, soit une moyenne quotidienne de 85 à 90 personnes, a indiqué, M. Laïchi, précisant que ces personnes sont transférées au centre d'accueil de Dély Ibrahim, avant leur affectation (selon le cas, hommes ou femmes) vers les différents centres relevant du bureau de solidarité sociale à travers la wilaya en vue de suivre leur situation de près. Il a rappelé, à ce propos, que 2190 patrouilles nocturnes avaient été effectuées à Alger en 2018, soulignant le renforcement de ces actions à partir du mois de novembre afin d'apporter l'aide nécessaire aux franges vulnérables particulièrement les sans-abri.
La wilaya d'Alger, rappelle-t-on, avait mis en place le numéro vert 11.00 à la disposition des citoyens pour le signalement des cas exposés aux dangers physiques ou moraux, notamment les enfants mineurs exploités dans la mendicité et d'autres activités douteuses.
Dans ce cadre, M. Laïchi a mis en avant la participation des citoyens dans cette démarche qui s'ajoute aux efforts de l'Etat visant la protection des catégories vulnérables. L'établissement supervise la gestion des centres d'assistance et de secours des sans-abri, des personnes vulnérables et en situation de détresse et des jeunes en danger, à travers les communes de Bologhine, Réghaïa plage, Bab El Oued et Dély Ibrahim.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.