Les universitaires haussent le ton    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Exigence logique et sensée    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Effondrement d'un immeuble à la basse-Casbah : Ouverture d'une enquête après le décès de cinq (05) personnes    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Rebrab placé sous mandat de dépôt    Une centaine de produits exclus du DAPS    Gaid Salah charge les boycotteurs    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Msila.. Psychotropes saisis    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    Un documentaire en cours de réalisation    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Non c'est non !»
Le peuple rejette les propositions de Bouteflika
Publié dans El Watan le 22 - 03 - 2019

Bouteflika est toujours président jusqu'à l'élection de son successeur. C'est dit et c'est confirmé.
Il ne quittera point El Mouradia ce 28 avril comme le stipule la Constitution. Seul nouvel élément annoncé depuis sa déclaration du 11 mars dernier, «la conférence nationale sera tenue dans un avenir très proche», précise celui qui a rédigé le communiqué de la présidence. Ses membres auront pour mission de réformer le système et de modifier la Constitution. Sauf que le peuple parle d'autre chose. Les millions de manifestants des quatre coins du pays exigent «le départ de tout le système». Certes, il se pourrait que la marche d'aujourd'hui se tienne dans des conditions météorologiques un peu particulières. Il pleuvra probablement toute la journée.
Mais cela n'a pas l'air de décourager les algériens qui ont déjà inventé le nouveau slogan de la marche du dernier mot : «Yetnahaw Ga3» (qu'ils partent tous), la fameuse phrase du jeune Algérois qui est intervenu spontanément dans un direct de la chaîne SkyNews le jour de l'annonce du retrait de Bouteflika et l'annulation de l'élection présidentielle sera scandé dans toute l'Algérie.
Les soutiens du pouvoir démissionnent les uns après les autres. Tout le monde déclare rejoindre le mouvement populaire, y compris le patron du FCE et les partis de l'alliance présidentielle, dont le FLN et le RND. Mais cela n'a pas l'air d'intéresser les Algériens qui les appellent plutôt à descendre avec le peuple sur le terrain afin de manifester publiquement leur position du rejet du système auquel ils appartiennent. Les vidéos se multiplient sur les réseaux sociaux, notamment depuis hier.
Les internautes appellent au pacifisme afin de maintenir la cadence de la pression contre le pouvoir. D'autres expliquent comment protéger les pancartes en cas de pluie. C'est le cas du chanteur Amazigh Kateb, qui dans un direct sur sa page Facebook a expliqué, entre autres, qu'il faut les protéger soit à l'aide de cellophane ou de scotch, mais pas que. Il a aussi adressé un message aux manifestants quant à la marche d'aujourd'hui et sur l'adhésion des partis au pouvoir et ceux de l'opposition au mouvement populaire.
«A partir de demain, nous n'avons plus de revendications. Nous n'avons que nos exigences», affirme-t-il. Et d'ajouter : «Ils doivent nous rendre la démocratie en tant que citoyens à travers des assemblées constituantes. Personne ne volera cette démarche qui est celle du peuple. Celui qui dit qu'il est avec le mouvement voulait dire qu'il n'y était pas. C'est trop facile de dire : je suis avec ! Il faut dire : je suis dedans ! Je ne crois pas à ces partis. Cette résistance est celle du peuple. Ne vous laissez pas abuser», insiste-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.