Juventus : Allegri aurait une préférence pour son avenir    Tiaret : L'informel reprend le dessus    Furlan (Ent-Brest) «Pour un entraineur, Belkebla est un joueur précieux, Belmadi va vite l'apprécier»    L'armée syrienne dément avoir utilisé des armes chimiques à Lattaquié    Alger: Marche des étudiants sous haute surveillance policière    «Sans préalables ni conditions»: Le FFS propose une «conférence nationale de concertation»    CROYANCES ET CONVICTIONS    Retrait des passeports de responsables de banques: L'ABEF dément    Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    L'alternative de la dernière chance    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Quand l'URSS aspirait à rejoindre l'Otan    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Le déclic    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    La semaine de Dame justice    La Protection civile, le ventre creux, mais déjà un pied dans l'eau    A quand un fichier national?    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    Les étudiants ont marché    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Batna : Le cyberharcèlement en débat
Publié dans El Watan le 16 - 04 - 2019

Après le succès de la sa première édition en 2018 à Batna, le «Social Media Camp» était de retour dans la capitale des Aurès.
L'événement, qui a duré 3 jours, du 11 au 13 avril 2019, à Dar El Mouhami (la maison de l'avocat) a rassemblé plus de 300 participants venus débattre du rôle des réseaux sociaux dans la vie des étudiants. Lors de cet événement, plusieurs sujets sur l'utilisation négative des réseaux sociaux ont été abordés par des experts, notamment par la section de la cybercriminalité de la wilaya de Batna.
Le commissaire Mohamed Benachi, lors de sa présentation sous le thème «comment se protéger des dangers des réseaux sociaux», a mis l'accent sur le cyberharcèlement. Conduit par divers canaux numériques, ce phenomène se traduit sous forme d'agressions répétées comme la création de faux profils, la diffusion de rumeurs infondées ou encore l'envoi de messages d'insultes dans le but de nuire à une personne.
Un phénomène que beaucoup d'internautes subissent quotidiennement La preuve, il est recensé chaque jour des dizaines de plaintes auprès des services compétents suite à des délits tels que l'usurpation d'identité et la diffamation. Selon un autre intervenant : «La majorité des participants ignorent ce qu'est le cyberharcèlement ; notre but aujourd'hui est de le faire connaître, mais avant tout sensibiliser par le biais de conseils pour éviter qu'ils ne tombent dans le délit.»
Par ailleurs, le commissaire Benachi a tenu à mettre en avant le rôle des parents dans l'utilisation des réseaux sociaux, car, selon lui, la lutte contre le cyber harcèlement commence par la surveillance parentale à la maison. «J'aimerais bien que les parents assistent à ce genre d'événement, afin qu'ils prennent conscience des dangers d'internet sur leurs enfants.
Ce n'est pas juste la responsabilité de la police de les mettre en garde, mais aussi celle des parents, des enseignants dans les écoles et des imams dans les mosquées.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.