Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium    Enseignement supérieur: plan d'action relatif à la promotion de l'éthique et de déontologie    Pomme de terre: les chambres froides mises gratuitement à la disposition des agriculteurs    Le Hirak peut-il déjouer le complot contre l'Algérie?    CAN à Laâyoune occupée: l'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"    Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat    Hand/CAN-2020-Tour Principal (Gr. MII): Algérie-Cap-Vert (25-23)    MONTAGE AUTOMOBILE :Le président Tebboune s'engage à mettre de l'ordre    MOSTAGANEM : 1ère fête des agrumes les 22 et 23 janvier    PARTI JIL JADID : Soufiane Djilali fustige ‘'des parties fachosphères''    CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA LIBYE A BERLIN : L'Algérie a exprimé sa volonté d'abriter le dialogue libyen    Abdelkader Ouali dans le viseur de la justice    3 oligarques transférés d'El-Harrach vers Koléa    ASPHYXIE PAR MONOXYDE DE CARBONE : Le tueur silencieux fait encore deux morts    EXAMENS DE PROMOTION AUX GRADES D'ENSEIGNANT : Les résultats annoncés    TRANSFERT DE MALADES VERS D'AUTRES HOPITAUX : Le ministère de la santé annonce de nouvelles instructions    Barça : le retour d'Ousmane Dembélé se précise    Les pluies continueront d'affecter l'Ouest du pays jusqu'à mardi matin    AS Monaco : Slimani dans le viseur de Mourinho    L'administration des impôts entame la réflexion    Tebboune : "Il est impératif d'y mettre un terme"    Le premier qui l'ouvre, on le démonte !    WAC-USMA : le Gabonais Otogo-Castane au sifflet    Chay : "Tous les joueurs sont concentrés sur le match du MCO"    Le vrai combat, selon Hassan Nasrallah    Erdogan en visite à Alger    Les mises en garde de Téhéran contre l'AIEA et les Européens    La wilaya d'Alger tarde    Les RN 9 et 12 fermées hier à la circulation    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ou l'échec des idéologies qui confortent les systèmes de pensée anciens    On en sait plus sur Venise grâce à la découverte d'un dessin du XIVe siècle    «Sbitar» des mabouls    Un Sud-Africain en quête de record    Près de 2 000 signatures récoltées en moins de 24 heures    Liberté provisoire pour 20 manifestants    Bladehane préside une réunion de haut niveau du CSA pour la paix et la réconciliation au Mali    Baisse de la demande, chute du pouvoir d'achat et désorganisation des circuits de distribution : L'activité commerciale en récession    Le Président Tebboune s'entretient à Berlin avec son homologue français    Handball : L'Algérie termine en tête du groupe D    Bouira: Incendie dans un local commercial    Hadj 2020-2021: Les délais d'inscription prolongés au 1er février    USM Bel-Abbès: Les joueurs sont entrés en stage bloqué    12 morts et 59 blessés dans un accident de bus: Nouvelle hécatombe à El Oued    LES DIVORCES ET LE LABEL SOCIAL    Le pays prêt à transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem    Alarmant !    "La belle au bois dormant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa
Publié dans El Watan le 19 - 04 - 2019

«Non à la justice du téléphone !», «Adala horra !», «Djeïch, châab mâak ya Bensalem !» ont été les principaux slogans scandés par une cinquantaine de présidents d'associations, de membres de la société civile et d'anciens élus à l'APW et l'APC de Ghardaïa, qui ont organisé un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa, Mohamed Bensalem.
Déployant un large et immaculé emblème national et brandissant plusieurs pancartes sur lesquelles il était surtout question de l'indépendance de la justice, du rejet des injonctions par téléphone et de la dénonciation des «virulentes calomnies, sur des pages Facebook contre le procureur général», ils se sont regroupés devant l'imposante grille d'entrée, sous le fronton sur lequel était apposée en arabe la plaque de marbre indiquant la cour de justice de Ghardaïa.
«Nous sommes là pour apporter notre soutien à ce grand Monsieur qu'est Mohamed Bensalem, le procureur général de la cour de Ghardaïa, lequel, depuis son installation en date du 22 octobre 2014, a énormément apporté à la région en termes de respect rigoureux de la loi, appliquée à la lettre à l'ensemble des citoyens quels que soient leurs grades ou leurs statuts, respectant ainsi rigoureusement la loi : tous les citoyens sont égaux en droits et en devoirs», déclare à la presse un ex-élu à l'APW de Ghardaïa.
Son accompagnateur, un ex-élu à l'APC de Ghardaïa, ajoute : «Nous saluons son courage pour avoir dénoncé haut et fort les interventions venant d'en haut, particulièrement celle d'un haut responsable au ministère de la Justice qui lui aurait demandé de libérer sur le champ Me Salah Dabbouz qui venait d'être arrêté à Alger et ramené sur Ghardaïa en application d'un mandat d'amener lancé contre lui par le juge d'instruction du tribunal de Ghardaïa.
C'est tout à son honneur d'avoir refusé d'obtempérer et même menacé de poursuivre en justice tous ceux qui interféreraient dans les affaires de justice de la cour de Ghardaïa
En effet, dans un communiqué remis à la presse lundi passé, le procureur général près la cour de Ghardaïa, Mohamed Bensalem, a dénoncé une intervention ministérielle dans l'affaire de l'avocat Dabbouz Salah qui avait fait l'objet d'un mandat d'amener émis à son encontre par le juge d'instruction près le tribunal de Ghardaïa.
Dans son communiqué, le PG de la cour de Ghardaïa a dénoncé le fait d'avoir reçu un appel téléphonique de la part d'un cadre au ministère de la Justice lui demandant de libérer immédiatement ledit avocat et militant des droits de l'homme.
Refusant l'injonction, le PG a rejeté la demande en menaçant de poursuivre tous ceux qui interviendraient dans cette affaire ou autre. Par ailleurs, il explique que le parquet a tout le droit de poursuivre l'avocat Salah Dabbouz en tant que citoyen et que ce dernier peut se défendre avec toutes les garanties offertes par la loi.
Après avoir scandé différents slogans allant dans le même sens de la paix , du respect de la justice et affiché leur solidarité avec le procureur général, il ont ensuite organisé au pied levé un court point de presse à l'adresse des journalistes et correspondants qui ont couvert leur sit-in, ils se sont dispersés dans le calme sans entrer dans la cour de justice, ni même demandé à y être reçus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.