Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Les citoyens de Haïzer réclament la libération immédiate des détenus    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    "Aucune disposition pénale ne sanctionne le port de l'emblème"    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Samy Agli, nouveau président du FCE    Le P-DG de Sonelgaz rassure    Redorer le blason de l'UGTA    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Paroles de joueurs    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Deux cadors font leur entrée    Salif Sané forfait contre l'Algérie    Dziri, nouvel entraîneur    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'enfouissement montre ses limites    Alerte à la canicule    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Des apprentis artistes peintres à Dar Abdeltif    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Les manifestants rejettent le scrutin du 04 juillet
Publié dans El Watan le 17 - 05 - 2019

Les manifestants des localités de la wilaya de Tipasa, rejettent l'organisation du scrutin du 04 juillet 2019. En ce 13ème vendredi consécutif, ils continuent à battre le pavé avec détermination, en scandant haut et fort les slogans hostiles au sytème, sous le regard passif des policiers le long de leurs parcours.
Des policiers en tenue civile communiquent à l'aide de leurs téléphones portables avec leurs collègues tous les renseignements, tout en marchant au milieu de la marée humaine.
Le « dégagisme » à l'égard des « B » est répété partout. Bensalah et Bedoui doivent partir, ne cessent de répéter les citoyens.
« Châab la yathik fèl Gaid » ; « Klitou lebled ya essarakine » ; « Saïmoune, samidoune, lil intikhabate rafidhoune » ; « silmiya, silmiya, el issaba dégage », « rouhou gâa, mazelna machyine » ; « FLN, dégage » ; « Makach el vote » ; « Dori, dori, ya Gaid Salah, echâab fayèk machi djahèh » ; « Châab mazal fi essilmiya » ; tels sont les refrains repris en chœur par les manifestants lors de leurs marches.
Des manifestants lors de ce vendredi 17 mai 2019 nous ont confié qu'ils organiseront les marches le jour du 04 juillet et ne se rendront pas aux urnes.
Une seule fausse note avait surgi lors de cette manifestation. Un élément arrêté, emprisonné, et libéré après avoir purgé sa peine, dans le cadre de la lutte anti-térroriste, ne s'est pas empêché de crier « tahya Bouteflika ou dirou wach t'habou ». Il avait marché quelques mètres avant de quitter la foule.
Les manifestants n'avaient pas voulu riposter à la provocation. Les citoyens de plus en plus nombreux avaient préféré continuer leur marche en scandant le rejet du système. Ils exhortent la justice à récupérer l'argent détourné par « El Issaba », et surtout condamner les auteurs de la faillite du pays.
« Echâab houwa el-Gaid » scandaient des jeunes au milieu de la foule. La traditionnelle révolte populaire hebdomadaire n'est pas prête de s'arrêter selon des manifestants, tant que le pays restera entre les mains d'El-Issaba.
Décidemment, les derniers évènements qui avaient secoué l'actualité nationale, à travers la convocation des anciens collègues des « B » chez les magistrats du tribunal militaire de Blida et le tribunal de Sidi-M'hamed ne semblent pas convaincre les citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.