Le ministre du Commerce reçoit des représentants de filières agricoles primo-exportatrices    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Crise migratoire en Méditerranée: l'UE appelle les Etats membres à la "solidarité"    Niger: 1,6 millions d'enfants vulnérables touchées par des crises humanitaires    Covid-19: plus de 98% de guérisons sur un total de 3.021 dossiers médicaux    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Déconfinement à multiples risques    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Il n'a pas d'arc-en-ciel la nuit    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Vers un intérimaire à la tête du MPA    Le Care critique les choix du gouvernement    Le pompage de l'eau prévu pour la fin du mois    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    Les travaux s'éternisent    Aviation : Lufthansa accuse une perte nette de 2,1 milliards d'euros au 1er trimestre    Banque Mondiale : Manque de fonds pour les plus pauvres    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Les manifestants rejettent le scrutin du 04 juillet
Publié dans El Watan le 17 - 05 - 2019

Les manifestants des localités de la wilaya de Tipasa, rejettent l'organisation du scrutin du 04 juillet 2019. En ce 13ème vendredi consécutif, ils continuent à battre le pavé avec détermination, en scandant haut et fort les slogans hostiles au sytème, sous le regard passif des policiers le long de leurs parcours.
Des policiers en tenue civile communiquent à l'aide de leurs téléphones portables avec leurs collègues tous les renseignements, tout en marchant au milieu de la marée humaine.
Le « dégagisme » à l'égard des « B » est répété partout. Bensalah et Bedoui doivent partir, ne cessent de répéter les citoyens.
« Châab la yathik fèl Gaid » ; « Klitou lebled ya essarakine » ; « Saïmoune, samidoune, lil intikhabate rafidhoune » ; « silmiya, silmiya, el issaba dégage », « rouhou gâa, mazelna machyine » ; « FLN, dégage » ; « Makach el vote » ; « Dori, dori, ya Gaid Salah, echâab fayèk machi djahèh » ; « Châab mazal fi essilmiya » ; tels sont les refrains repris en chœur par les manifestants lors de leurs marches.
Des manifestants lors de ce vendredi 17 mai 2019 nous ont confié qu'ils organiseront les marches le jour du 04 juillet et ne se rendront pas aux urnes.
Une seule fausse note avait surgi lors de cette manifestation. Un élément arrêté, emprisonné, et libéré après avoir purgé sa peine, dans le cadre de la lutte anti-térroriste, ne s'est pas empêché de crier « tahya Bouteflika ou dirou wach t'habou ». Il avait marché quelques mètres avant de quitter la foule.
Les manifestants n'avaient pas voulu riposter à la provocation. Les citoyens de plus en plus nombreux avaient préféré continuer leur marche en scandant le rejet du système. Ils exhortent la justice à récupérer l'argent détourné par « El Issaba », et surtout condamner les auteurs de la faillite du pays.
« Echâab houwa el-Gaid » scandaient des jeunes au milieu de la foule. La traditionnelle révolte populaire hebdomadaire n'est pas prête de s'arrêter selon des manifestants, tant que le pays restera entre les mains d'El-Issaba.
Décidemment, les derniers évènements qui avaient secoué l'actualité nationale, à travers la convocation des anciens collègues des « B » chez les magistrats du tribunal militaire de Blida et le tribunal de Sidi-M'hamed ne semblent pas convaincre les citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.