Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Menace sur les forêts jijeliennes    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Un numéro spécial de 154 pages dédié au Covid-19    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Tebboune dénonce les attaques "désespérées" des lobbies contre l'Armée nationale    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Ahmed Laraba s'explique    PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Des manifestants déterminés continuent à vendredire
Publié dans El Watan le 03 - 05 - 2019

Les manifestants de Tipasa étaient nombreux en ce 11ème vendredi, avec moins de femmes que par le passé. Un vendredi qui coincide avec la célébration de la journée internationale de la liberté d'expression et de la presse. Les femmes et les jeunes filles ont préféré rejoindre la capitale pour s'exprimer aux côtés de leurs compatriotes.
L'évènement populaire cette fois-ci a été marqué par des créations, tant dans le décor que dans la chorégraphie. Les citoyens ont fait venir deux cavaliers qui devançaient la procession pour les accompagner. Au milieu de la foule, deux mégaphones sont utilisés par des jeunes pour scandaient en amplifiant leurs voix et les slogans hostiles au système. Les citoyens affichaient leur détermination tout le long du parcours. Ils étaient solidement encadrés par les policiers en tenue civile et en tenue professionnelle.
Les manifestants insistent sur le départ de Bensalah, de Bedoui et son gouvernement. « Non, non à l'injustice du pouvoir », « gâa, gâa, trouhou, ya el issaba », « tasskoute el issaba » ; « essahafa rahi hadhra », « djazair hourra wa démocratiya », « saymine, saymine manach rayhine, manach talguine », « silmiya, silmiya, viva l'Algérie », sont les quelques refrains répétés par les manifestants, qui rejettent aussi le scrutin du 04 juillet 2019. Des slogans sont écrits sur les grandes banderoles hissées par les manifestants.
Les portraits de Said Bouteflika, de Bensalah et Bedoui sont affichés sur des pancartes, exprimant le rejet de ces responsables à l'origine de la faillite du pays. Les citoyens rappellent le non respect de la constitution par ces responsables à la tête des institutions de l'Etat. « La décision finale reviendra au peuple », crient-ils. « Mais pourquoi Said Bouteflika qui a utilisé frauduleusement les cachets de la Présidence de la République n'a pas été inquiété ni par la justice ni par Gaid Salah, s'interroge un manifestant venu à notre rencontre, pouvez-vous rapporter mes propos dans votre journal », nous demande-t-il. Les manifestants insistent sur l'application des articles 07 et 08 de la Constitution. En ce 11ème vendredi, beaucoup d'enfants au milieu de la marée humaine assis sur les épaules de leurs pères.
Photo : El Watan
Le dispositif des éléments de la police anti-émeute a été renforcé le long du parcours comme à l'accoutumée. Les manifestants se sont illustrés par un comportement civilisé. « J'ai été convoqué chez la police, des policiers m'ont intimidé, nous déclare un manifestant, ils m'ont révélé mon passé, car j'avais fait partie des manifestants en 1980 et je continue à manifester depuis le 22 février 2019, j'ai peur de cette menace », ajoute-t-il avant de rejoindre le groupe des manifestants. Pour les manifestants, l'unique solution réside dans le départ définitif des symboles du système.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.