Le président Tebboune reçoit le ministre espagnol de l'Intérieur    M.Tebboune exige de profondes réformes des œuvres universitaires et l'ouverture du cursus post graduation    Oran: soulagement des cafetiers et restaurateurs à la veille de la reprise graduelle    Séismes à Mila : une réplique de 3,2 sur l'échelle de Richter enregistrée à Grarem-Gouga    Véhicules neufs: présentation avant la fin de semaine du nouveau cahier des charges    La station de dessalement de Honaïne opérationnelle    Persistance inexplicable du manque de liquidités    Ouverture d'une enquête sur les derniers troubles à Bamako    Démission de la ministre de l'Information libanaise    Hôtes du Soir : Une tradition solidement ancrée    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Drareni condamné à trois ans de prison, Benlarbi et Hammitouche seront libérés    Des centaines d'appelés de la décennie noire devant le secteur militaire    D'anciens responsables de la gendarmerie arrêtés    Les détails de la réouverture    Le professeur Belhocine appelle à la vigilance    13 relaxes et une condamnation avec sursis    "La Banque d'Algérie a besoin d'un gouverneur qui tire son pouvoir de son savoir"    Le coach Zeghdoud donne son accord de principe    "Il est urgent de reprendre les entraînements"    "Nous déposerons une plainte contre Benmedjber"    75 ans du bombardement de Nagasaki: la menace nucléaire à nouveau en augmentation    Les pourparlers de paix "sur le point" de débuter    Guerre de tranchées entre Ennahdha et Saïed    Peu d'espoir de retrouver des survivants    Les révélations glaçantes de sa famille    Une "bande criminelle" démantelée    9 morts et 142 blessés en 24 heures    "Mohammed Dib était un écrivain public de son peuple"    Une chaîne de télévision libanaise boycotte la classe politique    La presse, le pouvoir et l'argent    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    Crise sanitaire : Le saoudien Aramco annonce une chute de 73,4% de son bénéfice    Aéroport de Francfort : 3000 à 4000 emplois supprimés    Sahara Occidental occupé : L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la francophonie à Dakhla    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    Le TTO, les tréteaux d'Oran : Le dynamisme du présent succède à la gloire des temps passés    Hommage à Lamine Bechichi : Un repère d'historicité de la révolution et de la culture algériennes    Protocole d'entente algéro-américain sur la protection des biens culturels : Préservation commune du patrimoine    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Vols, cambriolages, agressions: La police lance une application pour signaler les crimes et délits    Ramassage des ordures ménagères: Des points noirs toujours là !    Dormir pour nous reposer de vivre !    Ce sur quoi le passé a reposé    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye : L'embargo sur les armes confirmé
Publié dans El Watan le 12 - 06 - 2019

Les quinze membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont voté, lundi à l'unanimité, le renouvellement pour un an de l'embargo sur les armes en Libye.
Un embargo qui n'a jamais été appliqué dans la pratique. A ce propos, l'ONU a déploré encore cette fois l'arrivée d'armements dans le pays depuis deux mois.
Depuis le lancement, début avril, de l'offensive du maréchal Khalifa Haftar pour s'emparer de Tripoli la capitale, plusieurs arrivages d'armes ont été signalés.
Il s'agit de matériel de fabrication turque, jordanienne et émiratie. Ce matériel est destiné aux deux belligérants. Dans un rapport récent, le Comité des experts de l'ONU chargé de contrôler l'embargo a indiqué enquêter sur l'implication possible des Emirats arabes unis dans le lancement en avril de missiles sur des unités fidèles à Tripoli.
Par ailleurs, il a été décidé de prolonger jusqu'au 30 septembre 2019 le mandat de l'opération militaire européenne Sophia, chargée de lutter contre les réseaux de passeurs de migrants.
Pour alerter sur ce qui se profile en Libye, Ghassan Salamé, le chef de la mission d'appui des Nations unies en Libye, avait résumé la situation dans une formule qui glace le sang : «Je ne veux pas jouer les Cassandre, mais la violence aux abords de Tripoli n'est rien d'autre que le début d'une guerre longue et sanglante sur les rives sud de la Méditerranée», avait-il lancé à New York, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Si sa sonnette d'alarme a trouvé une oreille attentive qui a poussé dans le sens de l'embargo sur les armes, le décompte des affrontements est plutôt macabre. Depuis le début des combats, 653 personnes ont été tuées et 3547 autres blessées à Tripoli et dans ses environs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.