Le projet de loi de finances complémentaire 2020 en chiffres    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    Le déconfinement divise les Algériens    Dr Mohamed Bekkat Berkani évoque un "déconfinement territorial"    Plus de 5.000 poursuites judiciaires    Ouargla-Covid19: distribution de 100 000 bavettes aux citoyens    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Plus de 10 000 agriculteurs sans carte professionnelle    ALGERIE-TURQUIE : Le président Tebboune s'entretient par téléphone avec Erdogan    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    8 soldats tués dans une attaque attribuée aux Houthis    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : L'accès à l'information relève du "droit au service public"    Le journaliste Drareni reste en prison    L'approche fiscale adoptée face au recul des recettes pétrolières (PLFC 2020): des députés émettent des réserves    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Les habitants de la cité Makhat protestent    4 826 individus arrêtés à Mascara    Des commerces sommés de fermer à Relizane    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Le HCA plaide pour l'élaboration d'"une carte linguistique de Tamazight" en Algérie    Covid19: 160 nouveaux cas, 211 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    Plan d'annexion israélien en Cisjordanie : "une telle décision ne peut pas rester sans réponse"    Crise libyenne: Boukadoum exprime la "profonde" préoccupation de l'Algérie et sa disposition à abriter le dialogue libyen    Sport-Coronavirus: le contrôle médical des athlètes d'élite impératif avant la reprise    Massacres du 8 mai 1945: des crimes revêtant une dimension génocidaire    Il y a 30 ans, un drame affligeait le handball algérien    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    L'Arav sévit, la police ouvre une enquête    The mask    Irresponsables !    organisée dans cette ville Vive tension à Kherrata    WA Tlemcen: Le Widad caresse le rêve de l'accession    Embarek Houcinat n'est plus    Boumerdès: Le procès de Hamel, son fils et d'ex-responsables reporté    Amar Belhimer: La presse nationale «présente des faiblesses structurelles»    Mutation et promotion de cadres de la wilaya    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    AS Monaco: Slimani, une situation paradoxale    FAUSSES EVIDENCES    Guerre de libération nationale: Djanina Messali Benkalfat raconte Messali Hadj    France: Comment sont enterrés les musulmans isolés et sans ressources ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour une nouvelle feuille de route dans le cadre des ODD
La politique nationale de la population axée sur la santé durant 20 ans
Publié dans El Watan le 16 - 06 - 2019

Un défi que l'Algérie doit relever en mettant en place les moyens nécessaires pour atteindre ces objectifs.
La politique nationale de la population, axée principalement sur le contrôle de la croissance démographique et la santé de la mère et de l'enfant, doit être soumise désormais à une nouvelle approche qui tiendrait compte de tous les paramètres liés à la population, la croissance économique et le développement durable tel que tracé par les Objectifs de développement durable (ODD), élaborés par l'Onu pour la période (2000-2015), selon les experts.
Un défi que l'Algérie doit relever, en mettant en place les moyens nécessaires pour atteindre l'ensemble des objectifs.
Une journée d'information et de sensibilisation sur la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), tenue au Caire en 1994, ayant pour thème «Quels apports pour la politique nationale de population ?» a été organisée au profit des journalistes par le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière, en collaboration avec le FNUAP, en présence des experts et des membres du comité national de la population, à l'occasion du 25e anniversaire de cette conférence et à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la population, coïncidant avec le 11 juin.
L'objectif de cette journée, ont insisté les organisateurs, est d' «informer les médias sur la CIPD, de faire connaître ses objectifs, ses axes stratégiques et les interactions qu'elle entretient dans sa plateforme d'action, notamment en matière de développement socio-économique et démographique des pays».
Une rencontre qui a permis également de débattre des questions liées directement aux actions menées durant ces dernières années et de celles qui doivent êtres réalisées à l'avenir, notamment l'agenda 2030 pour l'atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).
Le directeur de la population au ministère de la Santé, Ameur Ouali, a mis en exergue toutes les réalisations dans le cadre de la mise en œuvre de la plateforme de la CIPD, axée principalement sur la santé maternelle et infantile en matière de planification familiale, la réduction de la mortalité infantile et maternelle, et l'éducation.
Un programme fondé sur plus de deux cents recommandations articulées autour de cinq objectifs étalés sur 20 ans dans les secteurs de la santé, du développement et du bien-être social.
Parmi les actions initiées par le ministère de la Santé, de nombreuses études sur la structure de la population, la santé maternelle et infantile, visant à améliorer le niveau de vie, ont été réalisées en collaboration avec les agences onusiennes (Fnuap, OMS, etc.)
«L'Algérie avait mis en place des mécanismes pour réunir des données exactes sur la population, avec la garantie des moyens nécessaires à l'accompagnement des plans sectoriels relatifs à ce volet», a-t-il indiqué en revenant sur les recommandations du sommet de l'ONU sur la population, tenu au Caire (Egypte), et en prévision du sommet de Nairobi (Kenya), du 12 au 14 novembre 2019, ayant pour thème «Accélérer la promesse».
Le sommet sera, selon le représentant du ministère de la Santé, une plate-forme inclusive réunissant les gouvernements, les agences des Nations unies, les organisations de la société civile et du secteur privé, les réseaux de jeunes, pour débattre et convenir des interventions à mener pour accélérer l'atteinte des objectifs escomptés à l'horizon 2030.
Revenant sur les acquis de l'Algérie en matière de santé maternelle et infantile, la représentante du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) en Algérie, Ouahiba Sekkani, a réaffirmé l'engagement de l'Organisation onusienne à accompagner le gouvernement algérien pour l'atteinte des Objectifs, comme cela a été le cas dans plusieurs programmes de développement spécifiques à la population.
Elle a souligné, dans ce sens, que le FNUAP a convenu de six sessions de formation avec le gouvernement algérien, afin de renforcer le partenariat dans le domaine de la santé et de la population, notamment en matière de procréation et de planning familial, outre la participation dans la réalisation de plusieurs enquêtes nationales dans ce domaine.
Les membres du comité national de population ont mis l'accent sur l'absence de statistiques fiables et sur le fait qu'un intérêt particulier doit désormais porter sur l'amélioration permanente des systèmes d'information et de statistiques pour la mise en place de bases de données et d'indicateurs pertinents et fiables, a souligné Bouissi Abdelaziz, expert en statistiques et représentant de la section Algérie de l'Association maghrébine pour les études de populations, qui déplore l'absence d'un plan national de planification.
L'implication des médias pour la mise en œuvre des Objectifs de ce plan en accompagnant le comité national de population à été fortement soulignée lors de cette journée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.