Dossier de restitution des restes et crânes des martyrs de la résistance populaire: Chronologie    RND : le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    Le PDG de Sonelgaz élu à la tête l'association Med-TSO    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Cherif Boubeghla et Cheikh Bouziane, deux icônes de la résistance populaire contre l'occupation française    Benbouzid: 25 à 30% des cas confirmés de la Covid-19 sont d'origine familiale    Le Président Tebboune renouvelle la reconnaissance de la nation à l'ANP pour ses sacrifices    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Coronavirus: 385 nouveaux cas, 302 guérisons et 8 décès durant les dernières 24h    Benlarbi et Hamitouche remis en liberté provisoire    JM Oran-2022 : "Aucune restriction sur le budget du COJM"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    L'empire Haddad s'écroule    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Le schiste américain dans le rouge    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Communiqué de l'AJSA    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    La mère des batailles    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales
Publié dans El Watan le 18 - 06 - 2019

Commandée à l'époque par l'EGT Club des Pins à une firme allemande, -sans consultation du ministère de la Culture, comme nous l'avait annoncé Khalida Toumi, alors ministre de la Culture-, l'infrastructure, dotée d'une scène de 750 m2, avait une superficie de 5000 m2 et une hauteur de 21 mètres.
Ce chapiteau géant qui avait été démonté juste après la clôture annoncée par l'ancien président Bouteflika, avait pris une destination inconnue. Pire, aujourd'hui, des langues se délient pour dénoncer toutes les anomalies et les dépassements ayant illustré cet événement.
Les dépenses étaient faramineuses. 125 milliards de dinars est le coût de la manifestation, comme révélé le 5 avril 2012 par le financier du ministère de la Culture, lors d'une conférence de presse-bilan, au centre international de presse Rachid Baba-Ahmed et présidée par Abdelhamid Belblidia, coordonnateur général de la manifestation en question.
Déjà à l'époque, la fresque épique retraçant l'histoire de la cité des Zianides, réalisée par le célèbre chorégraphe libanais Abdelhalim Caracalla, avait des relents de scandale pour sa facture qui se serait élevée à 1 million d'euros. Pour justifier la somme mirifique que le Trésor public a déboursée pour «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011», M. Belblidia avait indiqué que «24 pays islamiques et non islamiques ont participé et près de 500 000 personnes, dont près de 7 000 étrangers, ont visité les différentes expositions.
Sur le plan cinématographie, 32 documentaires ont été produits, 280 livres ont été édités et 12 colloques internationaux organisés, alors que des dizaines de représentations théâtrales ont été données tant à Tlemcen qu'à travers les communes et même au niveau d'autres wilayas».
L'on se rappelle, à l'époque, que la manifestation était sous les projecteurs pas uniquement pour ses activités (24 pays islamiques et non islamiques y avaient participé) mais par le conflit très médiatisé entre le wali, Nouri Abdelwahab, et Khalida Toumi, pour une question de leadership…ou d'ego.
Deux commis de l'Etat, qui ne s'étaient pas croisés dans la ville pendant toute la période de la manifestation. Aujourd'hui, nous avons appris que le parquet de Tlemcen a ouvert une enquête… sur la disparition du chapiteau géant. Ira-t-on jusqu'à ouvrir le dossier scabreux de «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011»?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.