Le projet de loi de finances complémentaire 2020 en chiffres    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    Le déconfinement divise les Algériens    Dr Mohamed Bekkat Berkani évoque un "déconfinement territorial"    Plus de 5.000 poursuites judiciaires    Ouargla-Covid19: distribution de 100 000 bavettes aux citoyens    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Plus de 10 000 agriculteurs sans carte professionnelle    ALGERIE-TURQUIE : Le président Tebboune s'entretient par téléphone avec Erdogan    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    8 soldats tués dans une attaque attribuée aux Houthis    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : L'accès à l'information relève du "droit au service public"    Le journaliste Drareni reste en prison    L'approche fiscale adoptée face au recul des recettes pétrolières (PLFC 2020): des députés émettent des réserves    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Les habitants de la cité Makhat protestent    4 826 individus arrêtés à Mascara    Des commerces sommés de fermer à Relizane    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Le HCA plaide pour l'élaboration d'"une carte linguistique de Tamazight" en Algérie    Covid19: 160 nouveaux cas, 211 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    Plan d'annexion israélien en Cisjordanie : "une telle décision ne peut pas rester sans réponse"    Crise libyenne: Boukadoum exprime la "profonde" préoccupation de l'Algérie et sa disposition à abriter le dialogue libyen    Sport-Coronavirus: le contrôle médical des athlètes d'élite impératif avant la reprise    Massacres du 8 mai 1945: des crimes revêtant une dimension génocidaire    Il y a 30 ans, un drame affligeait le handball algérien    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    L'Arav sévit, la police ouvre une enquête    The mask    Irresponsables !    organisée dans cette ville Vive tension à Kherrata    WA Tlemcen: Le Widad caresse le rêve de l'accession    Embarek Houcinat n'est plus    Boumerdès: Le procès de Hamel, son fils et d'ex-responsables reporté    Amar Belhimer: La presse nationale «présente des faiblesses structurelles»    Mutation et promotion de cadres de la wilaya    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    AS Monaco: Slimani, une situation paradoxale    FAUSSES EVIDENCES    Guerre de libération nationale: Djanina Messali Benkalfat raconte Messali Hadj    France: Comment sont enterrés les musulmans isolés et sans ressources ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le single de son album posthume depuis hier sur Youtube : Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain
Publié dans El Watan le 20 - 06 - 2019

Le premier single et le clip posthume et officiel intitulé Je suis africain, réalisé par Jules Lahana et produit par Le Rat des Villes, a été mis en ligne hier, 19 juin 2019, sur la plateforme Youtube.
Cela a été annoncé 48 heures avant sur le compte Facebook officiel Rachid Taha. Le post annonçait déjà que le premier titre, éponyme, s'annonçait comme un hommage posthume des artistes ayant travaillé avec lui, l'ayant côtoyé, l'ayant connu et reconnu comme rock star.
Le post annonce : «Sur cette chanson inédite, Rachid Taha chante son amour pour l'Afrique et la fierté de ses racines. De nombreuses personnalités ont accepté de figurer dans le clip…»
«Mandela, La Kahina, Jimi Hendrix, Rachid Taha, Africains»
Avant, il y avait Léon l'Africain, maintenant, il y a et y aura Taha l'Africain. Rachid Taha, soit neuf mois après sa disparition prématurée, ressuscite en déclinant son appartenance au continent : «Aya wa kidayra el hala (comment ça va ?), Nass m'lah (les bonnes gens), je suis africain, du nord au sud, dedans, comme dehors/ je n'ai pas le rythme dans la peau/ un albinos afro/ Africain, j'aime, j'aime l'Afrique/Africain, fantasmagorique/ de New York au Congo, Dieu a la même peau/ je suis africain de Paris à Bamako/ Mandela, Africain, La Kahina, Africaine, Malkolm X, Africain, Kateb Yacine, Africain, Jimi Hendrix, Africain, Jacques Derrida, Africain, Angela Davis, Africaine, Frantz Fanon, Lumumba, Africain, Sankara, Africain, Bob Marley, Hâmpaté Bâ, Africain, Aimé Césaire, Rachid Taha, Africain… ».
Brian Eno, Steve Hillage, Damon Albarn, Catherine Ringer…
Dans cette déclaration d'amour, il faut le souligner, très émouvante, Rachid Taha, revendique haut et fort son appartenance au continent africain et à cet héritage culturel issu de cette matrice, ce berceau de l'humanité ayant enfanté James Brown, Marvin Gaye, Prince, Billie Holliday, Jimi Hendrix, Peter Tosh…
Musicalement, Je suis africain, mêle des sonorités afro-beat, maghrébines, algériennes, le chaâbi-electro, distillé par, l'incontournable Hakim Hamadouche, et la fine équipe des musiciens Idris Badarou, Kenzi Bourras, Franck Mantegari, les frères d'«âme», Mamadi Diabaté, Cyril Moret, Olivier Llugany, Jacques Gandard, Anne Le Pape, Julien Gaben… Une belle rumba «zaïroise» chatoyante, comme les photos élégantes des «sapeurs» (la société des ambianceurs et personnes élégantes)- très cher à Papa Wemba- qui défilent : les grands Brian Eno, Steve Hillage, Damon Albarn, Catherine Ringer, Jeanne Added, Benjamin Biolay, Oxmo Puccino, Femi Kuti, Axel Bauer , Agnès B, Flèche Love, Slimane Dazi, Samir Guesmi, Mouss et Hakim (Zebda Officiel), Toma Feterman, Chinois Marrant Aka Bun Hay Mean , Steve Tran, Mouloud Achour, Medine, Anna Mouglalis , Olivier Llugany La Caravane Passe , Hakim Hamadouche, Bintu, Djamel Tatah, Sodi et bien sûr Lyes Taha, le fils de Rachid Taha et son fidèle ami, Toufik Baalache…
Les clubbers espèrent le remix
Rachid Taha semble nous dire : «Je suis africain, je suis encore vivant.»
Encore une très bonne nouvelle pour les fans de Rachid Taha, l'album éponyme Je suis africain sortira le 20 septembre 2019. Save the date ! Et puis, le remix de Je suis africain, c'est sûr, fera le bonheur des clubbers cet été. Lyes Taha, le fils de Rachid, le célèbre DJ, Clyde P, est tout indiqué.

Lien sur Youtube :
Je suis africain de Rachid Taha
https://www.youtube.com/watch?v=PWKoPUi-YLQ
Ecouter en streaming : https://rachidtaha.lnk.to/JeSuisAfricain
Abonnement à la chaîne YouTube : http://bit.ly/RachidTahaYT


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.