La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts
Publié dans El Watan le 18 - 07 - 2019

Cet événement culturel itinérant, attendu chaque été, accueillera cette année plus de 400 participants et des milliers de visiteurs.
Le coup d'envoi de la 16e édition du Festival Raconte-arts sera donné demain, à 18 heures, au village Sahel, dans la commune de Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou.
Organisé par la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques de Tizi Ouzou, ce festival itinérant de la musique et des arts posera, pour la quatrième fois, pied dans la daïra de Bouzeguène, après les éditions qui se sont déroulées aux villages de Wizgan (Bouzeguène) en 2009, Agoussim (Illoula Oumalou) en 2011, Iguersafene (Idjeur) en 2015 et enfin, Sahel, en 2019.
Cet événement, très attendu chaque été, accueillera cette année plus de quatre cents participants, qui viendront des quatre coins du pays et même de l'étranger, ainsi que des milliers de visiteurs. Sahel, avec ses quelque 4000 habitants, vibrera durant une semaine sous la musique, les sonorités diverses, les arts multiples et autres couleurs du festival.
Œuvrant sur plusieurs fronts avec un vif espoir de décrocher un prix parmi ceux décernés par le concours du village le plus propre, puis la préparation de la huitième édition de la fête de la figue de Barbarie, le village de Sahel compte bien réussir ce festival Raconte-arts, grâce à l'engouement de tous les habitants qui se sont mobilisés jour et nuit pour assurer la meilleure organisation à cet événement à fort retentissement national.
Sous le thème «Nedjma, l'inextinguible matière», en hommage à Kateb Yacine, à l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition, le festival rendra hommage aussi à la femme de Sahel qui, depuis plusieurs mois, s'est totalement investie dans la lutte contre les déchets et pour un environnement sain.
Au programme de ce festival, un cocktail très riche en arts, sonorités et couleurs, minutieusement concocté par les organisateurs. Il y aura, comme à l'accoutumée, de la musique, de la peinture, du théâtre, le conte, la poésie, des conférences-débats, des tables rondes qui traiteront de multiples sujets de société et d'actualité, en plus des rencontres poétiques, des carnavals, des nuits de contes, des travaux d'ateliers, une déambulation nocturne, etc.
Le programme débutera demain à 18 heures, à la place Tajmâat, avec le traditionnel point inaugural «in situ», réalisé par l'inséparable ami de Raconte-arts, Denis martinez, ancien enseignant à l'Ecole nationale des beaux-arts d'Alger, où il a exercé durant plus de trente ans.
Comme toujours, le festival réserve une grande place aux écrivains et poètes. Plus d'une dizaine d'auteurs seront présents avec leurs ouvrages, à l'instar de Mustapha Benfodil, Younes Adli, Mohamed Balhi, Lazhari Labter, Ben Mohamed, Lynda Chouiten, Amel El Mahdi, Rabéa Hachemi, Slim Fodil, Leila Hamoutene, Djamel Mati, Mouloud Achour et Meriem Guemache, entre autres….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.