La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui
Publié dans El Watan le 18 - 07 - 2019

Sur instruction du ministère de l'Education nationale, la proclamation des résultats du baccalauréat session 2019 a été avancée de deux jours. Les résultats seront connus aujourd'hui à 18h.
En effet, plus de 674 000 candidats aux épreuves du baccalauréat connaîtront leurs résultats. Pour ce faire, ils devront se rendre à leurs lycées ou sur le site de l'Office national des examens et concours (ONEC) (http://bac.onec.dz). Une autre possibilité est également offerte aux candidats pour connaître leurs résultats. En collaboration avec les 3 opérateurs de téléphonie mobile, les candidats peuvent découvrir leurs résultats gratuitement par SMS en composant le code *567#.
Dans sa dernière sortie médiatique, l'actuel ministre de l'Education nationale a qualifié le taux de réussite d'appréciable. Une déclaration qui vient contredire les rumeurs évoquant des taux historiques.
Cependant, jusqu'à l'heure où nous mettions sous presse, aucun chiffre n'a été donné. Toutefois, les syndicalistes estiment que cette année les taux ne seront pas différents de ceux des années passées. Boualem Amoura, secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation et de la formation (Satef), considère que le taux ne dépassera pas les 53%. «C'est un taux moyen, malgré la triche et toutes les facilitées accordées, à savoir les corrections.
Aussi moyen qu'il puisse être, il est loin de refléter le véritable niveau de nos élèves. La preuve est que la plupart de nos bacheliers trouvent du mal à s'adapter au système de l'université et à passer leur 1re année sans redoublement», déclare-t-il avant d'estimer que le véritable taux ne dépasserait pas les 25%. Un chiffre qui prend en considération, selon notre interlocuteur, le taux de redoublement des étudiants en 1re année universitaire.
Il avoisinerait les 60%, d'après M. Amoura qui ira encore plus loin en annonçant 9% comme taux réel de réussite au baccalauréat. Un taux qui, selon ses dires, est connu et validé par les experts cadres du ministère de l'Education. Pour lui, l'école est malade et la refonte du système éducatif s'impose comme une urgence. Une refonte qui devrait toucher tous les paliers, mais essentiellement l'enseignement secondaire, entre autres, les critères d'orientation scolaire vers les filières.
Signalons que cette année, le changement du barème de correction a provoqué une grande polémique. D'après les syndicalistes, ce barème discuté et approuvé avant le début des corrections a été modifié afin de permettre aux élèves d'avoir de meilleures notes. Selon leurs explications, certaines questions, auxquelles la majorité des candidats n'ont pas répondu, ont été désavantagées en matière de points au profit d'autres questions plus faciles. La finalité des choses serait, selon notre source, des notes gonflées pour des élèves en deçà du niveau requis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.