7 astuces pour brûler des graisses et gagner en muscles avec l'alimentation    PSG-OM : Neymar accusé à son tour de propos racistes    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    Entretiens marathons de Boukadoum à Bamako: L'Algérie au chevet du Mali    Retrouver la grandeur américaine    COLERES ET ENTORSES    Les importateurs face à leur destin    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    Ain El Kerma: Découverte d'un troisième cadavre rejeté par la mer    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Tébessa: Trois morts dans une collision    «Khayrek sbaq»    Communiqué du Conseil des ministres    Tebboune annonce des législatives anticipées    "Si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer"    L'Algérie a opté pour "la protection du citoyen"    Les contaminations sous la barre des 200    La cause palestinienne est "sacrée pour le peuple algérien"    L'ange blanc du malouf s'est envolé a jamais!    Un ramassis de clichés et de mensonges    La société civile devenue un "partenaire essentiel et permanent" dans le développement local    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''    Le procès en appel d'Ali Haddad reporté au 27 septembre    ILLIZI : Installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    La Fondation Matoub Lounes este en justice Noureddine Khettal    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES DES RESISTANTS : L'Algérie ne renoncera point à la question    La chaîne française M6 interdite d'opérer en Algérie    Lutte contre l'imigration clandestine: 485 personnes sauvées dans les eaux territoriales algériennes    Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Hamdi Bennani, un des meilleurs ambassadeurs de la chanson Malouf sur la scène internationale    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Ighil prolonge d'une année    Le timing se précise    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Une opportunité de relance économique du secteur    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    Boukaroum exclu de l'AG    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa
NIGER
Publié dans El Watan le 25 - 08 - 2019

Douze villageois ont été tués vendredi soir au Niger dans une attaque attribuée au groupe djihadiste nigérian Boko Haram dans la commune de Gueskérou (sud-est) proche du Nigeria, ont rapporté hier des médias citant un élu local.
Ce sont des villageois qui ont été «tués par des éléments de Boko Haram à Lamana, un village de la commune de Gueskérou», dans la région de Diffa, a affirmé cet élu, sans détailler les circonstances de l'attaque. «Onze personnes ont été tuées par balle et une autre a été égorgée», a cependant précisé l'élu, qui se trouvait sur le lieu de l'attaque.
La zone de Gueskérou, riveraine de la Komadougou (rivière qui sert de frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria) est exposée depuis quatre ans aux raids de Boko Haram, affilié au groupe Etat islamique (EI). En mars, huit civils et sept gendarmes nigériens ont été tués dans deux attaques dans la commune de Gueskérou. En juin 2015, 38 personnes – 14 hommes, 14 femmes et 10 enfants – ont été massacrés dans les villages de Lamana et Ngoumao, dans la même zone.
La région de Diffa est depuis 2015 la cible d'attaques de Boko Haram, dont des combattants se sont également retranchés dans la région du lac Tchad. Le 10 août, quatre militaires nigériens ont été tués en roulant avec leur véhicule sur un engin explosif près de Bosso, une ville du nord de Diffa, sur les rives du lac. Ces quatre soldats appartenaient à la Force multinationale mixte (Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun) qui lutte depuis 2015 dans le bassin du lac Tchad contre le groupe djihadiste. Pour contrer les éléments djihadistes, les autorités nigériennes ont décrété l'état d'urgence dès 2016, fermé des marchés, imposé un contrôle sur les ventes de carburant, des engrais et interdit la commercialisation du poisson et du poivron, les privant ainsi de ressources. Cependant, ils ont changé leur méthode : ils recourent aux rapts contre des rançons.
Selon l'Organisation des Nations unies, 179 personnes ont été enlevées depuis janvier 2019 dans des zones où les éléments de groupes armés non étatiques, dont Boko Haram, «sont très actifs».
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.