«Les Algériens vont voter pour l'Algérie»    Elections présidentielles – proposition    Une marche de soutien improvisée à Alger    Sur le plan économique, une prestation très moyenne, loin des véritables enjeux    6.2 milliards de dollars durant les neuf premiers mois de 2019    Après une expédition infernale en Arctique    L'Europe dénonce des tirs continus de missiles balistiques    Le Paradou AC s'incline face à Hassania Agadir    Betrouni tire sur les joueurs et laisse planer le doute sur l'avenir de Casoni    Aribi conforte sa position en tête du classement des buteurs    Le procès de l'ex-président de l'ESS Hassan Hammar prévu le 24 décembre    «La cité Chémérik» patauge dans les eaux usées    Le nouveau P/APC de Sidi Bel-Abbès installé dans ses fonctions    «Irishman» de Martin Scorsese arrive sur Netflix    Yasmine Siad dévoile son expo intitulée «Genèse»    Sit-in de l'UGTA à Alger    France : Retraite, "la convergence des luttes" Gilets jaunes-syndicats met Macron "sous pression"    Elections présidentielle et législatives en Namibie : Un pouvoir contesté    Rwanda : L'opposante Victoire Ingabire empêchée de sortir du pays    Confirmation du retrait de 10.000 soldats du Yémen    L'Audi A3 Sportback disponible chez Sovac    Yamaha Algérie lance ses offres de fin d'année    "Nous sommes innocents"    "Faire face à quiconque tenterait de perturber l'élection"    Campagne d'intoxication du climat socio-politique    Angleterre: Everton enquête sur des chants homophobes lors du match contre Chelsea    Grèce : L'italien Massimo Carrera nouvel entraîneur de l'AEK Athènes    Ligues professionnelles 1&2 : Le montant global des salaires impayés aux joueurs estimé à 69,8 milliards    Mobilis obtient un accord d'attribution provisoire au Mali    Air Algérie annonce des perturbations    Sept dossiers économiques majeurs sur la table du futur président Du pain sur la planche !    En prévision de l'hiver : Une production des bonbonnes de gaz butane dépassant la demande à Oran    Oran : Les femmes sont plus touchées que les hommes par le cancer    Compagnie d'électricité : PG&E annonce un accord de 13,5 milliards de dollars d'indemnisations aux victimes des feux de forêt    Le ministre des Finances, Mohamed Loukal affirme : "Le statut de 1950 salariés des contrats de pré-emploi sera réglé"    Ansej "Aucun bénéficiaire en difficulté n'a été emprisonné ", assure Samira Djaïder    Littérature Lynda Chouiten, prix Assia Djebar : " Une valse est née, durant mon voyage à Vienne"    Festival du film de Marrakech : Standing ovation et prix d'honneur pour Robert Redford    Mouloudia d'Alger : Fin de mission pour Bernard Casoni    1.000 comprimés psychotropes saisis et 8 individus arrêtés à El-Harrach    Gaïd Salah: l'Algérie tracera sa voie avec des pas "constants"    Coupe d'Algérie de Football : tirage au sort mardi, la succession du CRB ouverte    Plusieurs communes paralysées à Bordj Bou-Arréridj    Mesbah Mohand-Ameziane s'en est allé    ...sortir...    La fonction miroitante de la poésie    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nomination de Zerhouni aux côtés d'Ouyahia : Un poste de vigie de l'Exécutif
Publié dans El Watan le 29 - 05 - 2010

Zerhouni, qui occupait un poste-clé, celui de l'Intérieur tout en gardant son titre de ministre d'Etat, se voit nommé à un poste politique qui s'apparente bien à celui d'un poste de vigie du gouvernement pour le compte du président Bouteflika.
Annoncé à maintes reprises avec plus d'insistance encore depuis les scandales qui ont éclaboussé certains secteurs, notamment ceux de l'énergie et des travaux publics, le président Bouteflika a procédé, hier, à un remaniement ministériel qui présente une double particularité. Celle, d'une part, de prendre acte des événements qui ont secoué le pays et terni son image de marque à l'étranger à travers les affaires de corruption de Sonatrach et de l'autoroute Est-Ouest en remerciant Chakib Khelil, évincé de son poste de ministre de l'Energie, tout en reconduisant par ailleurs le ministre des Travaux publics. Et de renforcer, d'autre part, la structure de l'Exécutif par la création d'un nouveau poste de vice-Premier ministre confié à Nourredine Yazid Zerhouni qui cède son ministère, celui de l'Intérieur, à Daho Ould Kablia. A quoi répond la création de ce poste qui aura sans doute surpris tous les observateurs politiques et pourquoi le choix de M. Zerhouni pour seconder M. Ouyahia qui ne semble avoir eu aucun droit de regard sur ce changement de l'Exécutif.
Le président Bouteflika n'a pas montré le même intérêt pour renforcer l'institution présidentielle par la création d'un poste de vice-président. Le communiqué de la présidence de la République ne prend même pas la précaution d'usage en recourant à la formule politique pour dire que c'est sur proposition du Premier ministre que le président de la République a procédé au choix des membres du gouvernement. M. Zerhouni, qui occupait un poste-clé, celui de l'Intérieur tout en gardant son titre de ministre d'Etat, se voit nommé à un poste politique qui s'apparente bien à celui d'un poste de vigie du gouvernement pour le compte du président Bouteflika.
Le chef de l'Etat a sans nul doute jugé nécessaire et indispensable, à la suite des scandales qui ont secoué le pays, de surveiller de près les activités du gouvernement en nommant un copilote à la tête du gouvernement choisi parmi ses hommes de confiance. L'autre fait marquant de ce remaniement ministériel est le départ inattendu du ministre de la Poste et des Technologies de la communication et de l'information. Son départ du gouvernement et son remplacement par Moussa Benhamadi, un homme de la boîte, n'est certainement pas étranger à la gestion clair-obscur du dossier de Djezzy.
Pour le reste, le changement apporté à l'équipe gouvernementale a consisté pour l'essentiel à des permutations de postes. Ce qui laisse penser que le président Bouteflika est satisfait des rendements des ministres reconduits, y compris de certains qui ont battu tous les records de longévité et que l'on donne partants à chaque remaniement ministériel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.