Coronavirus: 291 nouveaux cas, 187 guérisons et 8 décès    L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Les opérations de Hammam N'baïl et Medjez Sfa, une proclamation du déclenchement de la révolution à Guelma et Souk Ahras    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Début du vote pour les nomades    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une dynamique, des actions et mille voies à Béjaïa
Publié dans El Watan le 02 - 10 - 2019

La communauté universitaire de Béjaïa fait désormais des mardis des journées d'une grève cyclique dans les deux campus. L'annonce est faite au nom du collectif des enseignants et ATS et des sections du Cnes et du Snapap, et verse ainsi une nouvelle journée de grève au calendrier fixe de la mobilisation citoyenne dans la wilaya.
Depuis le début du mouvement de la famille universitaire avec la mobilisation des étudiants, on n'a pas arrêté de marcher dans la ville de Béjaïa. Le mot d'ordre de grève vient appuyer une dynamique qui gonfle progressivement depuis la rentrée sociale. Ainsi, c'est la deuxième journée dédiée pour une grève cyclique après celle de lundi, qui a été décidée par trois syndicats de l'éducation (Cnapeste, Unpef et Snte).
Chaque lundi donc, c'est désormais grève dans le secteur, et chaque mardi à l'université. «Pour nous, c'est une grève de fait. Nous nous sommes accordé à faire des aménagements dans nos emplois du temps, de façon à libérer tout le monde les mardis», nous dit un enseignant universitaire, interrogé hier lors de la marche hebdomadaire qui attend toujours le retour de la grande masse des étudiants, dont beaucoup sont encore en période d'examens de rattrapage.
De nombreux militants et citoyens anonymes continuent d'assurer un niveau de mobilisation pour les marches de la communauté universitaire. Bien que la décision de lancer une grève cyclique à l'université Abderrahmane Mira ne semble pas agréer tout le monde, d'aucuns espèrent que, maintenant qu'elle est lancée, elle mobilisera davantage la communauté et qu'elle ne puisse pas souffrir de désaffection.
De précédents appels à la grève générale, ayant souffert du manque de consensus, ont justement échaudé plus d'un. Lundi dernier, force est de constater que les trois syndicats grévistes de l'éducation n'ont pas fait le plein. Avant eux, une douzaine d'organisations, dont des partis constituant l'Alternative démocratique et des syndicats, a appelé à une grève qui n'a été générale qu'à un certain degré, notamment dans la Fonction publique.
L'appel aurait eu un meilleur impact, si le cercle des initiateurs s'était élargi à un maximum de syndicats, qui sont plus proches des travailleurs que les partis politiques. La même douzaine d'organisations a appelé aussi à rejoindre la marche de la communauté universitaire de mardi dernier et a réussi, de ce fait, à grossir notablement ses rangs.
Des centaines, voire des milliers de grévistes, y compris des syndiqués de l'UGTA, avons-nous constaté, ont rejoint l'action du jour. Mais, cela ne s'est pas reproduit pour la marche d'hier. «La marche sera plus importante la semaine prochaine après la fin des rattrapages», nous dit, confiant, un enseignant.
Plusieurs forces vives de la société s'impliquent foncièrement dans le mouvement citoyen du 16 février dans la wilaya. Des collectifs s'activent, chacun de son côté, à sensibiliser et mobiliser la population autour de la question des détenus et de l'impératif de maintenir les manifestations de rue.
La dynamique est certaine et n'est pas limitée au seul espace du chef-lieu de wilaya. Depuis au moins trois semaines, Kherrata a ses mardis de marches populaires. Akbou marche en nombre chaque vendredi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.