PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Université d'Oran : Mohamed Moulfi présente son ouvrage sur la philosophie et la civilisation
Publié dans El Watan le 15 - 10 - 2019

Lors des journées scientifiques organisées récemment par l'université Oran II, Mohamed Moulfi a présenté son dernier ouvrage intitulé «Philosophie et civilisation, considération sur l'idée d'Occident» (L'Harmattan 2019)
L'ouvrage Philosophie et civilisation, considération sur l'idée d'Occident» (L'Harmattan 2019) de Mohamed Moulfi a été présenté samedi dernier par son auteur à l'ouverture des journées scientifiques organisées sous l'intitulé «Sciences et méthodes, un dialogue pour vivre ensemble» par le laboratoire LSSMP (systèmes méthodes et pratiques) dépendant de l'université Oran II.
Le laboratoire est dirigé par Derras Chahrazed qui a présenté les grandes lignes de la manifestation étalée sur 6 jours et devant traiter de plusieurs sujets, une par jour, ayant trait au développement scientifique et des connaissances actuelles. Un aspect formation caractérise cet évènement qui ambitionne de participer au débat sur «la définition de nouvelles politiques et la détermination du rôle des sciences et de la recherche scientifique dans la concrétisation des notions de dialogue et du vivre ensemble.»
En proposant une réflexion sur «l'idée d'Occident», sous entendant également une analyse du rapport à l'autre, l'ouvrage, d'autant plus qu'il est produit par un Algérien, supposé être d'une certaine manière un «non Occidental», s'inscrit dans cette thématique. Souarit Benamer qui a présenté l'auteur a retenu l'investissement de celui-ci dans la «bonne pédagogie» et salue l'avènement de cette «œuvre des idées».
Mohamed Moulfi rappelle que son livre est l'aboutissement de cet enseignement, ponctué par l'ouverture en 2001 d'un magister sous l'intitulé «Philosophie et civilisation» et qui s'est poursuivi avec le souci permanent de la recherche et du débat autour de ce qui se fait ailleurs dans le monde.
Les origines de la construction de l'idée même d'Occident d'abord intimement lié à l'Europe et ses mythes fondateurs, les notions de culture, de civilisation, de progrès, de modernité de droit, etc. et leurs interactions ou leurs évolutions sont remises à l'ordre du jour à la lumière des réflexions d'un nombre de philosophes ou penseurs anciens ou contemporains.
Kant, Hegel, Marx, Husserl, Heidegger, Deleuze, Derrida, Guattari, Foucault mais aussi, Condorcet (sur l'esprit humain), Pierre Legendre (textes marginaux de Freud), Hannah Arendt (sur «le droit au droit, celui-ci étant toujours en retard par rapport à la société») et bien d'autres sont évoqués méthodiquement dans l'intervention de l'auteur qui s'appuie également sur ceux qui ont théorisé le malaise de la civilisation et formulé des critiques internes, des diagnostics pessimistes allant jusqu'à considérer que «l'Occident a atteint son apogée et que le temps est venu de changer de civilisation».
L'ouvrage d'Edgar Morin Europe, requiem pour une civilisation et celui de Michel Onfray, Décadence, vie et mort du judéo-christianisme en sont les exemples les plus significatifs.
Au passage, l'intervention à l'ONU de l'ancien président algérien Houari Boumediene, à l'époque du non alignement, proposant des idées directrices d'un ordre mondial nouveau a été évoquée pour appuyer cette idée de refonte des pratiques et donc des concepts. Mais, dans sa réflexion, Mohamed Moulfi dit ne pas suivre les critiques internes formulées par les Occidentaux eux-mêmes.
Il part du principe que l'Occident n'est pas aussi loin de l'Orient comme on a tendance à le croire ou en se limitant à certaines représentations (exotisme, émerveillement) et que l'Orient est aussi une construction (exemple des thèses sur l'occupation de l'Inde par les Anglais) qu'il faut revisiter.
Il prévient des «pensées symétriques», c'est-à-dire celles qui consistent à penser uniquement en fonction de ce que l'autre pense. Une manière d'encourager la pensée autonome, affranchie des facteurs sclérosants qui l'empêchent de s'affirmer. «Certaines valeurs de l'Occident doivent nous appartenir mais doit-on les approprier ou non ?
Je n'en sais rien», s'interroge-t-il en estimant par ailleurs que «les études postcoloniales sont à revisiter au même titre que les travaux d'Edward Said sur l'orientalisme, toujours enseignées notamment aux Etats-Unis et dont, selon lui, l'autorité bloque en quelque sorte les réflexions nouvelles». «Il faut les reprendre pour aller au-delà de ce qu'il a laissé comme thèses», suggère-t-il. Il conclut en paraphrasant Platon pour qui «tout ce que les Grecs ont reçu des barbares, ils l'ont transformé en fleurs».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.