REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    REVISION CONSTITUTIONNELLE : Début du vote dans les bureaux itinérants à Nâama    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Béjaïa : Vers une grève à l'université
Publié dans El Watan le 14 - 11 - 2019

La tension monte au sein de l'université Abderrahmane Mira de Béjaïa. Le contexte actuel du mouvement populaire influe directement sur la vie universitaire, où étudiants et enseignants sont confrontés à un rectorat que l'on accuse de «mettre les bâtons dans les roues» aux organisations estudiantines et au collectif des travailleurs et enseignants de l'université de Béjaïa dans leurs démarches d'accompagnement du hirak. Afin de se réorganiser, des assemblées générales ont été tenues hier par les différents corps des travailleurs et des étudiants.
Un rassemblement-débat a été également organisé devant le rectorat par les enseignants et les étudiants pour décider d'un mode d'action en soutien au mouvement populaire et aux détenus d'opinion et politiques.
Ce regain de dynamisme à l'université a été grandement stimulé par le comportement du rectorat qui «ne cesse d'entraver les actions de la communauté universitaire», selon des enseignants. La goutte qui a fait déborder le vase est la fermeture, avant-hier, de l'amphithéâtre où une assemblée du collectif enseignants et ATS de l'université devait se tenir. Le même rectorat est accusé d'avoir tenté auparavant «d'empêcher» la participation de la communauté universitaire aux marches de mardi en programmant cette journée «sans consulter au préalable les enseignants», qui ont tout fait pour réaménager le programme pour pouvoir libérer tout le monde à l'occasion des marches.
La communauté universitaire tient à ce que l'université joue pleinement son rôle aux côtés des autres franges de la société. L'heure est à la restructuration des organisations estudiantines, des enseignants et des travailleurs afin de redonner un nouveau souffle à la lutte dans ce secteur stratégique. Les entraves commises par le rectorat ont été dénoncées. «Recteur dégage, système dégage !», ont-ils scandé.
Lors des débats, l'option d'aller vers une grève générale illimitée dans le secteur universitaire est sur toutes les lèvres. A travers cette action, la communauté universitaire se remobilise après une période de flottement, où la voix de l'étudiant a été moins audible depuis l'été, notamment lors des marches des mardis.
Hier, un nombre impressionnant d'étudiants s'est massé sur le lieu du sit-in devant le rectorat au campus d'Aboudaou.
Les amphithéâtres, les blocs d'enseignement et les bibliothèques ont été fermés au niveau des deux campus. Selon des étudiants, «la majorité est favorable pour la grève».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.