Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Real : Modric a pris sa décision    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brèves
Publié dans El Watan le 17 - 02 - 2020

L'Egypte dément l'usage de la torture contre un militant détenu
Le procureur général en Egypte a démenti, hier, les accusations de torture contre le militant égyptien des droits humains Patrick Zaky, détenu depuis plus d'un mois. M. Zaky, un chercheur de 28 ans à l'université de Bologne, en Italie, a été arrêté à l'aéroport du Caire le 7 janvier à son retour au pays pour rendre visite à sa famille. Les avocats de M. Zaky ont affirmé qu'il avait été battu et électrocuté par les forces de sécurité, selon un communiqué diffusé le 8 janvier par l'Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR), une ONG pour laquelle le chercheur travaille. M. Zaky «a signalé n'avoir subi aucun préjudice ou abus durant son arrestation ou sa détention», a indiqué dans un communiqué le procureur général. «Aucune blessure» n'a été constatée sur son corps. Un mandat d'arrêt avait été délivré contre M. Zaky en septembre 2019 alors qu'il était en Italie. Il fait face notamment à des accusations de «diffusion de fausses nouvelles», d'«incitation à renverser l'Etat» et de «promotion d'actes terroristes», selon des sources judiciaires et de sécurité.
Présidentielle au Burundi : Agathon Rwasa candidat du principal parti de l'opposition
Le Conseil national pour la liberté (CNL), principal parti de l'opposition au Burundi, a désigné hier à Bujumbura son président, Agathon Rwasa, comme candidat à la présidentielle prévue le 20 mai 2020. La candidature de M. Rwasa, choisi par le bureau exécutif du parti, a été présentée à un millier de congressistes présents, au cours d'une séance à huis clos, a expliqué le maître des cérémonies, Félix Mpozeriniga. A 56 ans, Agathon Rwasa, chef historique des Forces nationales de libération (FNL), est considéré comme le principal rival du général Evariste Ndayishimiye, candidat du parti au pouvoir au Burundi, le CNDD-FDD. Agathon Rwasa, évincé de la tête du parti FNL fin 2010, avait pris la tête d'une coalition d'indépendants, Amizero y' abarundi (Espoir des Burundais), devenue la deuxième force politique à l'issue des élections contestées de 2015. Il a dû créer ensuite un nouveau parti, le CNL, pour se conformer à la nouvelle Constitution de 2018 qui interdit notamment les coalitions d'indépendants.
Etats-Unis : Plus d'un millier d'ex-fonctionnaires appellent le ministre de la Justice à démissionner
Un millier d'ex-employés du ministère américain de la Justice ont demandé hier la démission de Bill Barr, qui dirige cette puissante administration depuis un an, lui reprochant d'être intervenu dans le dossier pénal d'un proche de Donald Trump. «Personne ne devrait recevoir de traitement de faveur dans des poursuites pénales parce qu'elle est un proche allié politique du Président», ont écrit plus de 1100 anciens fonctionnaires, ayant travaillé pour des administrations démocrates et républicaines, dans une lettre ouverte publiée sur internet. L'ancien conseiller et ami de Donald Trump, Roger Stone, a été reconnu coupable d'avoir menti au Congrès et de subornation de témoin dans le cadre de l'enquête sur les ingérences de Moscou dans la présidentielle de 2016, et attend de connaître sa peine. Des procureurs fédéraux avaient conseillé lundi dernier une sentence comprise entre 7 et 9 ans de prison, s'attirant les foudres de Donald Trump qui avait jugé sur Twitter la recommandation de «très injuste». Le lendemain, le ministère de la Justice les avait désavoués et suggéré une peine «bien moindre» au nom des «intérêts de la justice».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.