L'Histoire "jugera" l'Arabie saoudite et la Russie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le journaliste Drareni arrêté et transféré dans un poste de police    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Incendie d'un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit    GROUPE PHARMACEUTIQUE SAIDAL : Distribution d'un million d'unités de paracétamol à travers le pays    ETABLISSEMENT PUBLIC DE TELEVISION (EPTV) NATIONAL : Lancement d'une sixième chaîne de télévision    Le P-DG d'Algérie Télécom démis de ses fonctions !    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS EN ALGERIE : Extension de la mesure de confinement partiel à 9 wilayas    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 409 cas confirmés dont 26 décès    COVID 19 : Vers le report des Jeux Méditerranéens d'Oran    Sous la pandémie couve le nouveau monde    LES CONTROLES SE POURSUIVENT : SUSPICION DE CORONAVIRUS : Saisie d'importantes quantités de produits alimentaires à Mostaganem    La fin d'un monde    L'économie mondiale est désormais entrée en récession    Barça : De Jong raconte une anecdote sur Abdelhak Nouri    Real Madrid: la Juve relance la piste Marcelo !    Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus    Le chef de file de l'opposition enlevé dans le centre du Mali    Pas de trêve sanitaire en Libye    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Covid-19 : L'équipe de virologues chinois arrive cet après-midi à Alger    Coronavirus: Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie saoudite    Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19 : l'APN appelle à faire prévaloir l'esprit d'initiative et de solidarité    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Cherki: «Quel club me fait rêver excepté l'OL ? Le Real »    COVID-19: Plus d'un millier de colons marocains quittent le Sahara occidental et retournent dans leur pays    Procès de Karim Tabou: précisions du Parquet général    Automobile : le service après-vente au ralenti    La Cour d'Alger confirme le jugement de première instance    Tabbou : le procès qui fait scandale    Trois leçons pour l'après-corona    Le coronavirus et nous    Pour Karim Tabbou    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    Quelques réflexions sur la norme et ses avatars    Exégètes amateurs et autres experts cathodiques : faites-les taire, monsieur Louber (*) !    L'Institut Cervantès assure les cours à distance    L'Onel soutient les populations en confinement    Karim Tabou victime d'un AVC    Ghardaïa: démantèlement d'un réseau de déplacement de migrants clandestins du Sud vers le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations
Publié dans El Watan le 24 - 02 - 2020

Pour éviter d'être sous les projecteurs de l'Occident, les groupes terroristes en Afrique de l'Ouest ne déclarent pas de «califats», rusant pour «gagner du temps, s'entraîner, rassembler des forces et préparer des attaques qui pourraient finalement atteindre des cibles internationales majeures».
Les groupes terroristes liés à Al Qaîda et à l'Etat islamique sévissant au Sahel «coordonnent» désormais leurs opérations pour prendre le contrôle de vastes territoires dans la région de l'Afrique de l'Ouest.
Selon le Washington Post, qui citait hier le général de brigade Dagvin Anderson, chef des forces américaines pour l'Afrique (Africom), les terroristes, toutes bannières confondues, sont en train de «coaliser», de «coordonner» leurs attaques et de délimiter des zones d'influence «mutuellement convenues dans le Sahel». «Ce que nous avons vu n'est pas seulement des actes de violence aléatoires sous une bannière terroriste, mais une campagne délibérée qui tente de rassembler ces différents groupes sous une cause commune», a déclaré le général Dagvin Anderson en marge d'importantes manœuvres (exercice Flintlock) américaines en Mauritanie, qui réunit depuis le 17 février plus de 1600 soldats occidentaux et issus des pays incorporés du G5 Sahel.
Danielle Paquette, la cheffe du bureau du Washington Post en Afrique de l'Ouest (basé à Nouakchott), a fait le tour de table d'une douzaine de hauts fonctionnaires et de chefs militaires américains, de France et d'Afrique de l'Ouest qui s'accordent sur la mutation en cours dans les stratégies des nébuleuses terroristes.
Le gotha de la lutte, cité par Danielle Paquette, constate que les terroristes utilisent des «tactiques de plus en plus sophistiquées». Enracinés plus profondément au Mali, au Niger et au Burkina Faso, «ils attaquent les bases de l'armée et dominent les villages avec une force surprenante».
Pour éviter d'être sous les projecteurs de l'Occident, les groupes terroristes ne déclarent pas de «califats», rusant pour «gagner du temps, s'entraîner, rassembler des forces et préparer des attaques qui pourraient finalement atteindre des cibles internationales majeures».
Toujours en marge de Flintlock, des responsables US ont «rassuré» sur le fait que le ministère de la Défense «n'avait pris aucune décision portant transfert des ressources vers la région Asie-Pacifique pour contrer la Chine et la Russie».
De Dakar, Mike Pompeo, secrétaire d'Etat américain, avait affirmé, dimanche dernier, que les Etats-Unis n'ont pas encore tranché la question de réduire ou non la présence américaine en Afrique. «Les Etats-Unis veilleront à faire ce qu'il faut», avait-il déclaré. Réunis à Lomé, au Togo, en janvier dernier, les président et chefs d'Etat de pays de l'Afrique de l'Ouest ont «pressé» les Etats-Unis de maintenir son dispositif militaire en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.