Le Bouclier de l'UNOA décerné au Président de la République    Le secteur de la communication œuvre à améliorer la communication institutionnelle    Les pouvoirs publics s'emploient à créer un climat attractif pour l'investissement empreint de confiance    Agressions sionistes à Jénine : session à huis clos au Conseil de sécurité de l'ONU    L'Algérie condamne le massacre commis par l'armée d'occupation sioniste dans le camp de Jénine    CHAN-2022 (1/4 de finales) : "Il faut être fort pour battre le Ghana"    CHAN-2022 (Quarts de finale) - Algérie - Côte d'Ivoire (1-0) : Les Verts au bout du suspens    Des pluies orageuses et chutes de grêle sur le Nord du pays jusqu'à samedi    Décès du moudjahid Zerdoumi Salah: M. Rebiga présente ses condoléances    Grève des services d'assistance à l'aéroport de Milan: le vol d'Air Algérie pourrait connaitre des perturbations vendredi    CHAN 2022/quarts de finale: Sénégal- Mauritanie: "Nous sommes déterminés à gagner"    Beni-Abbes: Merad rencontre des représentants de la société civile    El Tarf: première tranche de plus de 3 milliards DA allouée à la réalisation de 45 opérations de développement    Des cartes prépayées pour acquérir les produits Naftal en mars prochain    Biskra: Belmehdi présente ses condoléances à la famille du défunt Cheikh Abdelkader Othmani    Le Chœur de l'établissement Arts et Culture chante l'Afrique    Lila Borsali présente à Alger son spectacle "La conférence des oiseaux"    Ce cancer financier qui mine l'Algérie    Maroc: appel de soutien et de solidarité pour la libération des prisonniers politiques et des journalistes    Le revers et ses travers !    Diplomatie: Intenses activités pour régler la crise libyenne    Ils seront installés par la Sonelgaz: Des détecteurs de monoxyde de carbone gratuits pour les ménages    Projet de loi sur les stupéfiants et les psychotropes: Le SNAPO se réjouit de l'aboutissement du dossier    Trois individus arrêtés pour vol de bijoux    Tlemcen: Des réaménagements pour le futur pôle urbain    Culture et savoir-vivre    Initiatives et audaces ! Le mot d'ordre du Président aux walis    Demain à 17h00: Algérie-Côte d'Ivoire: Les Verts pour un billet au carré d'as    Demain à 20h00: Sénégal-Mauritanie: Une affiche alléchante    Moi, Roberte Thuveny et le rêve algérien de mon père    DE L'ESPRIT TRIBAL    Conseil des ministres: Trafic des psychotropes et asphyxie au monoxyde de carbone au menu    Pure idiotie    Maroc-Israël: Les manœuvres et le chantage de Rabat    Tlemcen: Le tribunal de commerce spécialisé et son président installés    Algérie, France et l'atout de savoir s'écouter    A toutes fins utiles    L'Algérie affrontera la Côte d'Ivoire en quarts de finale    Trafic difficile sur plusieurs axes routiers    Mise en garde de la Protection civile et du ministère de la Santé    Comment comprendre et faire comprendre le football    Le Général d'Armée Chanegriha en visite officielle en France    Le Président Tebboune réserve un accueil solennel à la présidente du Conseil des ministres italien    Le Burkina Faso demande le départ des troupes françaises dans un délai d'un mois    Une ONG marocaine salue l'adoption d'une résolution sur la liberté de la presse au royaume    Ouargla Pour le développement    Fatima-Zohra Hadj Ahmed expose ses photographies de La Casbah    Visite des monuments et sites archéologiques d'Annaba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tobin Arms. Groupe d'électro-indie algérien : La musique algérienne, ce n'est pas forcément une derbouka et un oud
Publié dans El Watan le 23 - 07 - 2010

Rien de mieux qu'une usine d'armes qui ferme…Voici le slogan du groupe d'electro-indie algérien Tobin Arms, qui prépare son deuxième album. Le point avec Ismaël Berkoun et Hakim Allel, les deux membres du groupe underground.
Vous avez déjà un pack contenant 5 chansons uniquement téléchargeables sur le net. Avez-vous obtenu de l'aide pour cela ? Comptez-vous en partager d'autres ?
Ismael. Nous espérions que l'initiative permette une véritable interaction avec le public, car nous voulions au départ mettre de plus en plus de morceaux et de nouvelles en téléchargement libre (tout l'album de 16 chansons). Mais il faut avouer que le style étant peut être trop nouveau pour notre culture, ou peut-être le concept, n'a pas eu le succès que nous espérions. Nous avons donc envoyé l'album complet aux quelques fans qui ont accroché. Hakim. La seule aide que nous avons eue pour une partie de l'enregistrement émane du studio Fantasy. Le reste, nous avons tenté l'expérience de le faire seuls avec du matériel souvent pas du tout adapté.
D'où vient le nom de votre groupe ?
Ismaël. J'ai découvert l'histoire d'une usine d'arme (l'usine Tobin arms) qui avait fait faillite dans les années 1920 entre les USA et le Canada. J'ai adoré l'idée qu'il y a à peine un siècle, l'une des industries les plus florissantes du monde d'aujourd'hui puisse disparaître. De plus, elle allait bien avec les nouveaux chemins artistiques que nous voulions emprunter ; le genre de sons rarement entendu en Algérie, qui plus est par des Algériens. Hakim. Le groupe est un peu une continuité de l'ancien groupe (Inon, ndlr) que nous avions formé, sauf que cette fois-ci nous sommes repartis dans un style un peu plus précis quoique légèrement hétéroclite. Cependant, je crois que le style d'un groupe devrait encore et toujours évoluer et se préciser d'avantage au fur et à mesure qu'il avance.
A quoi sont dus le son et l'orientation musicale (electro-indie) du groupe ?
Hakim. Nous avons passé des nuits entières à définir le son ou l'élément qu'il faudrait pour arriver à un résultat. Le style que nous voulons s'approche, à mon sens personnel, au caractère à la fois humain et industriel de notre quotidien. Ce style est un peu le reflet du monde actuel. Quelque part, nous nous forçons à être vraiment perfectionnistes dans nos projets et ce malgré un faible appui technique (matériel et/ou techniques de mixage etc.). Ismael. Nous cherchons tout le temps de nouveaux concepts, comme par exemple celui que nous avons ici (une musique, une nouvelle, un dessin), ce qui permet à l'auditeur de mieux définir l'univers de chaque chanson, qui raconte une histoire différente et d'une manière différente.
Vous êtes présents sur Lastfm mais aussi sur Mymajorcompany (site qui permet aux internautes de devenir producteurs de musiciens)…
Hakim. Une chose nous inquiétait beaucoup après l'enregistrement : l'avis des gens. Puisque nous essayons de faire passer avant toute chose un message, nous étions vraiment curieux de connaître la réaction des gens. Ces deux sites, malgré leurs buts commerciaux étaient donc surtout un moyen de mieux « visualiser » la critique des auditrices et auditeurs.
Quelles sont les difficultés que rencontre le groupe ?
Ismael. Sorti des sonorités orientales et des styles comme le gnawi, il est très difficile d'ouvrir l'esprit à de nouveaux styles ou concepts. On nous répète sans cesse « votre musique ne marche pas car ce n'est pas assez algérien ». Mais la musique algérienne avant tout, qu'est-ce que c'est ? Une musique avec une derbouka et un oud, obligatoirement en arabe ? Nous ne sommes pas d'accord, pour nous, c'est avant tout fait par des Algériens qui parlent de problèmes et de situations que nous vivons tous ici, et nous essayons de le faire en utilisant un nouveau son, plutôt expérimental et parfois étrange, apportant ainsi un nouveau souffle aux possibilités artistiques. On nous répète tellement que la musique est universelle, et de toute façon, même le monde est étrange, alors...
Yasmine Bouchène
Groupe facebook de Tobin Arms : http://www.facebook.com/pages/Tobin-Arms/41568811188 ?v=photos# !/pages/Tobin-Arms/41568811188
Myspace du groupe : http://www.myspace.com/tobinarms


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.