IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    TRANSPORT URBAIN : Des mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    REPRISE DES ACTIVITES COMMERCIALES : L'ANCA salue la décision    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Covid19: 115 nouveaux cas, 178 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    Début de la 179e réunion de la conférence de l'OPEP sous la présidence de l'Algérie    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    BLIDA RESPIRE    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Espagne: La demande insolite du FC Barcelone    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignement à distance : Les cours basculent sur le Net
Publié dans El Watan le 08 - 04 - 2020

En raison de la propagation dangereuse du coronavirus qui frappe le pays depuis quelques semaines déjà, les universités ont été amenées à fermer leurs portes avant l'heure et les étudiants se sont retrouvés en vacances, confinés chez eux.
La période des vacances a été prolongée de 15 jours supplémentaires, mais pour essayer de rattraper le retard et assurer la continuité des cours, le ministère de l'Enseignement supérieur a instruit l'ensemble des établissements universitaires de recourir, dès dimanche dernier, à l'enseignement à distance et de mettre les cours pédagogiques sur plateformes numériques créées spécialement dans ce but.
Les étudiants des différentes universités et facultés ont été conviés à s'inscrire et à donner leur coordonnées, afin de rejoindre ces plateformes leur permettant de visualiser les cours et séminaires. A l'Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB), l'opération semble bien se dérouler.
Contacté, le Pr Mohamed Boudour, vice-recteur de l'université chargé des relations extérieures, de la coopération, de la communication et des manifestations scientifiques, affirme que grâce à son partenaire Cisco Algérie, «l'université a réussi à mettre en œuvre une plateforme numérique pour assurer les cours du 2e semestre et sauver ainsi le reste de l'année universitaire».
En ce qui concerne l'équipe pédagogique, le vice-recteur assure que l'USTHB ainsi que ses enseignants ont rapidement adopté cet outil informatique. «Les cours seront diffusés et suivis par nos étudiants durant toute cette période de confinement. Nous avons appelé les enseignants à préparer les supports et les présentations nécessaires», précise le même responsable.
Et d'ajouter : «Les enseignants vont passer de la pédagogie à la didactique. Les étudiants sont invités à rejoindre la plateforme virtuelle et nous avons programmé des séances d'apprentissage durant les journées précédentes, afin de former les enseignants, mais aussi quelques étudiants avec lesquels nous avons initié des cours à distance.»
Les cours sur plateforme numérique ont débuté dimanche dernier et les enseignants ont commencé à défiler les supports des cours en fichier PDF ou Power Point. «Une fois ces supports diffusés à travers la plateforme, les étudiants visualisent les cours en ligne, en vidéoconférence avec leurs enseignants, tout en ayant la possibilité de faire des propositions», explique M. Boudour.
Selon lui, le seul équipement dont a besoin l'étudiant est une bonne connexion internet. Pour faciliter la tâche aux étudiants, les responsables de l'USTHB font de leur mieux pour arriver à une entente avec les opérateurs téléphoniques sollicités à l'effet de garantir une connexion gratuite pour la diffusion des cours. «Pour le moment, nous avons eu l'accord de deux opérateurs téléphoniques et nous attendons celui du troisième pour pouvoir annoncer cela», nous dit le vice-recteur.
Quant à l'évaluation pédagogique du travail des étudiants, le même responsable souligne que les enseignants pourront visualiser les étudiants, interagir avec eux et organiser des tests. Dans le cas où la période de confinement sera de nouveau prolongée, «nous pensons à l'éventualité de faire les tests sur cette plateforme, vu le nombre de fonctionnalités pouvant être exploitées», ajoute le même responsable. «Nous recommandons fortement cette méthode comme un modèle de complément d'information et de pédagogie.
Nous espérons faire au moins 4 ou 6 semaines de cours à distance pour reprendre les cours conventionnels et les TP une fois le confinement terminé», explique encore le Pr Boudour, ajoutant qu'un bilan devra être effectué pour évaluer cette première semaine de cours en ligne. «Dans le cas où la période de confinement perdure, nous en discuterons de nouveau avec nos collègues pour trouver une solution, notamment en ce qui concerne la probabilité des examens en ligne», conclut le vice-recteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.