EHS EL EULMA : 4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Djerad participe à une réunion de haut niveau sur le financement du développement à l'ère du Covid-19    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    Le confinement partiel reconduit jusqu'au 13 juin en Algérie    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    DGF: quelque 3000 incendies ont dévasté plus de 21.000 h en 2019    Foot-Coronavirus: Zetchi prend part à une réunion FIFA-UNAF-WAFU    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Cour de Tipasa: Karim Tabou "a volontairement refusé d'effectuer un appel téléphonique"    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Foot: "l'enregistrement sonore n'est pas un faux", se défend Saâdaoui    Sahara occidental: une ONG dénonce les pratiques illégales des multinationales qui nourrissent l'occupation    140 nouveaux cas confirmés et 7 décès enregistrés en Algérie    Message sur Twitter du MAE espagnole supprimant le drapeau sahraoui: le Polisario proteste officiellement    Programmes télévisés français: le PLJ soutient la décision de l'Algérie de rappeler son ambassadeur en France    Foot : réunion du Bureau Fédéral de la FAF dimanche en visioconférence    Documentaire sur le Hirak: la presse nationale dénonce une campagne haineuse contre l'Etat algérien et ses institutions    Palestine/Covid-19: les portes d'Al-Aqsa ouvriront dimanche prochain    Le harcèlement des activistes continue    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    Biskra, la Mitidja du Sud    Argentine : le nord subit une sécheresse majeure    CANADA : à 14 ans, elle est élue jeune ministre de l'Environnement à Pointo    Sept défenseurs de la nature récompensés aux Oscars de l'Environnement    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    Rapatriement: Arrivée mercredi à Alger de 300 Algériens bloqués à Londres    Coronavirus: Peurs, défis et remises en question    Pouvoir et géopolitique - Hirak : jeux et enjeux    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Pour non-respect des mesures de confinement: 8.237 personnes interpellées durant le mois de Ramadhan    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    L'infrangible lien…    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les feuilles de l'automne    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon
Publié dans El Watan le 09 - 04 - 2020

Depuis l'annonce du confinement «partiel» imposé en raison de la pandémie du Covid-19, il n'est pas évident de s'occuper ou encore occuper nos enfants. Pour cette raison, de nombreux artistes font tous ce qu'ils peuvent pour se distraire, mais surtout distraire leur fidèle.
C'est le cas pour Amel Mihoub, fondatrice de la galerie Le Paon. En effet, elle partage avec ceux qui la suivent le parcours et le travail d'un artiste algérien, tous les jours depuis le début du confinement, et même quelques jours avant celui-ci. Cette initiative consiste à faire découvrir ou redécouvrir des artistes algériens dans le but de faire passer le confinement plus facilement.
De plus, cela fait plaisir aux artistes. «Au départ, j'ai misé sur des artistes peu connus, ceux avec lesquels je collabore, notamment des jeunes méconnus, mais qui ont tout de même un CV assez imposant.
Puis j'alterne avec d'autres qui le sont plus en mettant en évidence toutes les pointures algériennes vivantes ou disparues», précise la galeriste. Avant chaque début de publication, c'est toujours la même introduction qui revient. «Galerie le Paon vous propose des œuvres d'artistes de la galerie pour vous accompagner en ces temps difficiles de confinement, chaque jour un artiste pour émerveiller vos yeux.»
Il faut savoir que chaque jour qui passe est une découverte d'un style artistique différent. Par exemple, le premier artiste présenté sur les réseaux sociaux de la galerie est Sofiane Dey. Il s'intéresse au patrimoine dans un style moderne, d'ailleurs il a eu son premier timbre récemment. Il y a eu également Mejda Ben, passionnée par le style «pattern painting». Le troisième jour, nous avions pu voir Ilyes Belkaid, un aquarelliste autodidacte. Il y a aussi Fekir Djilali Djafer, un artiste-plasticien et calligraphe populaire.
Le cinquième jour, c'est Djanet Hebrih Dahel qui a été choisie. Cette dernière est connue pour être une talentueuse sculpteuse, elle réalisa notamment un monument en hommage aux martyrs du 8 Mai 1945, à Guelma.
Parmi les derniers en date, nous avons Moncef Guita, un artiste peintre contemporain. Tous les jours, il est donc possible de plonger dans l'univers de ces artistes algériens afin de découvrir leurs passions ou tout simplement pour le plaisir des yeux. Ainsi, contemplez ses œuvres afin de rendre la vie plus agréable juste pour quelques minutes, malgré le fléau qui sévit à l'extérieur de nos maisons.
Positivité
L'initiative d'Amel Mihoub a suscité beaucoup de réactions positives. Plusieurs remerciements lui ont été écrits sur le mur de son réseau social, mais aussi envoyé en message privé.
Des gens qui sont ravis de découvrir de jeunes talents, redécouvrir des pointures de l'art ainsi que d'autres qui la félicitent pour sa contribution culturelle dans ces moments difficiles. «En préparant la publication d'un artiste, cela me fait du bien, mais aussi cela me rend moins anxieuse de ce que je vois partout dans les médias concernant ce coronavirus qui se propage de plus en plus», ajoute-t-elle. Mis à part cette bonne idée de participation artistique, Amel n'hésite pas à partager des ateliers pour occuper les enfants à la maison.
Elle propose par exemple de préparer de la pâte à modeler avec de la farine ou encore faire des dessins avec du coton-tige ou des fourchettes. Tous ses ateliers sont disponibles sur sa page officielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.