Mouvement dans le corps des Douanes    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Dangereuses confluences régionales    Ligues 1 et 2: 23 clubs endettés et 14 interdits de recrutement    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Relizane: Décès du SG de la wilaya atteint du Coronavirus    L'ECOLE ET LA BRECHE    Air Algérie a subi une perte de 2,9 milliards $    Le gouvernement maintient le cap, les syndicats sceptiques    La situation s'aggrave !    La colère de Djerad    Le cas Prince Ibara réglé    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Quelles conséquences sur le système de compétition ?    Zidane : "Que demander de plus ?"    SAUVONS NOS FORÊTS    Ouverture prochaine d'un troisième hôpital à Chlef    La situation épidémiologique stable à Aïn Témouchent    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Culture: une réunion pour examiner les voies d'accompagnement des artistes en période de confinement    Décès du moudjahid Lemtayech Dayekh connu sous le nom de Dayekh Bachagha    DOUANES : Mouvement partiel ciblant 27 inspections divisionnaires    DESIGNATION DANS LES POSTES ET LES FONCTIONS A L'ANP : Chanegriha souligne les impératifs critères objectifs    MIGRATION CLANDESTINE : L'approche algérienne présentée à l'UE    La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile    PENSIONS DE RETRAITE : Le nouveau calendrier de versement fixé    Mars brillera pour Abu Dhabi !    La FAF fait le point sur le professionnalisme sur demande du MJS    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Comment communiquer au mieux ?    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Les pistes de relance    Ghacha suivi par Malines    «L'Etat soutient les industries de transformation»    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Air Algérie frôle le crash    "Je n'ai pas peur de la mort"    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Quand l'art se réfugie dans le monde virtuel    Mon Hebdo est né    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Foot der des verts    Tebboune reçoit un appel de Poutine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne
Publié dans El Watan le 31 - 05 - 2020

Les autorités maltaises ont saisi des faux billets de monnaie libyenne pour un montant d'environ 1,1 milliard de dollars, fabriqués par une société russe, a indiqué le département d'Etat américain, qui s'est félicité de cette opération.
«Les Etats-Unis saluent l'annonce le 26 mai par le gouvernement de la République de Malte de la saisie de 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne imprimée par la société anonyme Goznak – une société d'Etat russe ­– et commandée par une entité parallèle illégitime», selon un communiqué du Département d'Etat vendredi. «La Banque centrale de Libye, dont le siège se trouve à Tripoli, est la seule banque centrale légitime de Libye. L'afflux de fausse monnaie libyenne imprimée par la Russie ces dernières années a exacerbé les difficultés économiques de la Libye», ajoute le texte.
Aucun communiqué officiel des autorités maltaises sur le sujet n'était disponible samedi matin.
La Russie a démenti qu'il s'agissait de fausse monnaie, assurant que la Banque centrale de Benghazi, qui avait passé la commande, est légitime. «Nous aimerions noter que dans les conditions de double pouvoir de facto en Libye, il y a actuellement deux banques centrales» dans le pays, note le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. «L'une se trouve à Tripoli, où opère le gouvernement d'union nationale reconnu internationalement. L'autre est située à Benghazi. Son chef a été nommé par le parlement libyen, élu par le peuple, et jouit donc de la légitimité internationale nécessaire», poursuit le communiqué. «En conséquence, ce qui est faux ce ne sont pas les dinars libyens, mais les déclarations américaines», ajoute la diplomatie russe.
Le quotidien local Malta Today a évoqué l'affaire dans un post sur Facebook, intitulé «1,1 milliard de dollars en fausse monnaie libyenne saisis à Malte», mais l'article n'était plus consultable sur le site de ce journal samedi à la mi-journée. Selon un rapport d'experts de l'ONU adressé en décembre dernier au Conseil de sécurité, la compagnie russe Goznak JSC a livré entre 2016 et 2018 à la banque centrale parallèle de l'est du pays des billets libyens pour un total de l'équivalent de 7,11 milliards de dollars.
Depuis la chute du régime de Mouammar El Gueddafi en 2011, la Libye est plongée dans le chaos. Deux autorités se disputent le pouvoir : le gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez Al Sarraj, reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, et un gouvernement parallèle dans l'Est contrôlé par Khalifa Haftar.
«Les Etats-Unis restent déterminés à travailler avec les Nations unies et leurs partenaires internationaux pour décourager les activités illicites qui portent atteinte à la souveraineté et à la stabilité de la Libye», poursuit le communiqué américain. «Cet incident souligne une fois de plus la nécessité pour la Russie de mettre fin à ses actions malveillantes et déstabilisatrices en Libye», conclut le Département d'Etat.
Selon l'armée américaine, la Russie a aussi dépêché récemment des avions de chasse en Libye pour soutenir des mercenaires au sol, combattant aux côtés du maréchal Haftar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.