Le ministère de la Défense: Le général-major Meftah Souab n'a pas fui    Prophéties de chaos    Marché du gaz: Attar vante la stratégie de Sonatrach    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Aucun algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth (Liban), a annoncé le ministère des Affaires étrangères    Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Feux de forêts: installation du comité d'évaluation des dégâts    Baisse sensible en 2020    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Les travailleurs réclament leurs salaires    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Sept migrants décédés et cinq blessés dans un accident    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Le phénomène prend de l'ampleur à Relizane    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    REOUVERTURE DES MOSQUEES : Les ‘'oulémas'' appellent à réaménager les horaires du confinement    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Se reconstruire après la tragédie    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brèves
Publié dans El Watan le 06 - 07 - 2020

Tunisie : La pandémie de covid-19 plonge l'économie dans le rouge
La Tunisie passe par une conjoncture économique difficile aggravée par la pandémie de Covid-19 et reflétée par plusieurs indicateurs avancés par des sources officielles. Parmi ces indicateurs, une récession économique de plus de 6%, une augmentation du taux de chômage de pas moins de 4% pour s'établir à 20%, et une hausse du taux de pauvreté qui atteindrait 19,2%. L'accroissement du déficit budgétaire a atteint 88% jusqu'à fin avril 2020 en comparaison avec la même période de 2019 pour passer de 1,4 milliard de dinars à 2,7 milliards de dinars. Quant aux ressources de l'Etat, il a été enregistré une quasi stabilité à fin avril 2020 avec une légère augmentation de 0,9% pour atteindre 14,9 milliards de dinars en comparaison avec la même période de 2019, réparties entre ressources propres (9,5 milliards de dinars), enregistrant une baisse de 10% et 5,4 milliards de dinars au titre des ressources de la dette et du Trésor qui ont augmenté de 28%. Le pays souffre aussi d'une détérioration de ses ressources fiscales au cours des quatre premiers mois de 2020 de 12,6% pour se situer à 6,7 milliards de dinars alors que les ressources non fiscales de l'Etat ont augmenté de près de 11,7%.
Libye : Le GNA dénonce des raids aériens «étrangers» contre une «base-clé» dans l'ouest du pays
Le Gouvernement d'union nationale (GNA) libyen, reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, a dénoncé, dimanche, des raids aériens menés par des avions de combat «étrangers» contre «une base-clé» dans l'ouest du pays, rapportent les médias libyens. «Le bombardement hier (samedi) soir de la base d'Al-Watiya, située à 140 km au sud-ouest de la capitale Tripoli a été mené par une aviation étrangère (…)», a dit le vice-ministre de la Défense du GNA, Salah Al-Namrouch. Il a promis, dans un communiqué, une «riposte dissuasive, au bon endroit et au meilleur moment». Selon des médias, citant des «sources militaires», les raids ont été menés par des «avions inconnus» et ont visé un «système de défense anti-aérienne» installé dans la base d'Al Watiya.
Mali : Le président Keïta rencontre l'imam Dicko, figure du mouvement de contestation «du 5 juin»
Le président malien, Ibrahima Boubacar Keïta, a rencontré l'imam Mahmoud Dicko, principale figure du mouvement de contestation dit du «5 juin», a annoncé dimanche la présidence malienne. La rencontre entre M. Keïta et Mahmoud Dicko a eu lieu samedi à Bamako, la résidence officielle du chef de l'Etat, selon les images diffusées sur Twitter par la présidence. C'est la première rencontre officielle entre les deux hommes depuis le début du mouvement de contestation. «On a parlé de tout ce qui concerne cette crise et du pays de façon générale. Je pense qu'avec la volonté de tout un chacun et de toutes les parties concernées, nous allons trouver la solution», a déclaré l'imam Dicko, cité par la présidence. «Mon rôle d'imam, je l'ai dit, m'oblige à être quelqu'un qui considère toujours la paix comme étant l'essentiel, la paix dans notre pays, la sous-région et dans le monde», a-t-il ajouté. M. Keïta a également rencontré samedi les représentants des partis de la majorité présidentielle. Ces concertations s'inscrivent dans le cadre «de la décrispation de la situation politique», a ajouté la même source.
Malte : Refus d'un permis de débarquement à des migrants secourus en mer
Malte a refusé de laisser un navire débarquer 52 migrants secourus en haute mer samedi avant que les autres Etats européens ne s'engagent à assumer leur part de responsabilité, a déclaré dimanche un porte-parole du gouvernement. Le porte-parole a indiqué qu'une concession spéciale avait autorisé le Talia à entrer dans les eaux territoriales maltaises afin de s'abriter du mauvais temps qui affecte la région méditerranéennes en raison de vents violents. Selon l'ONG Alarm Phone, qui propose un service d'assistance téléphonique aux personnes en détresse en mer, le Centre de secours et de coordination de Malte a demandé au Talia, un transporteur de bétail enregistré, de secourir les migrants qui étaient en détresse depuis vendredi. L'opération de sauvetage a eu lieu samedi. Le Talia n'a pas été autorisé à entrer dans les eaux territoriales italiennes par les autorités régionales de Lampedusa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.