Rivière asséchée !    Le Grand Sud, cette Algérie utile    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Envoi de troupes de l'ANP au Sahel: Le démenti de l'ambassade de France    Football - Ligue 1: De belles affiches au programme    Ligue 2 - Groupe Est: Choc à Tadjenanet, retrouvailles à El-Eulma    ASM Oran: La volte-face de Kamel Mouassa !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Macron reconnaît: Ali Boumendjel «torturé puis assassiné» par l'armée française    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Les explications de Cevital    163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès en 24 heures    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    Le leader en péril à Biskra    Les présidents de trois partis reçus par le chef de l'Etat    Les facteurs déterminants du cours des hydrocarbures    L'Algérie entame sa véritable course dans le processus de l'émergence    Les Soudanais autorisés à entrer en Algérie    Suspension des vols charters entre Alger et l'aéroport chinois Chengdu    RCR-USMBA délocalisé au stade de Chlef    «Mon plus grand soutien, c'est l'Armée !»    Enregistrement audio de chansons et musiques    La France reconnaît que son armée a assassiné Ali Boumendjel    Le court métrage algérien «Mania» primé    La RASD, un combat séculaire, une volonté populaire pour une défaite Inéluctable du colonialisme    Djerad: mettre en place des plateformes en ligne pour les demandes d'exercice d'activité socio-économiques    Beldjoud préside la cérémonie d'installation du wali d'El Meghaier    Le Maroc doit rendre des comptes concernant l'occupation illégale des territoires sahraouis    M. Chitour évoque les opportunités de coopération et de partenariat avec l'ambassadeur d'Espagne en Algérie    Coronavirus: 163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès    Prétendu engagement militaire de l'Algérie dans le Sahel: l'ambassade de France dément des propos attribués à Macron    Le lion change de look    Actuculte    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Zones d'ombre: le programme du président de la République sera concrétisé    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Marche des étudiants à Alger    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    La défense réclame la présence des accusés    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Relaxe pour le maire d'Afir    10.000 logements à la clé    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction charge Sonatrach et le wali d'Alger
MC ALGER
Publié dans El Watan le 12 - 07 - 2020

Rien ne va plus entre la direction du Mouloudia d'Alger et le propriétaire du club, Sonatrach. Le porte-parole du club et membre du conseil d'administration de la SSPA/Le Doyen, Tahar Belkhiri, s'est attaqué frontalement à la compagnie pétrolière, l'accusant de blocage et d'entrave à la mission de la direction qu'il représente.
Belkhiri, qui nous a joints hier, reproche au propriétaire du club de ne pas honorer ses engagements, en bloquant le budget de l'année 2020, qui devait être alloué à la direction. «A notre prise de fonctions, Sonatrach avait fait des restrictions budgétaires, et on s'est entendu sur un budget de fonctionnement de 75 milliards, qu'on devait percevoir au début de notre mission.
On nous a débloqué 25 milliards, et cela fait maintenant plus de 5 mois qu'on attend les 50 milliards restants. Nous l'avons relancé à plusieurs reprises, avec des demandes détaillées et chapitrées, mais on n'a encore rien reçu. Trop, c'est trop. On ne peut pas gérer un club sans argent, au moment où les joueurs et les employés réclament leurs salaires depuis plusieurs mois.
On est des bénévoles et Sonatrach nous a promis toutes les facilités, mais là, je ne comprends pas cette attitude, qui entrave notre mission alors qu'on doit s'atteler à préparer la nouvelle saison», dénonce le porte-parole du club. «Des forces obscures ne veulent pas voir le Mouloudia grandir. Le fait que la direction actuelle a fait avancer les choses et réussi à réaliser plusieurs acquis semble déranger certains cercles malveillants d'anciens dirigeants du club, et même de Sonatrach», accuse M. Belkhiri.
Le porte-parole du Mouloudia n'en restera pas là, et s'attaquera aussi au wali d'Alger, Youcef Cherfa, qu'il accuse de bloquer l'acquisition de l'assiette de terrain de Zéralda, où le club devait y construire son centre de formation. «Il y a aussi cette entrave du wali d'Alger pour l'acquisition de notre assiette de terrain de Zéralda pour la construction de notre centre de formation. Alors qu'on voulait lancer les travaux le 5 juillet dernier, date de l'indépendance, les services de la conservation foncière nous ont fait savoir que le wali a donné l'accord verbal, mais ne l'a toujours pas envoyé par écrit.
Alors en résumé, l'assiette de terrain est bel et bien attribuée au MCA, mais on n'a aucun document l'attestant, tant que le wali n'a pas donné son accord écrit au service concerné.
On a même demandé audience au wali à plusieurs reprises pour régler cette problématique et entamé le projet, puisque tout est prêt (plans, bureau d'études) et que la société chargée du terrassement n'attendait que notre feu vert, mais on n'a toujours pas reçu de réponse. Je ne comprends pas dans quel intérêt et dans quel but il nous retarde, alors que plusieurs clubs ont reçu leurs assiettes et même entamé leur projet de construction ?» s'interroge le dirigeant mouloudéen. Et de poursuivre : «Le wali n'a pas à nous bloquer, car cet accord, le Mouloudia l'a eu de ses prédécesseurs.
Cette assiette, c'est l'Etat algérien qui l'a donnée au Mouloudia, comme il l'a fait avec les autres clubs.» Le porte-parole du Mouloudia précise que si la direction a tenu à dénoncer toutes ces entraves, c'est qu'elle n'a pas l'intention «d'attendre que ça explose». «Quand on vous bloque l'argent pour votre projet de centre de formation, qui devait être opérationnel dans 8 mois, on comprend par là que l'avancée du Mouloudia dérange.
Ce n'est pas normal. Il y a des gens derrière qui veulent semer la zizanie, dans leur intérêt personnel. Y en a marre. On ne veut pas être utilisés pour déclencher des hostilités entre Sonatrach et les supporters, surtout que ces derniers ont lancé un ultimatum à la compagnie nationale pour le 7 août prochain, date du 99e anniversaire du club, pour réaliser les projets qu'elle a promis ou quitter le Mouloudia.
On ne peut pas se taire et être complaisants face à ces agissements», assure Belkhiri. Et de conclure : «Ces gens ne veulent pas que la direction actuelle soit derrière la construction du centre de formation, qu'on obtienne le stade de Douéra pour le MCA, qu'on a l'honneur de préparer le centenaire. Tout cela là les dérange, et ils veulent nous casser.
Ils ne veulent pas que nous réussissions là où eux ont échoué. Maintenant, si on dérange, qu'ils nous le disent et on leur cédera la place.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.