Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MC Alger : Almas convainc Bachta et Aouf de rester
Publié dans El Watan le 17 - 08 - 2020

La direction du Mouloudia d'Alger, qui a frôlé la dissension en son sein, a évité de justesse la cassure, suite à la décision des deux membres du conseil d'administration, en l'occurrence Anouar Bachata et Sid Ali Aouf de démissionner. Invité à une réunion d'urgence samedi, en fin d'après-midi par le patron de la SSPA, Abdennacer Almas et de l'autre membre du CA, Tahar Belkhiri, les deux éléments démissionnaires ont fini par être convaincus par le président de surseoir à leur démission.
Bachta et Aouf, qui ont décrié la gestion d'Almas, notamment sa prise de décisions unilatérales sans les consulter. Les deux hommes qui se sont révoltés mercredi dernier, au point d'annoncer leur démission, ont néanmoins posé, à l'occasion de cette réunion d'urgence du CA, certaines conditions pour reprendre du service.
Les membres ont discuté des événements récents qui ont secoué le Mouloudia et fini par accepter de rester à la condition que le programme convenu lors des nombreuses précédentes réunions soit mis en œuvre, aussi bien côté structurel et organisationnel, tout en exigeant d'éviter dorénavant le «bricolage».
En outre, le duo Bachta-Aouf a exigé d'avoir plus de prérogatives à l'avenir pour ne pas rester en marge des décisions importante que le club aura à prendre à l'avenir. Il est à noter que malgré tout ce brouhaha, la direction du Mouloudia et à travers son canal officiel, a tenté de minimiser cette crise au sommet de la direction, en évoquent une «réunion du CA, en présence de tous les membres, dont le duo Anouar Bachta et Sid Ali Aouf, au sujet desquels des rumeurs ont circulé sur leur avenir au sein du CA», lit-on dans le communiqué de la direction.
Une rumeur, selon elle, alors que les deux membres du CA ont déclaré ouvertement leur intention de démissionner et en contestant la gestion d'Almas. D'ailleurs, la direction du Doyen reconnaîtra implicitement ces dissensions en évoquent dans son communiqué «la nécessité de mettre la main dans la main et de réfléchir avant tout à l'intérêt de l'équipe». Il est important aussi de signaler que le propriétaire du club, en l'occurrence Sonatrach, et à en croire nos sources, aurait exigé d'Almas de mettre de l'ordre au sein de la direction, notamment en maintenant la composante du CA.
Une direction qui devrait même être renforcée dans les prochaines heures, puisqu'on parle de négociations très avancées entre le président, Abdennacer Almas et l'ancien secrétaire général de la FAF, Nadir Bouzenad, à qui on aurait proposé le poste de directeur général de la SSPA/Le Doyen. Un poste que Bouzenad occupait jusqu'à récemment au sein de la formation du CA Bordj Bou Arréridj, avant de démissionner il y a tout juste quelques jours.
La direction sursoit au plafonnement des salaires
Sur un autre registre, et comme évoqué dans l'une de nos dernières livraisons, la direction du MCA et face à la grogne des joueurs, notamment les cadres toujours sous contrat, qui ont refusé de revoir leur salaire à la baisse, a décidé de surseoir à cette décision. Craignant une saignée dans l'effectif, alors qu'il est question pour la direction du Doyen de réussir sa saison, aussi bien en championnat qu'en Ligue des champions à l'occasion du centenaire du club (7 aout 2021, ndlr), Almas a décidé de ne pas appliquer la directive de Sonatrach de plafonner les salaires à 200 millions de centimes.
D'ailleurs, lors de sa rencontre avec quelques cadres de l'équipe durant le week-end, à l'image de Djabou, Rebaï et Mebarkou dont les salaires dépassent les 300 millions mensuellement, la question n'a pas été évoquée. Reste désormais à savoir qu'elle sera la position de la compagnie pétrolière nationale suite à cette décision du CA, bien qu'elle semble inévitable pour ce qui est des éléments dont le contrat est toujours en cours.
Pour ce qui est des éléments en fin de contrat que la direction veut garder sur demande du coach Nabil Neghiz, le président du CA, Abdennacer Almas, a entamé l'opération avec Abderrahmane Bourdim. Et aux dernières nouvelles, le joueur n'a pas trouvé d'accord pour prolonger son bail, suite au refus de la direction d'accorder au milieu de terrain une légère augmentation de salaire.
En attendant une autre rencontre avec Bourdim, le patron du Doyen devra rencontrer dans les prochaines heures Abderrahmane Hachoud et Walid Derrardja pour négocier le renouvellement de leur bail, surtout que le coach Neghiz insiste sur le maintien de ces trois éléments.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.