ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ZLECAF à l'épreuve de la Covid-19 : La plateforme PanaBios pour faciliter la circulation des personnes
Publié dans El Watan le 06 - 09 - 2020

Parce qu'une zone de libre-échange c'est avant tout une ouverture des frontières, l'enjeu pour la Zone africaine de libre-échange est de faire de cette ouverture une sécurité en ces temps de pandémie.
Les pays africains sont-ils prêts techniquement à s'engager dans cette zone de libre-échange d'ici son lancement, le 1er janvier 2021 ? Certains pays y travaillent en tout cas. Qu'il s'agisse de marchandises ou de personnes, la mise en place d'une zone de libre-échange suppose la liberté de circulation.
L'assouplissement des restrictions de voyage est vital pour le succès de la Zlecaf, zone de libre-échange du continent africain, estime l'Union africaine (UA). «La réouverture des points d'entrée et de sortie qui ont été temporairement fermés pour atténuer la propagation de la Covid-19 est nécessaire», affirme l'UA, qui aspire à une réouverture au moins un mois avant l'entrée en vigueur de l'accord commercial. Ce dernier a déjà souffert de la crise du coronavirus, qui a retardé sa mise en application reportée au 1er janvier 2021 pour couvrir un marché de plus de 55 pays, avec 1,2 milliard de personnes et un PIB combiné de 3000 milliards de dollars.
Le défi sanitaire demeure encore un point sur lequel les pays africains doivent s'entendre pour le surmonter et arriver à une réouverture sécurisée et sereine. Pour ce faire, deux organismes publics africains font la promotion d'une nouvelle technologie visant à relier les centres de test Covid-19 du continent et arriver à faciliter la réouverture des frontières et donc reprendre les voyages dans le continent. «L'Union africaine et les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies encouragent les Etats membres à intégrer la plateforme mobile PanaBios permettant de centraliser les résultats des installations à travers le continent», rapporte Bloomberg.
Cette technologie n'est utilisée pour le moment qu'au Ghana qui va bientôt partager les «enseignements tirés de l'adoption de l'application et de son utilisation avec le CDC africain», indique le ministre de la Communication du Ghana, Ursula Owusu-Ekuful. Le Ghana a, pour rappel, repris les vols internationaux mardi dernier et exige un test avant l'arrivée des passagers et à leur entrée sur le territoire ghanéen. Mais la majorité des Etats africains maintiennent la fermeture des frontières depuis le début de la pandémie.
PanaBios, qui est une invention d'une start-up kenyane, Koldchain, vise à éliminer la nécessité pour les voyageurs de passer des tests répétés tant qu'ils viennent d'un pays ayant adhéré à la plateforme. En attendant la généralisation de cette application en Afrique, les préparatifs de l'entrée en vigueur de la Zlecaf vont bon train.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.