Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    OL : Slimani s'enflamme pour Rayan Cherki    Droit d'inventaire vs changement de serrures    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    Plusieurs maisons menacent effondrement    La prison se charge des convictions !    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa
Publié dans El Watan le 18 - 01 - 2021

La Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés, notamment l'agence des fonctionnaires, a informé ses assurés sociaux qu'il est «possible dorénavant de déclarer les arrêts de travail via le portail électronique El Hanaa dans un délai de 48 heures et sans avoir à se déplacer au centre de paiement d'affiliation».
Pour bénéficier de ce service, il suffit de s'inscrire via le lienhttp://elhanaa.cnas.dz, cliquer sur l'icône «mes demandes» dans la fenêtre principale et sur «arrêt de travail», déclarer l'arrêt de travail en le scannant et en le téléchargeant bien entendu via le lien. Il est possible en outre d'imprimer le document de la déclaration de l'arrêt de travail en question.
Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'élan de numérisation et de dématérialisation de la Cnas et de la simplification des procédures administratives et d'une prise en charge idoine des préoccupations des citoyens, en recourant aux Technologies de l'information et de la communication (TIC).
Elle concerne aussi différents documents, tels que l'attestation d'affiliation aux assurances sociales, qui connaît une demande croissante en vue de son usage dans différents dossiers.
Ce genre d'opération vise aussi à épargner aux citoyens la contrainte du déplacement aux structures. L'assuré remplira des champs lui permettant d'indiquer son adresse de résidence pendant le congé de maladie, ce qui lui évitera des rejets par défaut du contrôle administratif.
En outre, l'assuré social malade est tenu d'informer la CNAS de son lieu de résidence, car cette dernière pourra effectuer un contrôle administratif.
Dans le même contexte, la CNAS veut poursuivre et renforcer les programmes de numérisation, ainsi que la généralisation des nouvelles technologies permettant de simplifier les procédures et les dossiers administratifs et de prodiguer des prestations à distance, conformément à la stratégie arrêtée par le gouvernement à cet effet.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.