Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    Hirak, l'heure des clarifications    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2021

Tout autant que les futurs concessionnaires, l'opinion publique est également à l'affût d'éventuelles informations sur le sujet.
Annoncés officiellement pour avant-hier, dimanche, les premiers agréments provisoires d'importation de véhicules neufs pour les concessionnaires automobiles ne sont toujours pas libérés par le ministère de l'Industrie. Beaucoup d'interrogations sur les raisons de ce retard.
Le département de Ferhat Aït Ali avait pourtant indiqué dans un communiqué jeudi dernier que les «opérateurs dont les dossiers remplissent les conditions fixées dans le cahier des charges obtiendront leurs agréments provisoires dès dimanche prochain (17 janvier)».
Il affirmait même que cela leur «permettra d'entamer les procédures d'obtention des agréments définitifs et débuter l'importation, conformément au décret exécutif n° 20-227 fixant les conditions et les modalités de l'exercice de l'activité de concessionnaire de véhicules neufs». Hier, personne n'était en mesure d'expliquer ce retard, pas même le ministère de l'Industrie qui restait injoignable.
L'annonce n'était pas la première du genre, car le ministère de l'Industrie avait déjà indiqué que les agréments allaient être délivrés le dimanche 10 janvier, mais rien n'a été fait. Devant l'absence de communication qui a suivi cette annonce, des rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux avançant plusieurs noms d'entreprises et de marques octroyées à des concessionnaires.
Démenti du ministère
Face à cela, le ministère a démenti rapidement les rumeurs en indiquant que «les listes relayées comme étant celles des opérateurs économiques ayant obtenu les agréments sont dénuées de tout fondement», et avertit que «la promotion de ces fausses informations met leurs propriétaires sous le coup de la loi».
Dans une tentative d'avoir des informations sur le sujet, nous avons tenté de prendre attache avec des sources auprès du ministère de l'Industrie, en vain, notamment après que le ministre lui-même eut souligné qu'il n'allait pas communiquer la liste, mais que c'est aux opérateurs agréés de le faire.
Nous avons alors contacté d'éventuels concessionnaires qui ont des chances d'être agréés, mais là aussi, rien n'a été divulgué, puisqu'ils nous ont affirmé qu'eux aussi étaient dans l'attente de l'annonce.
Eux-mêmes ne trouvent pas d'explications au retard accusé par le ministère. Ce qui donne bien évidemment libre court au doute et aux rumeurs sur l'origine du blocage des agréments provisoires.
Une grande partie des acteurs du secteur automobile, ayant présenté des dossiers, attend avec impatience la levée du voile sur cette liste, sachant que le comité technique interministériel qui accorde l'aval pour les prétendants à ces agréments a élevé sa cadence de travail et tient des réunions quotidiennes.
Tout comme les futurs concessionnaires, l'opinion publique est également à l'affût d'éventuelles informations sur le sujet, au moment où le marché de l'automobile est totalement plombé. Les acquéreurs voudraient savoir l'identité des concessionnaires et les marques qui seront importées.
Selon le communiqué du ministère, le même comité a procédé à l'étude de dix dossiers présentés par les opérateurs, dont neuf relatifs à l'importation des véhicules touristiques et un seul concernant l'importation de motocycles.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.