Communiqué du ministère de la Justice    Makri s'en prend aux «laïcs»    29 activistes relâchés en début de soirée    Tebboune préside aujourd'hui la réunion du Conseil des ministres    Une trentaine de détenus toujours en prison    Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat    1 530 milliards de dinars d'investissement sur 10 ans    Washington épargne le prince héritier Ben Salmane    «La communauté internationale doit assumer ses responsabilités»    Une suspension et des interrogations    Le ministre des Droits de l'Homme présente sa démission    Elles se sont déroulées dans le calme    Ligue des Champions: lourde défaite du CRB face à Mamelodi Sundowns    Trois candidats pour la présidence de la Fala    Affaire Diawara Banou, l'épilogue !    Man City : Pour Guardiola, ce que fait le club n'est pas normal    Le MCO enchaîne, l'Entente récupère son trône, la JSK dompte le Doyen    De l'inquiétude mais pas d'affolement    L'heure des comptes    Les dépouilles de deux personnes extraites d'une grotte    Le calvaire des résidents    L'islamisme contre le soufisme    "Abou Leila" et "Héliopolis" en avant-première à Batna    "L'avenir du secteur musical en Tunisie est incertain"    MAMMERI, DJAOUT ET LA MAIN DE L'ETRANGER    Le nouveau gouvernement se fixe 12 objectifs durant la phase transitoire    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    50 kilomètres en deux ans    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    El-Abiodh Sid Cheikh : La gare routière boudée par les transporteurs    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    El Kala: Le cadavre d'un homme repêché à l'ancien port    Qui veut canarder les ambulances ?    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme
Publié dans El Watan le 25 - 01 - 2021

Les œuvres universitaires, décriées par les étudiants, représentent annuellement environ 110 milliards de dinars, soit près d'un tiers du budget du secteur de l'enseignement supérieur.
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a annoncé, hier, que le projet de réforme des œuvres universitaires, l'un des points noirs du système universitaire algérien, sera prêt «avant la fin de l'année», après sa finalisation par un groupe de travail.
«A moyen terme, nous réfléchissons sur une profonde réforme des œuvres universitaires à travers ses quatre aspects, à savoir les bourses, l'hébergement, la restauration et le transport. Au titre de la rentrée universitaire, nous avons installé un groupe de travail qui est en train de réfléchir sur cette vision de la réforme des œuvres universitaires», a-t-il indiqué lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale.
Ce groupe, composé des représentants des universités, ceux des œuvres universitaires et des experts, doit compléter son travail par des études de terrain pour avoir un «projet complet et bien structuré», d'après lui. Le projet de réforme des œuvres universitaires sera «prêt avant la fin de l'année», a-t-il ajouté.
Les œuvres universitaires, décriées par les étudiants, représentent annuellement environ 110 milliards de dinars, soit environ un tiers du budget du secteur de l'enneigement supérieur, selon M. Benziane. «Nous essayons de faire attention à la rationalisation des moyens financiers. Il est important de voir cet argent aller vers les étudiants», a souligné le ministre de l'Enseignement supérieur.
A court terme, son département ministériel compte investir dans l'«amélioration de la gouvernance» au niveau des œuvres universitaires.
De l'avis de tous, la qualité des services d'hébergement au niveau des cités universitaires, de la restauration et du transport universitaires laisse à désirer.
En août dernier, le président Tebboune avait «instruit le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à procéder à des réformes structurelles profondes du secteur, et ce, dans les plus brefs délais et dans la concertation la plus large possible, sans perdre de vue l'indispensable réflexion globale sur celles du système des œuvres universitaires», selon le communiqué de la Présidence.
Les réformes souhaitées passent par la «rationalisation des dépenses et l'amélioration des prestations fournies aux étudiants, allant de l'hébergement au transport».
Le chef de l'Etat a insisté aussi «sur le besoin de procéder à la révision du dispositif de transport universitaire et d'envisager de nouvelles solutions qui évitent les situations de monopole et favorisent la concurrence». Le transport universitaire a été confié, durant plusieurs années, à l'entreprise de l'homme d'affaires Tahkout Mahieddine, poursuivi dans plusieurs affaires liées à la corruption.
Interrogé sur le système LMD (Licence-mastère-doctorat), Benziane a reconnu que ce système d'enseignement «n'a pas atteint ses objectifs parce que les mécanismes d'évaluation qui devaient l'accompagner n'ont pas été mis en place». Cependant, il est hors de question de l'abroger, en dépit des appels formulés par des universitaires.
Le ministre préfère plutôt parler d'amélioration du système LMD. «Tout système est perfectible (...). Dans un premier temps, nous apporterons les correctifs nécessaires en vue d'aller vers sa philosophie initiale», a expliqué Abdelbaki Benziane.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.