Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Présentation de Viols et filiations – Incursions psychanalytiques et littéraires en Algérie
Deux séances de dédicaces prévues à Alger et Tizi Ouzou
Publié dans El Watan le 04 - 03 - 2021

A l'occasion du 8 Mars, Journée internationale des droits des femmes, les éditions Koukou annonce l'organisation de séances de dédicaces de l'esssai Viols et filiations – Incursions psychanalytiques et littéraires en Algérie, de Christiane Chaulet Achour et Faïka Medjahed.
Les séances sont prévues à Tizi Ouzou : librairie Multilivres/Omar Cheikh (centre-ville), le samedi 6 mars à 13h30, en présence de l'auteure Faïka Medjahed. A Alger, la séance se tiendra à la librairie des Beaux-Arts d'Alger (28, rue Didouche Mourad), le lundi 8 mars à 14h.
L'essai fort intéressant publié par la très sérieuse maison d'édition Koukou, dirigée par Arezki Aït Larbi, se propose de «juxtaposer deux expériences de vie, à la fois personnelles et professionnelles», explique l'éditeur. Les deux auteures, dont l'érudition dans leurs domaines respectives est appréciée de tous, ont mis en parallèle dans ce texte touffu «des récits de vie écoutés, transcrits et analysés d'une partie, et ceux lus et analysés dans des fictions, dans la société algérienne, autour de deux noyaux durs : le viol et la filiation».
«Viols et filiations revendique donc son hétérogénéité, son parti pris, artisanal et personnel. Il espère néanmoins permettre une meilleure compréhension de quelques-unes des difficultés de la société algérienne d'aujourd'hui, à partir de textes de ses acteurs et actrices», tranche l'éditeur. Auteur prolifique, Christiane Chaulet Achour est connue pour ses nombreux travaux sur la littérature algérienne d'expression française.
Parmi ses ouvrages, que des étudiants en littérature consultent avec grand intérêt, figure Mouloud Feraoun, une voix en contrepoint, Anthologie de la littérature algérienne de langue française – Histoire littéraire et anthologie (1834-1987), fruit de sa thèse ; Albert Camus, Alger. L'Etranger et autres récits.
De son côté, Faïka Medjahed est psychanalyste-clinitienne. Elle œuvre, comme l'explique M. Aït Larbi, dans sa pratique clinique à dévoiler ce que cache la répétition, pour en défaire l'étau et permettre l'éveil d'un sujet et d'un groupe bien vivant.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.