Allègement des hôpitaux: vers la reconsidération des services d'urgences de proximité    Sétif : le spectacle "Rassassat ghadr" reproduit le début des massacres du 8 mai 1945    Fedissah: La question sahraouie ne peut être résolue que par un référendum d'autodétermination    L'Allemagne demande des explications au Maroc au sujet de la décision de convocation de son ambassadeur à Berlin    Découverte du cadavre d'une personne à Oued Mitar à Boussaâda    Real : Zidane prêt à s'en aller si le club l'exige    ASO Chlef : Un gardien de but à la rescousse    Habitudes de consommation durant le ramadhan à Constantine : Quand la galette fait de l'ombre au pain    Visite du ministre de l'habitat à Biskra : Remise des clefs de 1735 logements sociaux    MC Alger – WA Casablanca : Avancé pour ce vendredi    Législatives: le délai pour l'examen des dossiers de candidatures prend fin dimanche    Les massacres du 8 mai 1945 en Algérie, une continuité des grandes répressions de la conquête française    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Tirage au sort lundi au Caire    Doigts de kounafa    Un nouveau recteur pour Tizi    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Des choix budgétaires très compliqués    Lourdes accusations contre les syndicats    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    CFA : Première réunion lundi    Le CNRC veut assainir la liste des importateurs    Forte mobilisation à Alger    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Santé: Lancement du Registre des refus de don d'organes    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Les mises en garde du gouvernement    Le gaspillage atteint son apogée    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    L'ambassadeur du Mozambique à Annaba    Les slogans sortis de laboratoires    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    La pasionaria Djamila Boupacha    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le wali d'Annaba l'a déclaré Officiellement : 39 assiettes foncières restituées au domaine public
Publié dans El Watan le 01 - 04 - 2021

«Dans le cadre de la lutte contre la corruption et le détournement des biens publics, les tribunaux administratifs à travers tout le territoire national ont statué jusqu'au 21 mars 2021 dans 835 affaires. Ce qui a permis la récupération d'une superficie de 19.940.000 m2 (plus de 19 millions m2) soit 1994 hectares, en attendant les jugements des autres affaires, encore en instance», a indiqué samedi dernier le ministère de la Justice.
La wilaya d'Annaba a aussi participé dans ce cadre où «durant la même période, pas moins de 39 assiettes foncières, attribuées dans le cadre du Calpi et du Calpiref, ont été restituées au domaine public par voie de justice», avait déclaré récemment Djamel-Eddine Berimi, en marge d'une rencontre des opérateurs économiques de la nouvelle ville Benmostepha Benaouda (ex-Draa Erriche) et la cellule d'écoute qu'il préside hebdomadairement.
Par ailleurs, le tribunal administratif relevant de la Cour de justice d'Annaba a statué sur quelque soixante-dix affaires contre de faux investisseurs, a ajouté le chef de l'exécutif.
Les jugements ont trait particulièrement à «l'annulation des contrats de concession donnant lieu à la récupération des biens publics dont les bénéficiaires ont violé leurs engagements contractuels, en enfreignant les dispositions de l'Ordonnance 08-04 du 1er septembre 2008», a expliqué le ministère de la Justice. Dans la wilaya d'Annaba, notamment le chef-lieu, il y a encore plusieurs cas de «non-réalisation de projet dans les délais légaux».
Il en est ainsi des promotions immobilières dont l'attribution date de 2016, sinon avant, pour la réalisation de plusieurs centaines de logements promotionnels.
Cinq années après, aucun logement n'a été réalisé et les terrains de plusieurs hectares sont encore à l'état vierge. Pis, ces assiettes ont été attribuées dans des zones où aucune commodité n'a été mise en place, notamment les réseaux d'assainissement, les écoles et les infrastructures d'accompagnement.
N'est-il pas judicieux de les restituer au domaine public et les attribuer pour abriter d'autres projets plus utiles, créateurs de richesses et d'emplois ?
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.