«Oui, nous soutenons le candidat Bouteflika»    Le temps et la diversion    Boumerdès en effervescence pour un poste de sénateur    Pagaille dans les gares    Discussions pour une meilleure attractivité à l'investissement dans le bassin occidental de la Méditerranée    «L'Afrique doit prendre ses responsabilités»    Censure, autocensure et réserves...    Une éclatante résurrection    Médaille d'argent pour les Algériens Ould Kouider et Lamri    L'ASO Chlef reprend les commandes    Les pétards inondent le marché à Mostaganem    Arrestation de deux personnes pour avoir saccagé 20 véhicules    Un jour, la mer vous engloutira à votre tour!    L'énigme fascinante    Djemaâ Djoghlal, la mémoire de l'Aurès    Traitement du diabète : Pénurie d'hémoglobine glyquée    Sénatoriales : les candidats du FLN et du RND connus    El-Bayadh: Un dépôt de stockage de carburant avant la fin de l'année    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Alger: Libération d'enfants subsahariens prisonniers de réseaux de traite humaine    La présidentielle s'emballe    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La confrérie des Gnawa : entre les directives du culte et le folklore du spiritisme    La DGSN dément le décès d'un policier    «Sans la proclamation en Algérie de l'Etat de Palestine, nous ne saurions pas là aujourd'hui»    Athlétisme : collège technique national 2018-2019    Victoire du CRBDB devant l'OMSM    46 personnes de différentes nationalités arrêtés dans le sud du pays    Une atteinte à l'ordre public    Démantelèlement d'une bande de malfaiteurs    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Lenteur dans la régularisation des constructions    Un cours au-dessus de 50 dollars permet une réduction partielle du déficit budgétaire    Inauguration de la première unité de production d'accessoires de câbles    Triptyque décisif pour la stabilité et la relance économique de la Libye    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Ghardaïa : Valoriser les plantes aromatiques et médicinales et des agrumes    Préparation JO-2020 et JM-2021: "300 milliards de centimes déjà débloqués par le gouvernement"    Bourses : Les places européennes refroidies par le Brexit    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ratification d'accords de coopération avec plusieurs pays : Le Président Bouteflika signe plusieurs décrets    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    18ème Salon de l'automobile du 9 au 15 décembre à Oran : La production nationale à l'honneur    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    Le temps n'a pas d'âge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ténès
Le projet d'AEP paralysé par une grève
Publié dans El Watan le 07 - 08 - 2005

Déjà confronté à un retard considérable, le projet d'alimentation en eau potable du littoral ouest est, depuis une semaine, paralysé par une grève observée par les travailleurs de l'entreprise privée Kougc en charge des travaux de pose des canalisations et de réalisation des ouvrages hydrauliques.
Celle-ci, dont la direction générale est implantée à Hydra (Alger), a déjà connu, ces derniers temps, des mouvements similaires en raison de problèmes financiers. Au nombre de 300, les grévistes ont organisé hier un sit-in devant le siège de leur employeur à Sidi Akkacha, au sud de Ténès, pour exiger le paiement de leurs salaires des trois derniers mois. « Devant les promesses non tenues, le premier responsable de l'entreprise a préféré s'enfuir et laisser les travailleurs livrés à eux-mêmes, sans aucune ressource. Cela a trop duré et nous ignorons les causes des retards successifs dans le versement des salaires. Pourtant, nous nous sommes sacrifiés pour ce projet en travaillant même les week-ends et les jours fériés », nous a indiqué un chef de chantier, entouré de ses collègues. Le directeur et son adjoint étaient effectivement introuvables au siège de Kougc. En leur absence, les responsables présents se sont abstenus de toute déclaration à la presse. On saura tout de même que l'entreprise est en butte à de sérieuses difficultés financières qui l'empêcheraient d'honorer ses engagements aussi bien vis-à-vis de ses travailleurs et sous-traitants que de ses partenaires habituels. Le chef du projet, M. Benbouabdellah, représentant l'Agence nationale des barrages, dont le siège est mitoyen de celui de Kougc, affirme, pour sa part, que son organisme a procédé récemment au règlement de deux situations de travaux de ladite entreprise. Il estime que le projet tire à sa fin et sera achevé vers la fin de ce mois après avoir connu « un retard de quelques mois dû à la présence d'un sol rocheux sur le tracé du couloir Ténès-Sidi Abderrahmane-El Guelta, sur une largeur de 55 km ». C'est la seconde phase de l'opération d'alimentation en eau potable du littoral et du nord de la wilaya à partir du barrage de Sidi Yacoub, situé au sud-ouest de Chlef. La première tranche, rappelons-le, s'est achevée en avril dernier et a touché six localités situées sur l'axe Chlef-Ténès. Les quantités d'eau transférées à ce jour s'élèvent à plus de 800 000 m3, dont 266 198 m3 pour la ville côtière de Ténès. Néanmoins, ce qui préoccupe le plus les responsables de l'ANB, c'est la baisse du niveau de cet ouvrage hydraulique, qui ne dépasse guère les 20 millions de mètres cubes sur une capacité globale de 280 millions de mètres cubes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.