Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le confinement partiel reconduit jusqu'au 13 juin en Algérie    Foot-Coronavirus: Zetchi prend part à une réunion FIFA-UNAF-WAFU    DGF: quelque 3000 incendies ont dévasté plus de 21.000 h en 2019    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Message sur Twitter du MAE espagnole supprimant le drapeau sahraoui: le Polisario proteste officiellement    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Foot: "l'enregistrement sonore n'est pas un faux", se défend Saâdaoui    Covid-19: l'affaire de l'organisation d'une soirée à Oran devant le juge d'instruction    Sahara occidental: une ONG dénonce les pratiques illégales des multinationales qui nourrissent l'occupation    Covid19: 140 nouveaux cas, 148 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h    Théâtre d'Oran: "Qitar Eddounia", nouvelle production pour enfants    Programmes télévisés français: le PLJ soutient la décision de l'Algérie de rappeler son ambassadeur en France    Foot : réunion du Bureau Fédéral de la FAF dimanche en visioconférence    Documentaire sur le Hirak: la presse nationale dénonce une campagne haineuse contre l'Etat algérien et ses institutions    Palestine/Covid-19: les portes d'Al-Aqsa ouvriront dimanche prochain    Le harcèlement des activistes continue    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    Biskra, la Mitidja du Sud    l'Algérie poursuivra l'utilisation du protocole thérapeutique à base de chloroquine    CANADA : à 14 ans, elle est élue jeune ministre de l'Environnement à Pointo    Argentine : le nord subit une sécheresse majeure    Sept défenseurs de la nature récompensés aux Oscars de l'Environnement    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    Rapatriement: Arrivée mercredi à Alger de 300 Algériens bloqués à Londres    Mascara: 6 malades guéris du Covid-19 quittent l'hôpital    Une fillette tombe du 3ème étage d'un immeuble    Pouvoir et géopolitique - Hirak : jeux et enjeux    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Pour non-respect des mesures de confinement: 8.237 personnes interpellées durant le mois de Ramadhan    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les habitants de la cité Makhat protestent    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève de trois jours à partir d'aujourd'hui
Agents communaux
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2011

Le Syndicat national des fonctionnaires des communes (SNFC), affilié au Syndicat national du personnel de l'administration publique (Snapap) entamera à partir d'aujourd'hui une grève de trois jours qui touchera toutes les communes à l'échelle nationale.
Le secteur compte plus de 500 000 fonctionnaires dont 50% ne touchent pas un salaire supérieur à 9000 DA.
Ces fonctionnaires des APC, si l'on croit Ali Yahia, porte-parole du syndicat, vont prendre part massivement à ce débrayage pour exiger la satisfaction de leurs revendications.
Cette initiative extrême de contestation est motivée, précise-t-on, par la dégradation du pouvoir d'achat des travailleurs communaux qui n'arrivent plus à faire face au coût de la vie et à la précarité de l'emploi des vacataires et contractuels.
Ainsi, au vu de la loi 90/02 relative à la prévention et au règlement des conflits collectifs de travail et à l'exercice du droit de grève, aucune réponse concrète n'a été donnée aux revendications des travailleurs communaux qui ont été marginalisés et exclus de toutes les augmentations salariales de la fonction publique.
«En plus de notre situation socioprofessionnelle qui est très alarmante, nous continuons à subir le mépris et la marginalisation des pouvoirs publics qui n'ont jamais tenu leurs promesses», note Ali Yahia.
Le syndicat dénonce le retard flagrant (plus de trois ans) pour la promulgation du statut particulier et du régime indemnitaire des communaux contrairement aux autres secteurs de la fonction publique, comme il déplore le non-respect des lois de la République relatives à l'exercice du droit syndical et le droit des travailleurs de se constituer en syndicat dans plusieurs établissements publics et institution de l'Etat et s'insurge contre leur exclusion dans l'élaboration du statut particulier et de toutes les lois relatives au monde du travail tel que le nouveau code du travail ainsi que l'exploitation des travailleurs par le recours aux recrutements entre autres, dans les cadres du filet social, emploi de jeunes, pré emplois... «Le plus haut salaire du cadre de l'APC ne dépasse pas les
30 000 DA. Certains employeurs touchent 9000 DA alors qu'ils sont en poste depuis plus de 20 ans.
Ces salaires sont dérisoires, Le SNMG a été relevé à 15 000 DA, mais des milliers de fonctionnaires continuent de percevoir un salaire indécent en raison de l'article 87 bis qui définit le SMIG comme accumulation du salaire de base et des indemnités», note le chef de file du syndicat. Les revendications du SNFC se résument en sept points : la défense des libertés syndicales et du droit de grève, l'intégration des contractuels et vacataires en poste, la promulgation du statut particulier des communaux avec la révision de la classification catégorielle, la promulgation du régime indemnitaire, le maintien de la retraite sans condition d'âge, l'abrogation de l'article 87 bis de la loi 90/11 qui empêche l'augmentation du SNMG et, enfin, la réintégration des syndicalistes licenciés arbitrairement et leur réhabilitation dans leur droit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.