Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Renforcer la recherche scientifique    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Modeste engouement    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Le Président biélorusse souligne le devoir d'aider les réfugiés en difficulté    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Faible participation, pas d'incidents    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    Les Algériens offusqués    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    La France a mal à l'outre-mer    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Après la menace de suspension de la FAF par la FIFA
Guidoum et Raouraoua s'assoient autour d'une table
Publié dans El Watan le 10 - 12 - 2005

Le bras de fer MJS-FAF a pris une tournure inattendue, suite à l'accélération des événements à la veille du week-end. Mercredi soir, la FIFA, par son président Joseph S. Blatter, a menacé la FAF de suspension « si l'assemblée générale élective du 22 décembre ne se tenait pas à la date prévue et conformément aux statuts de la FIFA ».
Hier, le président de la FAF a fait savoir qu'une réunion MJS-FAF aura lieu dimanche (demain) pour tenter de trouver une solution au problème de la FAF. Le « geste » de la tutelle est survenu mardi, c'est-à-dire un jour avant la mise en garde de M. Blatter. Le MJS aurait souhaité que la rencontre entre les deux parties se tienne ce jour, samedi 10 décembre. Elle aura finalement lieu dans vingt-quatre heures à la demande du président sortant de la FAF, Mohamed Raouraoua. Le rendez-vous de demain à la place du 1er Mai prend, de ce fait, une tournure importante, pour ne pas dire capitale, dans la voie d'un retour à la normale. Rappelons que les relations MJS-FAF sont tendues depuis plusieurs mois. De toute façon, cette réunion arrive à propos. En effet, jeudi, la FAF a reçu une notification de la FIFA au sujet de la menace de suspension (réelle) qui pèse sur elle dans le cas où l'assemblée générale élective, prévue le 22 décembre, ne se tiendrait pas pour une raison ou une autre. La missive de l'instance basée à Zurich ne laisse pas de doute sur les intentions de la FIFA. A priori, l'ordre du jour devrait tourner autour de la question : que faire pour que la FAF ne soit pas sanctionnée ? Le rétablissement du dialogue MJS-FAF est une excellente chose, après les durs moments traversés par les deux parties. Alors que la rupture semblait consommée, voilà que les deux acteurs se retrouvent (malgré eux ?) autour d'une table pour trouver une solution qui évitera à l'Algérie et à la FAF une autre humiliation. La « normalisation » de la situation ne sera que bénéfique pour le retour au calme et ce dans l'intérêt du ballon rond. Les responsables qui se mettront autour de la table, demain, vont dialoguer directement et tenter de trouver ensemble des solutions que tous les acteurs du ballon rond appellent de leurs vœux. La mission s'annonce extrêmement difficile eu égard aux récentes et fraîches hostilités qui ont marqué les relations entre les deux parties. Aujourd'hui, l'enjeu dépasse le cadre étroit des personnes. Il s'agit, avant tout, d'allier les efforts pour éviter l'écueil de la FIFA. Cela reste possible. Une fois qu'une solution sera dégagée, la FAF prendra soin de la transmettre à la FIFA qui l'étudiera par son comité d'urgence qui est l'organe permanent entre deux réunions du comité exécutif. Toute négociation passera par le respect des statuts actuels de la FAF qui sont en conformité avec ceux de la FIFA. Il n'est pas exclu que la date de l'assemblée générale élective de la FAF, prévue le 22 décembre, soit reportée. La FAF se chargera d'obtenir le feu vert de la FIFA.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.