L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Ben Ali promu général d'Armée: Chanegriha confirmé dans le poste de Chef d'état-major de l'ANP    Dans l'attente de leurs procès: Plusieurs détenus du Hirak remis en liberté    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    Se protéger pour protéger les autres    Tébessa: L'éternel problème d'eau    Bouira: Des activités des marchés à bestiaux et des centres commerciaux suspendues    Ils étaient exposés dans un musée à Paris: L'Algérie récupère les crânes de 24 de ses résistants    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    ;413 contaminations, nouveau record quotidien    l'Algérie a honoré sa dette    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SETIF : Une septuagénaire repêchée d'un puits    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Le schiste américain dans le rouge    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn El Hammam : Les fruits et légumes toujours chers
Tiziouzou : les autres articles
Publié dans El Watan le 13 - 09 - 2011

Même si certains parlent de baisse des prix des fruits et légumes, dans certaines régions, le consommateur de Ain El Hammam n'en a pas senti les effets.
Amorcée dès le début de l'été, la flambée des prix des légumes qui a laminé les portefeuilles, durant le mois de carême, poursuit son inexorable ascension.Le marché hebdomadaire de la ville, véritable baromètre, devient difficilement «accessible». Hormis l'aubergine à 50 Da le kilo, le reste des légumes tels les poivrons ou la tomate de bas de gamme, dépasse les quatre vingt dinars (80 DA). Même s'il n'est pas considéré comme aliment de base, le choux fleur ne descend pas des cent dinars (100 DA) pendant que les haricots font le yoyo entre 80 et 120 dinars.
Plus chères que durant le Ramadhan, la carotte et la courgette ont atteint les 80 DA.Quant aux fruits de qualité, ils deviennent tout simplement inaccessibles aux petites bourses. La banane à 140 DA, la pomme à 180 DA en passant par le raisin à 160 DA renvoient les pauvres vers les étals des fruits locaux, bon marché. On sent que la précarité gagne de plus en plus de ménages.
Ainsi de nouvelles habitudes prennent forme. «De plus en plus de clients limitent leurs achats à quelques poivrons et tomates ou deux (2) pommes (juste pour un malade). Ceux qui s'approvisionnent à coup de kilos se raréfient», nous dit un marchand qui semble regretter de voir une telle situation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.