Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie poste : manque de liquidités à Chlef et à Ghazaouet
Chlef : les autres articles
Publié dans El Watan le 28 - 03 - 2012

Des pannes récurrentes obligent les usagers à attendre de longues heures stressantes pour effectuer leurs transactions postales.
Tout le monde croyait que la crise des liquidités avait été surmontée. Il n'en est rien à Chlef puisque l'on assiste au même spectacle désolant devant les recettes postales, notamment au centre financier d'Algérie Poste situé au cœur de la ville. Une file interminable s'y forme quotidiennement, avec son lot de disputes et de longues attentes. La chaîne est telle qu'elle déborde sur la chaussée, entraînant de sérieuses perturbations de la circulation. On y trouve des retraités, des enseignants et de simples salariés. Ils se rabattent tous sur le centre principal de Chlef car, selon eux, les autres structures de paiement au niveau des quartiers périphériques sont confrontées à la même pénurie de liquidités.
Les mêmes scènes sont visibles devant les distributeurs automatiques des billets de banque qui sont généralement soit en panne, soit à court d'argent. Dans l'ensemble, les usagers se plaignent du manque d'argent et du calvaire qu'ils vivent au quotidien. Ils affirment que le problème a tendance à devenir plus fréquent sans que les autorités ne daignent y mettre fin. Pour leur part, les préposés au guichet soulignent qu'il y a une forte demande et que l'entreprise s'emploie à satisfaire au maximum sa clientèle. À Ghazaouet, ces failles récurrentes, rencontrées dans ce bureau de poste, contraignent les usagers à attendre de longues heures stressantes pour effectuer leurs transactions postales.
Un service précaire
À chaque fin de mois, au moment où les payes tombent, le bureau de poste de Ghazaouet, notamment l'aile réservée aux chèques postaux, offre une image qui ne reflète nullement les efforts consentis par Algérie Poste pour améliorer sa qualité de service. Quotidiennement, une centaine de personnes, entassées dans un espace exigu et désagréable, attendent dans un brouhaha indescriptible, des heures durant, pour encaisser leur dû. On n'entend qu'insultes, appréciations négatives sur les services publics dans un climat insoutenable de mécontentement général. «C'est de l'humiliation pure et simple ! On a l'impression de quémander notre dû», grogne un client. «Cela fait deux jours que je quitte mon travail avant l'heure pour encaisser mon chèque mais en vain», se désole un autre. En effet, les clients subissent les désagréments des longues et interminables chaînes humaines devant les guichets dans des conditions lamentables avant d'entendre l'éternel refrain «la connexion est interrompue» ou «il n'y a plus d'argent».
Le bureau de poste de Sid Amar, conçu en principe pour désengorger celui de la ville, souffre éternellement du manque de liquidités. Le GAB, le Guichet automatique de billets, censé rendre service, est souvent en panne. Face à ces défaillances, certains usagers sont parfois obligés de parcourir des kilomètres pour se rendre à Nedroma, Khoribaou Dar Yaghomracen, pour encaisser leurs chèques. Mais faut-il encore que l'argent y soit disponible!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.