Plus de 250 adhérentes à la Cellule d'accompagnement de la femme rurale    «Atal ne partira pas l'été prochain»    Les défis de la gestion de la LFP en question    Zerouati officialise son retour à la tête du club    Arrestation de deux éléments de soutien aux groupes terroristes à Tin-Zaouatine    Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Real Madrid: Benzema titulaire à Majorque, pas Varane    L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les Verts veulent réaliser l'exploit à Berkane    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un patrimoine qu'il faudra prendre à bras-le-corps
Forêts Baïnem et Bouchaoui
Publié dans El Watan le 22 - 03 - 2006

Après une période de léthargie suite à la conjoncture défavorable qu'a connue le pays, la forêt semble, ces derniers temps reprendre ses droits. La forêt de Baïnem constitue une réserve naturelle qui s'étend sur 504 ha. Le public peut d'ores et déjà profiter de cet espace bucolique.
Depuis trois années, plusieurs hectares sont reboisés de manière cyclique, surtout les espaces arboricoles qui ont été décimés lors de la dernière décennie. Une pépinière expérimentale de plants forestiers est d'ailleurs installée dans cette belle enceinte pour étudier, suivre et améliorer le comportement des espèces (feuillus et résineux), d'une part, et répondre à la demande des organismes, associations écologiques et autres institutions publiques ou privées en matière d'assistance scientifique, d'autre part. Il est prévu aussi, de créer un musée qui regroupe différentes espèces forestières et ce, en enrichissant l'arboretum avec une collection qui servira d'appoint pour les pédagogues. Une manière de sensibiliser le mouvement associatif environnemental et les enfants notamment, quant à l'importance de cette entité écologique qui fait défaut au sein de notre milieu urbain. Le plan d'action de la circonscription de Baïnem porte depuis 2004 sur l'aménagement des pistes carrossables, des aires et parcours sportifs, l'équipement de la forêt en points d'eau, la régénération de certaines espèces sylvicoles comme l'eucalyptus et le chêne-liège. Il s'agit aussi d'ouvrir des espaces récréatifs et pédagogiques qui épousent la nature du site naturel. Cet espace profitera au public qui, espérons-le, saura préserver cette entité écologique qui demeure l'une des plus importantes de ce patrimoine forestier constitué d'une strate arborescente comme le pin d'Alep, le pin pignon, le pin des Canaries, l'eucalyptus, le cyprès, et d'une strate arbustive formant le maquis.
Forêt Bouchaoui, un espace récréatif
Rappelons qu'une trentaine de sites (bois et forêts) de 2000 ha relèvent de la circonscription de Baïnem dont Bordj Poloniac, le Parc zoologique, la forêt Bouaârioua, le Paradou, le Ravin de la femme sauvage, etc. Quant à la superficie des sites forestiers répartis entre bois et forêts dans la wilaya d'Alger, elle avoisine les 5500 ha. La forêt est ce cadre enchanteur qui constitue notamment pour les familles un lieu d'évasion, de farniente et de décompression. Bouchaoui, à un jet de pierre de la plage, constitue un cadre agréable de détente et de farniente pour une catégorie de gens qui préfèrent, pour des raisons diverses, se « mettre au vert » et se prélasser au milieu d'un décor « déstressant ». Depuis deux ou trois ans, le sentiment de sécurité conforte les gens à côtoyer de nouveau ces endroits publics et la forêt de Bouchaoui semble, depuis, offrir cette opportunité. Ce qui explique la grande affluence vers ce lieu convoité, notamment les week-ends. En effet, un poste de gendarmerie élit ses quartiers à l'entrée de la forêt et les éléments de ce corps sillonnent en permanence le dédale des sentiers pour déloger les éventuels trublions et dissuader les potentiels coupe-jarrets et autres prédateurs qui, il y a quelque temps, sévissaient impunément dans les parages. Dans ce cadre enchanteur et loin de la nuisance acoustique de la ville, les familles peuvent désormais se dégourdir les jambes, s'attabler autour de rafraîchissements dans les cafés à l'aspect rustique et s'offrir quelques activités de loisirs open-air, comme les petites randonnées équestres qui génèrent la joie des enfants. Cependant, la fausse note réside dans « le comportement aux antipodes du civisme qu'affichent certaines gens à l'égard de ce patrimoine forestier », nous dit un agent de surveillance. Ceux-là mêmes qui, enchaîne-t-il sur un air dépité, trouvent un malin plaisir à porter atteinte à cette entité écologique, en abandonnant les résidus de leur repas et autres détritus sur les lieux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.