Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Constantine : Allaoua Zermani réalise la pièce El Kelma
Constantine : les autres articles
Publié dans El Watan le 01 - 11 - 2012

La pièce «El Kelma», créée et jouée il y a 28 ans par toute une équipe de comédiens et artistes, -qui avaient façonné l'âge d'or du théâtre régional de Constantine en lui donnant toute sa dimension humaine -, sera revisitée, mais cette fois-ci avec une nouvelle vision, d'autres éléments, une nouvelle portée didactique, en rapport avec les bouleversements tous azimuts qu'a eu à vivre la société algérienne depuis l'Indépendance.
C'est le talentueux comédien Allaoua Zermani qui se lance, pour la première fois, dans la réalisation à travers ce travail dramaturgique, qui demeure une référence dans les annales du TRC. Il est d'ores et déjà immergé dans le travail scénique d'El Kelma, dont la générale est prévu, nous confirme M. Ramdani, directeur du TRC, pour décembre prochain, dans le cadre de l'année du cinquantenaire de l'Indépendance.
La pièce subira de grands changements au niveau de la distribution, du jeu, des comédiens… Allaoua Zermani, fébrile, enthousiaste et pressé, nous en parle succinctement : «Vingt-deux comédiens, des jeunes pour la plupart, joueront dans la pièce.
Nous voulons encourager les jeunes talents, les accompagner, et assurer une relève pour le TRC; dans ce premier travail de réalisation, je veux introduire de nouveaux éléments, montrer aussi, sans flagornerie aucune, qu'à côté du marasme, de belles choses ont été réalisées en Algérie.» Par ailleurs, de grands comédiens, parmi ceux qui ont fait la renommée dramaturgique de la ville du Vieux Rocher, en l'occurrence Abdelhamid Habbati, Antar Hellal et Noureddine Bechkri, -que nous avons rencontrés, dimanche, à la station régionale de l'ENTV lors de la célébration de ses 50 ans d'indépendance-, nous livreront aussi un brin sur ce projet.
«La pièce raconte l'attente terrible d'un vieux maquisard, à qui on avait donné la parole solennelle, ou la promesse (El Kelma) de remettre, -dès l'indépendance-, debout son village qui avait subi les atrocités du colonialisme; tous les jours il se rend sur la route et attend ; il attend à l'infini qu'arrivent enfin des équipes de travailleurs pour rendre la joie aux villageois, reconstruire leur microcosme… » Selon Habbati, la pièce, sans aller jusqu'à l'absurde beckettien de la condition humaine, abordera un sujet plus que jamais d'actualité : le devenir de la société algérienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.