«L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières»    Les députés valorisent l'engagement du Gouvernement de présenter la Déclaration de politique générale    Foot/ CHAN 2022: Algérie-Libye en ouverture le 13 janvier au stade de Baraki    Coronavirus: 3 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    ONPO: 335 agences de tourisme autorisées à organiser la omra de l'année 1444 de l'hégire    La conjoncture difficile n'a pas eu raison de la détermination de l'Etat à préserver son caractère social    Escalade sioniste en Palestine: le silence de la communauté internationale déploré    «Toutes les conditions sont réunies pour son succès»    Ghardaïa: Deux morts et 17 blessés dans un accident de la route près de Mansoura    L'Algérie avance sur la voie de la véritable pratique démocratique    Benabderrahmane :«Près de 4 milliards USD à fin août 2022»    Ministère de l'Industrie: institution d'un comité de pilotage stratégique des filières textiles et cuir    Man City : Le taux de réussite délirant de Haaland    Real : Ancelotti n'accuse pas Benzema    Man City - Guardiola : "Certains joueurs n'étaient pas bons"    Benabderrahmane entame son grand oral    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    Ligue 1: l'ESS et le CSC se neutralisent, la JSK signe sa première victoire    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Tiaret: L'appel des travailleurs de l'ONDECC    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    La pomme de terre victime de la pluie    Front social: La CSA veut être associée au dossier de revalorisation des salaires    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Benabderrahmane au charbon    Anouar Malek arrêté en Turquie    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Verdict le 5 octobre    Un week-end pour la propreté    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Tirage clément pour l'Algérie    Nne E.N. New-look?    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Instantané : Baba Merzoug, les clés d'Alger et Boubaghla
Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 03 - 01 - 2013

Baba Merzoug, le plus grand canon de l'artillerie algéroise datant du XVIe siècle et transféré en France en 1830 par l'occupant, devrait être rapatrié à Alger en 2012, à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie», avait confié, en octobre 2011, le président de la fondation Casbah, Belkacem Babaci, au Forum d'El Moudjahid. Mais la pièce emblématique, intégrée dans le patrimoine historique de la défense française, continue à faire couler beaucoup d'encre. Couronné du coq gaulois, le canon légendaire trône depuis 1833 à Brest, dans l'enceinte du complexe naval de l'Arsenal.
Les deux Etats s'étaient dit sensibles à ce sujet, mais rien d'officiel sur cette restitution. L'imbroglio historico-politico-juridique a fini par entourer la Consulaire ou Baba Merzoug, selon l'une ou l'autre rive. La société civile algérienne, par le truchement d'un comité de pétitionnaires, avait formulé des demandes de restitution de cette pièce. On est en 2013 et point de retour de ce canon, considéré par certains comme un joyau de l'industrie militaire, fabriqué à Dar En'has. Idem pour les clés d'Alger remises par le Dey Hussein à l'armée française, après la capitulation de la ville en 1830.
«Les clés d'Alger, que François Hollande voulait donner à Abdelaziz Bouteflika lors de son voyage en Algérie les 19 et 20 décembre 2012, sur fond de relance d'amitié, sont aujourd'hui la propriété du Musée de l'Armée à Paris, un bien «inaliénable» et «imprescriptible», selon l'Elysée, sauf en cas de déclassement. C'est une «ghanima» ou butin de guerre, toujours selon la France, contrairement au ministère de la Culture algérien qui considère que la pièce a «fait l'objet d'une exportation illicite». Autrement dit, «un transfert de propriété forcé résultant de l'occupation d'un pays par une puissance étrangère», explique Mourad Betrouni, responsable de la direction de la protection légale des biens culturels. «Il serait judicieux de parler de retour et non de restitution», dit-il, mettant l'accent sur le non-enregistrement de la pièce dans l'inventaire général des biens culturels, ni dans l'inventaire général des biens mobiliers domaniaux de l'Algérie.
Les deux thèses (algérienne et française) se télescopent. Reste à savoir si la question du retour de ce patrimoine ne revêt pas une charge symbolique de capitulation en porte-à-faux avec le 50e anniversaire du recouvrement de l'Indépendance. Dans ce sillage, faut-il rappeler que le Musée national d'histoire naturelle de Paris, tout près de la Grande mosquée de Paris, renferme au sein de ses collections dites «ethniques» des restes de figures de proue de la résistance algérienne de la fin du XIXe siècle, dont les crânes de Chérif Boubaghla, Cheikh Bouziane et autres Moussa Al Darkaoui, que ni le ministère des Moudjahidine ni l'ONM n'ont daigné utile de revendiquer leur restitution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.