Grande mobilisation du hirak    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    Victoire impérative des Verts    La réactionmolle du bureau fédéral !    Le ministère déplore les appels à l'escalade    Premier décés en Italie, l'oms tire la sonnette d'alarme    PSG : Les joueurs recadrés par Leonardo    Nécessité pressante d'un réseau d'assainissement pour la zone industrielle de Hassi Ameur    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Serport annonce ses grands projets    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Report du derby USMA – MCA : Une décision politique    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    4morts et 32 blessés en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





500 km pour un passeport
Bordj Omar Driss (Illizi)
Publié dans El Watan le 10 - 01 - 2013

Il n'est pas facile de renouveler ses papiers administratifs lorsque l'on habite une région qui s'appelle Bordj Omar Driss.
Les habitants de la commune de Bordj Omar Driss, située à environ 500 km au nord-ouest du chef-lieu de la daïra d'In Amenas, sont victimes de l'éloignement de l'administration de leur lieu de résidence. En effet, les citoyens de cette localité sont dans l'obligation d'aller eux- mêmes au chef-lieu de la daïra pour retirer leur passeport biométrique et leur carte d'identité nationale, soit un parcours de 1000 km en aller et retour !
En raison de l'inexistence totale de moyens de transport entre cette commune et le chef-lieu de daïra, nous sommes obligés d'avoir recours à un chauffeur clandestin à un prix fort pour rejoindre la route nationale n°3 au lieu-dit Hassi
Bellagbour, à 80 km de Bordj Omar Driss et attendre un bus qui vient de Hassi Messaoud, mais quand il y a de la place pour le prendre à destination d'In Amenas. Ce parcours du combattant est à la fois pénible et dangereux, car les moyens de transport sont rares ou inexistants au lieu-dit Bellagbour. Avec toutes ces difficultés, les habitants de Bordj Omar Driss souffrent énormément pour rejoindre la daïra d'In Amenas. Pire encore, une fois à In Amenas, ils ne trouvent pas de structures d'accueil pour se reposer ; en attendant l'ouverture de la daïra ou le bus pour le retour, ils restent dehors, sans abri, sous les grandes chaleurs d'été ou le froid en hiver.
Les femmes et les personnes âgées sont les plus pénalisées par ces longs déplacements coûteux et harassants. Aussi, une intervention des autorités concernées est vivement souhaitée afin de rapprocher l'administration publique de l'administré et pour faciliter la circulation entre les pôles de la wilaya. Et surtout mettre fin à la souffrance des citoyens qui parcourent plusieurs kilomètres pour se faire établir une pièce administrative, perdant ainsi du temps et de l'argent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.