Sahara occidental: l'Algérie déplore l'incapacité de la Minurso à remplir sa mission    France-Allemagne : Les compositions probables    Football: la sélection du Liberia à pied d'oeuvre à Oran    Le Real prêt à chiper une cible du FC Barcelone ?    BEM à Alger: les épreuves débutent dans de bonnes conditions    La feuille de route du nouveau gouvernement    FLN, MSP et RND sur le podium    Les premiers résultats donnent le MSP en tête, suivi du Front El Moustakbal    Bonnes nouvelles du front pétrolier !    Les Canaris se compliquent la tâche en Ligue 1    Quatorze joueurs boudent la reprise des entraînements    À cause de l'Algérie, le sélectionneur sur la sellette    «L'APN doit veiller à l'indépendance de la justice»    Saisie de 4,1 kg de kif et arrestation de 13 personnes    Un espace public pour la vaccination contre la Covid-19    Mini-donuts    Youcef Lahrèche, un artiste impliqué dans la promotion de l'image touristique du Sud    Comédie, psychodrame et Histoire    Les gérants des salles des fêtes reviennent à la charge    L'Anade sensibilise les jeunes bénéficiaires de terre agricole    "La fin d'une des pires périodes du conflit", selon les Palestiniens    VERNISSAGE DE LA 3e EXPOSITION "INTRAMUROS" À DAR ABDELTIF    Azouz Begag ou la recherche de soi    "Tourisme et Voyages" met l'Algérie en haut de l'affiche    Le 21e Festival culturel européen à partir du 24 juin à Alger    Sit-in des souscripteurs du Q23 devant le siège de l'AADL    Bouira : Le programme PASA à la rescousse de l'oléiculture    Brésil : Tite loue les qualités de l'extraordinaire Neymar    52 personnes mortes noyées depuis le 1er mai    Deux entreprises installées: Relance prochaine du projet de 600 logements sociaux d'Es-Sénia    El Tarf: Des opérations pour améliorer l'alimentation en eau potable    ANIE et probité des élections: Des partis recadrés    Vainqueur avant l'heure ?    SADEG : des milliards de créances impayées    G7 et confrontation d'intérêts    Retrait d'accréditation à France 24: Paris «regrette» la décision d'Alger    À quand une «police de l'eau»?    L'euro et le dollar flambent    Moscou souligne la détérioration des relations    Les annonces de l'ambassadeur russe    101 migrants partis de Libye secourus par la Tunisie    La JSK piégée par l'USB    Le clou des forces étrangères    La faillite de l'islamisme officiel    Des candidats malheureux crient à l'arnaque    Les 11 députés connus    Des femmes latinas qui s'imposent à Hollywood    Décès du poète et traducteur irakien Saâdi Youssef    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre le cancer : la vitamine C, une nouvelle alternative selon les spécialistes
Santé : les autres articles
Publié dans El Watan le 27 - 01 - 2013

Des spécialistes en nutrition et en médecine orthomoléculaire ont préconisé, vendredi à Alger, l'administration de mégadoses de vitamine C, par intraveineuse, à des patients atteints de cancer, chez lesquels la thérapeutique standard n'a pas donné de résultats.
«L'administration de mégadoses de vitamine C en association avec la thérapeutique conventionnelle ou bien chez les patients résistants à la chimiothérapie peut être salvatrice», a déclaré à l'APS le Dr Tahar Naïli, vice-président de la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoléculaire (SANMO). En se basant sur les résultats obtenus par le docteur japonais, Atsuo Yanagisawa, président du Collège international de médecine intraveineuse, des médecins algériens se sont intéressés aux «prouesses» de cette technique et souhaitent l'utiliser pour pallier les effets indésirables de la chimiothérapie.
La vitamine C, une substance organique naturelle se trouvant dans les aliments en quantité infime, est nécessaire pour le bon fonctionnement métabolique. La médecine orthomoléculaire est présentée comme une alternative à la médecine conventionnelle. Elle se base sur l'utilisation de substances naturelles synthétisées ou non par l'organisme, à des doses importantes, dans le traitement de maladies résistantes aux traitements standards. Selon le Dr Yanagisawa, des doses de 10 à 20 gr de vitamine C par jour, administrées par intraveineuse, détruiraient les cellules tumorales par apoptose (mort cellulaire naturelle).
Les patients traités par ce docteur japonais ont vu leur espérance de vie augmenter de plus de deux ans et les effets secondaires de la chimiothérapie, tels que les nausées, la fatigue, la perte de cheveux et d'appétit diminuer. Cette thérapeutique est efficace dans tous les types de cancer, celui de la prostate, du rein, du sein, du poumon et du lymphome, a-t-il précisé. De son côté, le Dr Naïli a relevé que l'avantage de la vitamine C, par rapport à la radiothérapie et la chimiothérapie, est qu'elle tue les cellules cancéreuses et laisse les cellules saines en vie. Il a, à ce propos, précisé que cette alternative améliore la qualité de vie du malade, en diminuant les effets indésirables du traitement standard.
Cette méthode médicamenteuse ne garantit pas forcément la rémission totale du malade, mais elle a l'avantage de soulager la douleur, booster le système immunitaire et diminuer la fatigue liée à la maladie, a-t-il affirmé. Selon le même spécialiste, il serait plus intéressant de proposer aux personnes atteintes de cancer les différents champs thérapeutiques qui s'offrent à elles : chimiothérapie, radiothérapie, vitamine C par intraveineuse ou bien l'association des trois techniques à la fois. Ce protocole médical est toutefois déconseillé chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale, chez les diabétiques et les malades atteints de troubles cardiovasculaires.
La vitamine C n'est pas uniquement efficace dans le traitement du cancer, mais elle est également utilisée notamment dans le traitement de l'hépatite et recommandée dans certains cas de dépression et dans le ralentissement du processus de vieillissement. Pour ce qui est des effets indésirables de la vitamine C, comme le maintien de l'état d'éveil, le Dr Ilyès Baghli, président de la SANMO, a réfuté cet argument, estimant que la prise de cette vitamine par voie orale ou par intraveineuse n'empêcherait pas de trouver le sommeil. Il a, à sujet, appelé à la commercialisation de la vitamine C par solution et à sa prescription pour les malades ne répondant pas à la thérapie conventionnelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.